stimuler la thyroïde

Comment stimuler naturellement la thyroïde ?

Certaines personnes atteintes d’hypothyroïdie peuvent avoir besoin de stimuler leur thyroïde. Bien entendu, dans ce cas de figure, un traitement médical est indispensable. Mais il existe certaines plantes qui peuvent aider à mieux réguler la thyroïde et qui la stimulent.

Les plantes qui stimulent la thyroïde

Voici quelques plantes et produits naturels qui vous aideront à agir de manière positive sur la thyroïde, notamment si celle-ci a besoin d’être stimulée.

L’ashwagandha

La Withania somnifera ou « ashwagandha » porte différents surnoms, dont « ginseng indien ». Cela fait des millénaires que l’on utilise cette plante médicinale dans la médecine traditionnelle indienne. Ses usages sont variés : immunostimulante, anti-inflammatoire, aphrodisiaque… Mais ici, ce sont ses effets sur la thyroïde qui nous intéressent (1). La plante augmente la production d’hormone T4 et ainsi, stimule la thyroïde.

 

L’ashwagandha se consomme généralement sous la forme de poudre ou d’extraits en gélules. Une cure d’ashwagandha peut aider les organes à contrer les effets de l’hypothyroïdie (2). Elle est aussi une plante adaptogène qui aide à réduire l’influence du stress sur la santé. Cette plante est donc bénéfique en toute occasion.

Le guggul

Le Commiphora muku​ ou « guggul » est une plante originaire d’Inde, tout comme l’ashwagandha. Dans la médecine ayurvédique, on l’utilise depuis près de 3 000 ans pour traiter les maladies de peau, l’arthrite, les infections buccales, les troubles digestifs et même l’excès de poids (3). Mais aussi pour stimuler la glande thyroïde ! Le guggul a des effets biologiques sur l’homéostasie de la thyroïde et sur les lipides. Il augmente la synthèse de l’hormone T3 en agissant sur la conversion de l’hormone T4 en T3 (4). Enfin, il permet aussi une meilleure assimilation de l’iode.

 

D’autre part, en stimulant la fonction thyroïdienne, le guggul joue un rôle sur le métabolisme des lipides. Ainsi, il aide à réduire la prise de poids. Enfin, cette plante indienne est idéale pour limiter l’oxydation des cellules du foie ! Le foie stocke l’hormone T4 et c’est dans cet organe que s’opère sa conversion en hormone T3.

ashwagandha et thyroïde

Le Coleus forskohlii

Le Plectranthus barbatus est une plante issue de la même famille que l’ortie et la menthe. Ses usages sont très répandus en Asie, notamment en raison de ses effets antidépresseurs et brûleurs de graisse. Mais cette plante est aussi intéressante pour ses effets stimulants sur la thyroïde et les hormones T3 et T4. Ses vertus portent directement sur la normalisation de la fonction thyroïdienne. À ce titre, le Coleus forskohlii est une plante que l’on peut prendre en complément d’un traitement pour hypothyroïdie. Dans ce cas, il s’agit d’un extrait titré à 10 % de forskoline. La forskoline est la molécule active de cette plante : c’est en grande partie elle qui agit sur la stimulation thyroïdienne.

Le romarin

Le romarin (Rosmarinus officinalis) est une plante que l’on utilise essentiellement en tisane ou en cuisine. Mais on oublie parfois qu’elle possède aussi des propriétés thérapeutiques. On sait du romarin qu’il influence l’activité des hormones T3 et participe à leur production. De manière générale, le romarin stimule l’activité des hormones thyroïdiennes, ce qui est idéal pour les personnes atteintes d’hypothyroïdie. Il suffit de l’intégrer à vos plats ou de le prendre sous forme d’extraits et de cures régulières pour tirer profit de ses effets.

La spiruline

La spiruline n’est pas une plante, mais une cyanobactérie riche en nutriments essentiels et en protéines. Les minéraux et vitamines qu’elle contient jouent un rôle dans l’équilibre de la thyroïde, comme nous allons le voir. Sans compter qu’une cure de spiruline sera aussi bénéfique contre les nombreuses formes de stress ainsi que les inflammations, les affections et infections et les coups de fatigue ! La spiruline s’associe parfaitement à l’ashwagandha et aux plantes présentées ici pour favoriser un meilleur équilibre hormonal général.

hypothyroïdie

La rhodiola rosea

La rhodiole est une plante adaptogène, au même titre que l’ashwagandha. Elle aide l’organisme à lutter contre toutes les formes de stress qui l’affectent : émotionnel, oxydatif, physique… Ses effets sur l’organisme en font un régulateur naturel de la thyroïde. Alors, pour stimuler votre thyroïde, vous pouvez faire des cures de rhodiola rosea. Votre corps entier vous remerciera !

La gelée royale

Par définition, la gelée royale n’est pas une plante, mais un produit de la ruche. Qu’importe, puisque cette substance est bénéfique pour le corps comme pour la thyroïde ! En effet, les études menées à son sujet démontrent que la gelée royale est bénéfique pour la stimulation de la glande thyroïde. Mais pas seulement : cette substance produite par les abeilles contient des centaines de nutriments, minéraux et vitamines. Ils sont tous bénéfiques au bon fonctionnement général de l’organisme. Enfin, la gelée royale agit également sur de nombreuses autres fonctions du corps comme l’immunité, par exemple.

La noix de coco

L’huile de coco peut aider à stimuler la fonction thyroïdienne, le saviez-vous ? Ses acides gras de chaîne moyenne favorisent une bonne régulation du métabolisme dans son ensemble. De plus, elle est riche en minéraux et en vitamines, mais également en substances antioxydantes qui sont idéales pour contrer les effets néfastes des déséquilibres de la glande thyroïde. Aujourd’hui, l’huile de noix de coco fait l’objet d’études supplémentaires qui permettront de déterminer son influence exacte sur l’organisme.

Des nutriments qui stimulent la thyroïde

Outre les plantes, il existe aussi d’autres solutions naturelles pour booster la thyroïde de manière naturelle : les nutriments.

Les oméga 3

Essentiels pour le bon fonctionnement de notre système cérébral, les oméga 3 sont tout aussi importants pour la thyroïde. Augmenter ses apports en acides gras essentiels est une solution pour stimuler naturellement la thyroïde. On les trouve dans certaines huiles végétales, les noix, et les poissons gras.

stimuler la thyroïde

Les minéraux essentiels

Parmi les minéraux essentiels au bon fonctionnement du corps et de la thyroïde se trouvent le magnésium, le zinc, le sélénium et l’iode.

Le magnésium est un minéral à absorption difficile. Néanmoins, il a l’avantage de stimuler plusieurs systèmes de notre corps. À titre d’exemple, il est indispensable à la transformation de l’iode en hormones thyroïdiennes. Ainsi, il est important de veiller à avoir des apports suffisants de ce minéral essentiel. On le trouve dans les bananes, l’avocat, les épinards, le maïs et les raisins secs, notamment.

 

Le zinc est un autre minéral à ne pas négliger. Présent dans les noix, les graines, les fruits de mer, les viandes et les légumes verts notamment, il permet de réguler la thyroïde. De bons apports en zinc aident à maintenir un équilibre entre l’hypothyroïdie et l’hyperthyroïdie. En effet, de faibles niveaux de zinc sont parfois à l’origine de problèmes à la thyroïde.

On peut aussi citer le sélénium, présent dans les champignons, les graines, les fruits secs et les yaourts, entre autres. Ce minéral contrôle le processus de stress et aide à réguler l’activité hormonale de l’organisme. Il agit positivement dans le cadre des traitements des troubles thyroïdiens.

 

Enfin, l’iode est également important ici (5). Présente dans le sel de table, les fruits de mer, les œufs et le poisson bleu, elle est indispensable au bon fonctionnement de la thyroïde.

Attention cependant, car l’excès d’iode peut aggraver l’hypothyroïdie au lieu de l’améliorer, comme le stipule l’Organisation mondiale de la santé (6). Il est donc indispensable de consulter un médecin et d’analyser ses taux d’iode avant de se complémenter.

Les vitamines du complexe B

Les vitamines du complexe B jouent un rôle important sur le bon fonctionnement de la thyroïde. On peut par exemple citer la vitamine B6 ici, dont une carence peut-être à l’origine de problèmes de la thyroïde. Globalement, toutes les vitamines sont essentielles, notamment celles du complexe B. Et ce, en raison des rôles divers qu’elles jouent dans l’organisme. Favorisez les fruits et les légumes pour profiter d’apports suffisants et variés en vitamines au quotidien. Si vous souffrez d’un problème à la thyroïde, une prise de sang peut aider à vérifier qu’il n’est pas lié à une carence en vitamines B.

Exercice et relaxation pour stimuler la thyroïde

Outre les plantes et les apports complémentaires en nutriments, il est possible d’adopter une meilleure hygiène de vie afin de permettre à la thyroïde de mieux se réguler.

L’exercice physique pour stimuler la thyroïde

La pratique d’activités physiques régulière est indispensable pour se maintenir en forme et en bonne santé. Le sport permet aussi d’améliorer le fonctionnement global de la glande thyroïde (Pizzorno JE Jr, Murray Michael T – Ed – . Textbook of Natural Medicine, Churchill Livingstone, États-Unis, 2006, p. 1791–1799). L’exercice physique incite la thyroïde à produire des hormones, et peut également améliorer la sensibilité des tissus aux hormones produites par la glande thyroïde. De même, le sport est indispensable aux personnes atteintes d’hypothyroïdie qui cherchent à perdre du poids. D’une manière générale, adopter une hygiène de vie saine est bénéfique pour la régulation de la thyroïde et du métabolisme.

sport et thyroïde

Évacuer le stress et se détendre

En complément des traitements médicaux, des plantes et de l’exercice physique, la relaxation peut considérablement aider à stimuler la thyroïde. En effet, le stress est un facteur essentiel à prendre en compte. Les situations de stress provoquent dans le corps une production accrue d’hormones comme le cortisol, la noradrénaline et l’adrénaline. Pour les produire, la tyrosine est mobilisée. Un excès de stress peut alors provoquer une carence en tyrosine. Détendez-vous et préservez vos réserves de tyrosine ! Sachez qu’on trouve cet acide aminé dans les bananes, l’avocat, les noix et les amandes. Pour réduire votre stress, de nombreuses solutions s’offrent à vous : la respiration, la méditation, le yoga, la sophrologie… Agissez également sur les causes du stress pour vous en défaire durablement.

Adopter une alimentation antioxydante

Une alimentation antioxydante aura des effets bénéfiques sur votre santé en général. Les radicaux libres et autres toxines présents en excès dans l’organisme perturbent le bon fonctionnement du métabolisme et de l’organisme en général. Alors, si une alimentation riche en aliments antioxydants ne stimule pas directement la thyroïde, ce sont ses effets bénéfiques sur les radicaux libres qui permettent de réguler les différents systèmes de l’organisme. Fruits et légumes seront aussi de très bons alliés pour recouvrer la santé.

Stimuler la thyroïde : l’essentiel à retenir

Les solutions naturelles pour stimuler la thyroïde présentée ici sont efficaces pour améliorer la qualité de vie des personnes sujettes à l’hypothyroïdie. Faire du sport et se détendre également ! Cependant, l’automédication est toujours à proscrire : rien ne remplace l’avis d’un professionnel de santé et le traitement qu’il prescrit.

Retour au blog