Quels compléments alimentaires pour les problèmes digestifs ?

Les troubles digestifs peuvent être douloureux, gênants et parfois même, handicapants. Certains de ces troubles révèlent un état de santé plus sérieux que d’autres. Et parmi eux, beaucoup sont liés à des maladies intestinales très répandues comme le syndrome du côlon ou de l’intestin irritable, la dyspepsie, les ulcères, etc.

Les principaux problèmes digestifs sont les nausées, les vomissements, les ballonnements, la constipation, la diarrhée, les flatulences, les douleurs abdominales… Et à travers le monde, un grand nombre de personnes rencontrent des problèmes et des troubles liés à leur système digestif. Il existe pourtant des solutions naturelles et très efficaces permettant de retrouver jour après jour un certain confort digestif. Alors, quels compléments alimentaires prendre pour lutter contre les troubles digestifs ? Aloe vera, nigelle, curcuma… Et bien d’autres encore.

Données chiffrées

1 : Les troubles digestifs affectent près d’un Français sur deux (45 % en 2021 contre 48 % en 2017).

2 : Ces troubles sont essentiellement des douleurs abdominales et gaz fréquents (23 % des cas) et/ou un transit irrégulier (21 %).

3 : Les femmes présentent une plus forte sensibilité que les hommes en ce qui concerne les troubles digestifs (49 % des femmes contre 39 % des hommes).

4 : 7 % des personnes concernées par des troubles digestifs consomment des compléments alimentaires pour soulager leurs troubles digestifs.

Source : Sondages IFOP sur les troubles digestifs, 2017 et 2021.

Le curcuma

Venu tout droit d’Asie du Sud-Est, le curcuma s’utilise depuis longtemps en tant qu’additif alimentaire, mais aussi en phytothérapie préventive et curative. Le curcuma est particulièrement efficace contre la plupart des maladies inflammatoires des intestins, et notamment contre le syndrome du côlon irritable (1). Il permet de réduire les symptômes provoqués par la maladie (2).

Le curcuma s’avère tout aussi efficace en cas de colite ulcéreuse, notamment en raison de la curcumine qu’il renferme. Il aide par exemple à réduire la fréquence et l’intensité des crises. D’une manière générale, le curcuma s’avère bénéfique pour rétablir le confort intestinal et le bien-être digestif des personnes qui le consomment. Il agit directement sur les causes de l’inflammation et réduit les symptômes des maladies intestinales courantes.

La Commission E. et l’OMS (Organisation mondiale de la santé) reconnaissent l’utilisation de curcuma bio pour traiter les problèmes digestifs. Il s’agit notamment des nausées, des maux d’estomac, de la dysenterie, des sensations de lourdeur et de la perte d’appétit. Il s’utilise également pour améliorer les fonctions biliaires et réduire les douleurs abdominales localisées dans la région du foie (3).

Le fenugrec et ses bienfaits sur la digestion

Cette petite légumineuse possède de forts pouvoirs sur la digestion et l’appétit. En effet, le fenugrec est l’une des solutions naturelles les plus sollicitées pour augmenter l’appétit des personnes qui en manquent. La Commission E. a d’ores et déjà approuvé l’utilisation du fenugrec pour stimuler l’appétit. Outre cette vertu hors du commun, la légumineuse peut aussi s’utiliser pour lutter contre les troubles digestifs.

Le plus souvent, les graines de la plante permettent de traiter la constipation. Ces dernières disposent de propriétés diurétiques importantes. Ainsi, consommer régulièrement du fenugrec permet de faciliter le travail d’élimination des déchets et des toxines du corps. De plus, le fenugrec est considéré comme un aliment hépatoprotecteur. Ainsi, il protège le foie et les divers organes du corps des intoxications.

Les probiotiques pour traiter les problèmes digestifs

Les probiotiques ont pour effet de modifier l’équilibre intestinal. Et ce, en prenant possession de nos intestins. Ce phénomène participe à réguler notre flore intestinale et à rétablir un certain bien-être digestif. À leur manière, les probiotiques agissent sur les troubles digestifs. On les utilise aujourd’hui dans le cadre de la prévention et du traitement de la diarrhée infectieuse. Celle-ci étant généralement liée à la contamination à une bactérie. On peut avoir recours aux probiotiques pour prévenir la diarrhée du voyageur ou soulager les symptômes du syndrome de l’intestin irritable. Les probiotiques réduisent l’intensité et la fréquence des flatulences, des douleurs abdominales et des ballonnements. Et ce, en régularisant le transit intestinal.

Le chardon-Marie

Le chardon-Marie s’utilise depuis l’Antiquité dans le traitement des troubles biliaires et hépatiques. Cette plante est généralement utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires et digestives. Elle agit telle une protectrice du foie et de la vésicule biliaire. Son efficacité a été approuvée par les grandes instances sanitaires, notamment dans le traitement des problèmes digestifs, hépatiques et biliaires. Le chardon-Marie s’avère également efficace dans le traitement des symptômes de la dyspepsie. C’est en tout cas ce que stipulent l’Organisation mondiale de la santé et la Commission E. On peut donc utiliser cette plante pour ses propriétés hépatoprotectrices. Ainsi que pour sa capacité à limiter les troubles digestifs courants : douleurs, nausées, diarrhées, vomissements, ballonnements…

Le gingembre

Cette racine originaire d’Asie dispose de nombreuses vertus pour la santé. On la connaît généralement pour ses effets sur les nausées et les vomissements. Bon nombre de femmes enceintes sollicitent les vertus du gingembre pour réduire les nausées qu’elles ressentent au cours des premières semaines. Il en est de même pour les personnes sujettes aux nausées postopératoires ou dans le cadre d’une chimiothérapie. Le gingembre peut s’utiliser en cas de mal de transport, afin de limiter les nausées causées par ce trouble.

L’ESCOP, l’OMS et la Commission E. reconnaissent l’usage du gingembre dans le traitement des problèmes digestifs. Mais aussi des nausées et des vomissements. Les chercheurs pensent que ses actions bénéfiques sur les troubles digestifs pourraient être liées au fait que le rhizome optimise la vidange de l’estomac à la suite d’un repas.

La nigelle

La nigelle (qui porte aussi le nom de cumin noir) se consomme sous la forme de graines ou d’huile. On connaît à cette huile une propriétaire stimulante et apaisante sur la digestion. En effet, l’huile de nigelle est bénéfique à la flore intestinale et permet de soutenir le bien-être digestif. Prise en gélules ou en huile, la nigelle réduit les inconforts digestifs à l’image des ballonnements.

De plus, le cumin noir offre une protection accrue contre la gastro-entérite. Il agit en prévention de la gastrite, de la dysenterie ainsi que de la plupart des infections intestinales connues. Les personnes sensibles à ces affections peuvent suivre une cure d’huile de nigelle. D’une manière générale, la nigelle favorise le confort et le bien-être intestinal, et réduit le nombre de bactéries à l’origine de troubles digestifs.

L’artichaut

L’artichaut, et plus précisément ses feuilles, peut s’utiliser pour soulager les symptômes de la dyspepsie. La Commission E. reconnaît d’ailleurs cet usage de la plante. Depuis l’Antiquité, l’artichaut est utilisé pour faciliter la digestion. Mais aussi pour soulager les troubles intestinaux liés à une origine rénale ou hépatique. La plante dispose de propriétés antiémétiques, ce qui en fait une solution naturelle contre les nausées et les vomissements. Mais on peut aussi consommer de l’artichaut pour ses vertus diurétiques, carminatives et hépatoprotectrices.

Ainsi, l’artichaut favorise l’élimination des déchets de l’organisme ainsi que l’expulsion des gaz. Et il protège le foie ! L’artichaut est également une solution naturelle contre le syndrome de l’intestin irritable et la dyspepsie fonctionnelle. Au cours des études menées, il s’est avéré plus efficace que certains traitements (4). Les effets thérapeutiques de l’artichaut sont essentiellement dus à sa composition, riche en flavonoïdes. Il s’agit d’antioxydants naturels qui participent à la préservation de la vésicule biliaire et du foie.

Le pissenlit

Le pissenlit est une plante très répandue dans nos campagnes. On oublie souvent qu’elle dispose, elle aussi, de propriétés bénéfiques sur l’organisme. Et notamment sur la digestion ! En effet, les herboristes conseillent le pissenlit pour traiter la perte d’appétit, les troubles hépatobiliaires et la dyspepsie. La Commission E. reconnaît d’ailleurs son usage préventif et curatif contre les troubles digestifs mineurs. Mais aussi dans l’amélioration des fonctions urinaires et biliaires. L’ESCOP considère le pissenlit comme un remède naturel contre les problèmes digestifs. Le pissenlit est capable de stimuler les fonctions hépatiques et biliaires. Il dispose de propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires considérables.

Le fenouil

Il existe une large diversité de plantes et aliments capables de traiter et de prévenir les problèmes digestifs. Le fenouil est une plante vivace que l’on utilise en phytothérapie pour améliorer la digestion. Mais aussi pour traiter des troubles digestifs à l’image des ballonnements, du manque d’appétit, de l’indigestion, des flatulences, des nausées, des vomissements et de la constipation (5). Il s’utilise également contre les douleurs abdominales et les troubles digestifs fonctionnels tels que la dyspepsie. Ces propriétés sur la digestion ont été reconnues par l’ESCOP et la Commission E. Le fenouil possède des principes actifs puissants aux propriétés antibactériennes et antispasmodiques. Il aide ainsi à lutter contre l’aérophagie.

Les radis

Les pouvoirs et bienfaits des radis sont très méconnus. Pourtant, ils sont considérables ! Cette petite racine comestible est antioxydante : elle limite les effets des radicaux libres sur l’organisme et facilite l’élimination des déchets. De plus, différentes études ont d’ores et déjà démontré les effets des radis sur les intestins. Ils permettent notamment d’accentuer la motilité intestinale (6). Le radis noir semble être le plus efficace contre les problèmes digestifs. On le consomme en morceaux ou sous la forme d’un jus, pour une assimilation optimale. Le radis sert souvent à tonifier le foie et à le nettoyer. Ce qui permet de limiter le risque de développer des troubles digestifs. Il est efficace contre les nausées, les vomissements, les brûlures d’estomac, les ballonnements et les digestions difficiles.

L’aloe vera contre les problèmes digestifs

L’aloe vera est une plante aux mille vertus, qui se compose de centaines d’éléments et de nutriments. Il est utilisé par différentes médecines traditionnelles à travers le monde, notamment pour ses propriétés sur la digestion. En effet, le latex d’aloès, la substance présente dans les feuilles d’aloe vera, est réputé pour ses propriétés laxatives et stimulantes (7).

Il stimule donc la digestion et permet de lutter efficacement contre la constipation passagère ou chronique. Cet effet est rendu possible par la présence d’anthranoïdes et d’anthraquinones dans sa composition (barbaloïnes et aloïnes) (8). L’Organisation mondiale de la santé, la Commission E. ainsi que l’ESCOP reconnaissent d’ailleurs l’usage de l’aloe vera en cas de constipation.

Le psyllium

Pour lutter contre les problèmes digestifs et rétablir le confort intestinal de chacun, il est possible de se tourner vers le psyllium. Il fait partie des laxatifs de masse (ou de lest), et se constitue notamment de fibres. Ces dernières ont la capacité d’absorber plusieurs fois leur propre poids en eau. Les graines du psyllium peuvent être noires ou blondes : ses propriétés médicinales demeurent les mêmes. Il les doit au mucilage qui le compose, une substance végétale qui a la particularité de gonfler au contact de l’eau et devient alors un liquide visqueux.

On utilise très souvent le psyllium pour lutter contre la constipation, en raison de ces effets laxatifs (9). S’il est moins puissant que certains stimulants, le psyllium est mieux toléré et ne provoque pas d’effets indésirables. A contrario, on peut aussi utiliser le psyllium contre la diarrhée (10), le traitement de l’incontinence fécale et le syndrome de l’intestin irritable (11).

La réglisse contre les problèmes digestifs

La réglisse permet de soulager les troubles de la digestion à l’image de la dyspepsie fonctionnelle ou des brûlures d’estomac. La Commission E. a d’ores et déjà approuvé l’utilisation de cette plante en tant que traitement préventif et curatif des ulcères gastroduodénaux. Cette plante permettrait notamment de lutter contre le développement de bactéries à l’origine des ulcères d’estomac. La plante stimule la production de mucus par l’estomac. De plus, la réglisse offre une protection supplémentaire contre l’hyperacidité gastrique. En effet, les médecins et spécialistes la considèrent comme étant un facteur aggravant de la maladie.

Le rôle des fibres dans l’équilibre intestinal

Les fibres alimentaires sont indispensables à l’équilibre intestinal. Parmi elles, on trouve les fibres solubles et les fibres insolubles, que nous vous avons présentées dans la page dédiée aux fibres (12). Ici, c’est surtout leur rôle clé dans l’équilibre intestinal qui nous intéresse. En effet, qu’elles soient solubles ou insolubles, les fibres agissent de façon bénéfique sur notre transit intestinal. En se gonflant en eau, elles augmentent le volume et le poids des aliments, ce qui permet de mieux les éliminer.

De cette façon, une consommation suffisante de fibres alimentaires permet de prévenir à la fois la diarrhée et la constipation. De plus, lorsqu’elles prennent du volume dans le système digestif, les fibres améliorent la sensation de satiété et ralentissent la digestion. Cette sensation est alors plus présente et plus durable. Les fibres nous aident à réguler le transit et à mieux contrôler notre appétit.

Nos compléments alimentaires pour lutter contre vos problèmes digestifs

[products category="digestion"]