Propriétés et utilisations de la bardane

Avez-vous déjà entendu parler de la bardane ? Cette plante est utilisée depuis des millénaires pour ses bienfaits et vous l’avez très certainement déjà croisée lors d’une promenade ! Nous nous intéressons aujourd’hui à ses bienfaits et utilisations. Connaissez-vous ses secrets et ses nombreux bienfaits ? Vérifions !

La bardane : généralités

La bardane, de son nom scientifique Artium lappa, fait partie de ces plantes connues et utilisées depuis l’Antiquité. On la connaît aussi sous les appellations « grande bardane », « bardane commune » ou encore, « bardane officinale ». Appartenant à la famille des Astéracées, elle est herbacée bisannuelle, et se développe essentiellement sur les continents européen et asiatique.

Cette plante fait partie des multiples plantes médicinales utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise et indienne. À ce titre, elle s’emploie essentiellement pour traiter les problèmes de peau, les calculs rénaux et les douleurs articulaires. Mais ses bienfaits sont encore plus nombreux.

La bardane appartient à la Pharmacopée française (liste A) et ses usages concernent les feuilles et racines de la plante. En phytothérapie, on utilise essentiellement les racines (usages internes), ainsi que les feuilles (usages externes). Vous reconnaîtrez facilement la plante grâce à la couleur très vive (violet/rose) de ses fleurs.

La composition de la bardane

La bardane se compose essentiellement de principes actifs comme les acides phénoliques, qui sont aussi des antioxydants naturels. À cela s’ajoute des composés polyinsaturés, du nitrate de potassium, des hormones végétales, des acides alcools, des mucilages, de l’inuline et des lappa-phènes. Les stérols et triterpènes viennent compléter cette liste. Ce n’est pas tout : on peut également extraire de l’huile essentielle de bardane. Les fruits et graines de bardane contiennent également des lignanes.

Les propriétés de la bardane

Les propriétés et bienfaits de la bardane sont liés à la présence de certains principes actifs dans sa composition, à l’image de ses composés antioxydants, par exemple. Ses usages thérapeutiques remontent à la nuit des temps, vraisemblablement à l’époque de l’Antiquité, et même avant.

Une plante alliée de la beauté de la peau

La bardane est une alliée naturelle de la beauté de la peau. D’ailleurs, elle s’emploie en utilisation externe pour traiter les différentes affections de la peau comme l’acné, le psoriasis, l’eczéma, les furoncles, les abcès, les mycoses ou encore les irritations et les dartres. Ses principes actifs en font un excellent détoxifiant cutané (1). La plante se veut aussi efficace avec les dermatoses, l’anthrax, les panaris, les plaies variqueuses et les infections pilo-sébacées. Ses propriétés antibactériennes sont à l’œuvre ici.

Les propriétés antioxydantes de la bardane la rendent bénéfique et efficace dans différentes fonctions (2). Elle peut réduire le vieillissement cutané et éviter aux cellules de se dégrader sous l’effet du stress oxydatif ou des radicaux libres. D’autre part, la plante favorise la circulation sanguine à la surface de la peau, ce qui explique en partie son efficacité sur les affections cutanées.

L’utilisation de la bardane sur les peaux abîmées ou sujettes aux pathologies permet une amélioration des symptômes en quelques semaines. D’ailleurs, la plante se montre également efficace sur les rides puisqu’elle contribue à les réduire de façon visible. Il faut néanmoins l’utiliser de façon régulière pour obtenir des résultats.

Des effets sur le diabète

Les lignanes, entre autres, offrent à la bardane de véritables vertus face au diabète. On dit de la plante qu’elle est antidiabétique (3), et même hypoglycémiante (4). D’ailleurs, c’est l’un de ses usages traditionnels les plus anciens ! Ses effets sur la glycémie et son contrôle en font une alliée dans le traitement du diabète. La bardane est ce que l’on appelle une « plante nettoyante », que l’on emploie fréquemment comme traitement adjuvant pour traiter le diabète. La racine de bardane augmente notre tolérance au glucose donc, mais pas seulement. On peut également l’utiliser pour son goût amer, qui permet de rééduquer le palais et nous détacher quelque peu des saveurs sucrées auxquelles nous sommes (trop) habitués et qui sont, pour certains cas, responsables du diabète.

Des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes

La bardane possède des propriétés anti-inflammatoires (5) et antioxydantes (6). Les propriétés anti-inflammatoires la rendent efficace dans le traitement et le soulagement des symptômes de l’arthrite, de l’arthrose, des rhumatismes et des douleurs rhumatismales. À ce titre, elle s’utilise par voie interne et en application locale sur les zones à traiter.

 

En ce qui concerne les vertus antioxydantes de la plante, elles aident à lutter contre les effets du stress oxydatif et de l’excès de radicaux libres dans l’organisme. Cela comprend bien sûr le vieillissement cellulaire accéléré, mais pas seulement. Les composés antioxydants agissent de façon préventive face aux maladies que l’on associe à la dégénérescence des cellules comme les maladies inflammatoires, les pathologies cardiovasculaires ou encore, les cancers.

Des vertus sur le foie et les reins

La bardane semble également avoir des bienfaits sur le foie (7). Elle agit comme un hépatoprotecteur pour notre organe, ce qui signifie que ses composés actifs contribuent à le protéger des effets néfastes de l’alcool ou des médicaments, par exemple.

En outre, la plante démontre également des propriétés protectrices vis-à-vis des reins (8). Ses propriétés détoxifiantes aident nos organes à se nettoyer et à travailler de façon optimale pour purifier le sang qui les parcourt. Ici, ce sont les fonctions diurétiques et détoxifiantes de la plante qui sont à l’œuvre. Ces derniers sont aussi plus efficaces dans leurs fonctions d’élimination des déchets et toxines de l’organisme. Enfin, on dit de la plante qu’elle est cholérétique, ce qui signifie qu’elle stimule les fonctions biliaires et hépatiques grâce aux lactones sesquiterpéniques qu’elle contient.

La bardane contre le cancer ?

La bardane est présente dans différents médicaments et autres traitements proposés aux personnes atteintes de tumeurs et de cancers. L’inuline, le nitrate de potassium et l’arctigénine qu’elle contient lui offrent des vertus antitumorales et anti-cancers. On sait de ces composés qu’ils ont un effet inhibiteur sur la croissance de cellules cancéreuses.

Les autres bienfaits de la bardane

La bardane est considérée comme un aphrodisiaque naturel, compte tenu des résultats obtenus lors des études menées dans ce domaine (9). La plante est idéale pour la santé sexuelle et améliore ces fonctions particulières.

D’autre part, la plante est aussi stimulante pour l’immunité, en raison de sa teneur en polysaccharides. Ils aident à booster les défenses naturelles de l’organisme, ce qui en fait une plante intéressante pour affronter les changements de saison et les maladies hivernales.

Il faut également souligner les efforts de la plante dans la défense de la muqueuse gastrique, ce qui n’est pas étranger à ses vertus sur l’immunité. Les racines de bardane sont des sources de fibres prébiotiques, de quercétine, de lignanes, de cynarine et d’acides chlorogéniques, d’où son intérêt pour le bien-être intestinal.

 

Utilisations et consommation de bardane

Plusieurs utilisations de la bardane sont possibles :

  • En racine séchée. La racine de bardane se présente le plus souvent sous forme séchée. Dans ce cas, il faut en consommer un à deux grammes, trois fois par jour. Il est également possible de trouver des compléments alimentaires à base d’extraits de bardane. Dans ce cas, il faut respecter les indications des fabricants.
  • En décoction. On mélange deux à six grammes de poudre de racine séchée dans une tasse d’eau froide (250 ml) qu’on amène à ébullition. On laisse ensuite mijoter pendant cinq à dix minutes avant de filtrer et laisser refroidir le mélange. Boire trois tasses par jour ou appliquer sur les zones atteintes avec des compresses imbibées. Dans ce second cas, la posologie est 500 ml avec 25 grammes de racines séchées.
  • En infusion. Il suffit d’infuser deux à six grammes de poudre de racine de bardane séchée dans une tasse d’eau bouillante (250 ml), pendant une dizaine de minutes. 3 tasses par jour maximum.
  • En extrait liquide. Sous forme d’extrait liquide, il faut prendre entre deux et huit millilitres, trois fois par jour.
  • En teinture (1 h 10, éthanol à 45 %). En teinture mère, il faut prendre deux à quatre millilitres, trois fois par jour.
  • En épice. La bardane peut également s’utiliser comme épice, en cuisine. Riche en fer, en vitamine C et en niacine, elle est très nutritive. On l’utilise dans les soupes, les salades, les pâtisseries…

Contre-indications et effets secondaires

De rares cas d’allergie ont déjà été observés avec la consommation de bardane. En dehors de cela, on considère la bardane comme sécuritaire pour l’être humain. Il faut simplement éviter de l’associer à des traitements médicaux sans avis médical préalable. D’autre part, il est conseillé aux femmes enceintes et allaitantes de consulter leur médecin avant de débuter une cure de compléments alimentaires, à base de bardane ou de toute autre plante.

Propriétés et utilisations de la bardane

Si vous avez des problèmes de peaux, des douleurs rhumatismales ou encore, des petits soucis immunitaires, la bardane est faite pour vous ! Cette plante aussi polyvalente qu’efficace est une véritable référence. Ce n’est pas un hasard si nos ancêtres l’utilisent depuis toujours… Et il est d’autant plus aisé de l’utiliser qu’elle est facile à trouver ! Gardez l’œil ouvert pendant vos balades : vous tomberez rapidement sur cette plante médicinale (et peut-être quelques autres) dont vous pourrez facilement utiliser les feuilles et les racines. Mais si vous le préférez, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin dans les commerces de produits biologiques !