Comment soigner ou soulager une névralgie cervico-brachiale ?

Engourdissements, fourmillements, douleurs, lourdeurs au niveau des omoplates… Vous ressentez ces symptômes ? Il est possible que vous souffriez d’une névralgie cervico-brachiale. Outre le suivi médical et les traitements classiques, peut-on la soigner naturellement ? Ou la soulager avec des méthodes naturelles ? Réponse.

Qu’est-ce qu’une névralgie cervico-brachiale ?

La névralgie cervico-brachiale débute au niveau du cou, et descend dans les épaules, dans les bras et parfois même dans les mains. Elle associe une douleur rachidienne à une irradiation douloureuse. Cette douleur cible uniquement les membres supérieurs. D’autres symptômes peuvent être associés à cette forme de névralgie comme des engourdissements et fourmillements dans les membres, ou des sensations de lourdeurs surtout au niveau du cou et entre les omoplates.

Causes et diagnostic

Les causes sont multiples, même si dans plus de 9 cas sur 10, il s’agit d’une hernie discale ou de l’arthrose. Dans ce second cas, l’arthrose vient réduire le canal cervical, celui qui contient la moelle. Il peut aussi rétrécit le foramen, qui désigne l’orifice permettant aux racines de cheminer jusqu’aux membres et de les innerver. Ces causes de névralgie cervico-brachiale peuvent être renforcées par d’autres facteurs comme l’âge (le vieillissement), une mauvaise posture quotidienne (comme devant l’ordinateur) ou le sport intense.

Quoi qu’il en soit, une névralgie cervico-brachiale nécessite un suivi médical et surtout un diagnostic précis. Celui-ci est rendu possible par des examens parmi lesquels un questionnaire, une IRM ou un scanner et une radiographie des vertèbres.

Comment soulager ou soigner la névralgie cervico brachiale Natura Force

Les traitements proposés

À l’heure actuelle, la névralgie cervico-brachiale se traite avec des anti-inflammatoires qui soulagent la douleur et l’inflammation. Le port d’un collier cervical et la rééducation par kinésithérapie font également partie du traitement. Les médecins peuvent également décider de mettre en place d’autres traitements plus spécifiques que l’on dit « anti-neuropathiques ». Ces derniers agissent sur les douleurs liées à l’atteinte de la racine nerveuse par l’inflammation. En fonction de l’évolution de chaque cas peuvent être décidés des actes comme des infiltrations, des tractions cervicales ou la chirurgie.

Les anti-inflammatoires naturels pour soigner la névralgie cervico-brachiale

Le suivi médical reste indispensable en cas de névralgie cervico-brachiale et aucune solution naturelle ne peut s’y substituer. Toutefois, il est possible d’agir en complément des traitements proposés pour les alléger, les compléter, les accompagner. Il existe par exemple des plantes et compléments alimentaires aux propriétés anti-inflammatoires très puissantes qui peuvent aider les patients à réduire leur consommation de médicaments (cortisone, anti-inflammatoires, AINS…).

Le curcuma et sa curcumine

Le curcuma est une épice que nous citons souvent comme solution anti-inflammatoire naturelle. Et pour cause : il est l’un des plus efficaces qui soient. Il contient de la curcumine et des curcuminoïdes, des pigments naturels qui sont aussi de puissants anti-inflammatoires. Cette plante, que l’on consomme sous forme d’épices ou en tant que complément alimentaire, est véritablement capable de contrer les inflammations. Ses effets sont souvent comparés à ceux de l’aspirine et de la cortisone, tant ils sont puissants. Il est tout à fait possible d’utiliser le curcuma en cures régulières pour soulager la névralgie et tous les symptômes qui y sont associés.

L’utilisation du curcuma est sécuritaire et sa consommation n’entraîne pas d’effets indésirables ou d’accoutumance. Beaucoup de médicaments ont des effets néfastes sur la santé du foie ou peuvent nous rendre dépendants de leurs effets. Ils peuvent aussi entraîner l’apparition de problèmes cardiovasculaires ou des dommages gastro-intestinaux.

Le gingembre et ses gingerols

Le gingembre est une autre racine connue dans la cuisine asiatique. Il possède, lui aussi, des propriétés anti-inflammatoires intéressantes. Il doit ses propriétés à ses principes actifs, parmi lesquels se trouvent les gingerols (1). Leur consommation régulière aide à réduire les douleurs provoquées par les inflammations et tous les troubles inflammatoires chroniques. D’ailleurs, il est tout à fait possible de l’associer au curcuma pour profiter des bienfaits combinés de ces deux plantes ! En cuisine ou en complément alimentaire, ils vous aideront à soulager les douleurs et autres symptômes inflammatoires qui affectent votre quotidien.

Les acides gras oméga-3

Les acides gras oméga-3 sont des graisses saines dont notre organisme (et notamment notre cerveau) a besoin pour bien fonctionner. Ils tiennent un rôle clé dans le processus inflammatoire et permettent de réduire à la fois les douleurs et les raideurs ressenties par les personnes affectées par la névralgie cervico-brachiale. On en trouve de grandes quantités dans les huiles végétales et les poissons gras. L’huile de poisson est le complément alimentaire riche en oméga-3 par excellence. On trouve aussi beaucoup d’acides gras polyinsaturés dans les graines de chanvre. Cela en fait également un excellent anti-inflammatoire naturel. Ces acides gras participent à la prévention et au soulagement des symptômes de l’inflammation (2). Ils sont sains pour la santé, sans effets secondaires, et facilement consommables.

Le magnésium

Le magnésium fait également partie des compléments alimentaires qui peuvent s’avérer utiles. C’est un décontractant musculaire naturel, qui serait idéal pour soulager les contractures musculaires. De plus, il soulage les douleurs et sait cibler les inflammations. C’est un petit « plus » dont il serait dommage de se passer, d’autant que les cures de magnésium sont utiles en de nombreuses autres choses. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

Le champignon chaga

En Asie, les champignons tiennent une place à part dans la médecine traditionnelle. Et ce n’est pas un hasard : ils sont très puissants. Tous sont antioxydants, et certains sont anti-inflammatoires, comme le chaga (3). Il peut être intéressant de l’intégrer à vos habitudes alimentaires ou de le prendre en complément alimentaire (dans un mix de champignons médicinaux, par exemple). Les minéraux et vitamines, ainsi que les principes actifs du chaga, sont très efficaces pour réduire les marqueurs inflammatoires.

La poudre de baobab

Beaucoup de personnes ignorent que le baobab, cet imposant arbre d’origine africaine, produit un fruit consommable. En France, nous le trouvons essentiellement sous la forme d’une poudre : c’est un complément alimentaire aux propriétés anti-inflammatoires très puissantes (4). Ses principes actifs sont efficaces pour soulager tous les symptômes inflammatoires comme les douleurs, les raideurs, les gonflements… C’est une autre solution naturelle à exploiter !

Les meilleurs anti inflammatoires

Les techniques pour soulager les douleurs de la névralgie cervico-brachiale

Outre les compléments alimentaires, quelles autres techniques sont à mettre en place ?

Appliquer de la chaleur

On sait que les douleurs ont tendance à accentuer les raideurs musculaires, qui sont un autre symptôme douloureux. La chaleur est idéale pour favoriser le relâchement des muscles et donc, pour soulager les tensions musculaires. Pour profiter des bienfaits de la chaleur, il suffit d’appliquer une bouillotte sur la nuque ou la zone douloureuse pendant plusieurs dizaines de minutes, plusieurs fois par jour. Attention, bien qu’il soit efficace contre certaines formes de douleurs, le froid n’est pas conseillé ici. Il pourrait en effet rendre les muscles encore plus douloureux et tendus qu’ils ne le sont déjà.

Les massages, exercices et étirements

Il est tout à fait possible que votre médecin vous oriente vers une kinésithérapie pour soulager vos symptômes de névralgies. Certains mouvements peuvent s’avérer très efficaces contre les douleurs. Ils permettent de détendre les muscles, en soulageant la compression et les douleurs associées. Suivez scrupuleusement les recommandations de votre kinésithérapeute pour que ces exercices soient efficaces : fréquence, durée, méthode…

Il est possible de trouver des pistes sur Internet, mais il faut se fier uniquement aux sites et aux vidéos de spécialistes. Le mieux est tout de même de suivre une kinésithérapie qui est à la fois sécuritaire et efficace. Il est aussi possible de masser les zones douloureuses pour les soulager, notamment avec de l’huile essentielle de gaulthérie. Il suffit d’en diluer une dizaine de gouttes dans un quart de litre d’huile végétale, et d’en étaler sur les trapèzes avant de masser. Faites appel à un masseur professionnel si vous le souhaitez et profitez de ce moment de détente !

Miser sur les médecines douces et le sport

Ostéopathie, acupuncture, exercices de respiration profonde, homéopathie… Toutes ces alternatives douces à la médecine allopathique sont susceptibles d’améliorer votre confort et votre qualité de vie. La relaxation, la méditation… Toutes ces méthodes peuvent réduire votre stress, et favoriser le relâchement des tensions. L’acupuncture et l’ostéopathie vont cibler plus précisément l’origine de la névralgie et peuvent apporter un répit à court ou moyen terme.

Vous pouvez même pratiquer une activité physique adaptée comme la marche, plusieurs fois dans la journée, afin de libérer un maximum d’endorphines. Ce sont des antidouleurs naturels qui peuvent faire une réelle différence. D’ailleurs, la marche est particulièrement recommandée si vous avez un travail sédentaire qui limite vos mouvements dans la journée. Demandez conseil à votre médecin ou kinésithérapeute pour trouver des activités physiques adaptées.

Les techniques pour soulager les douleurs de la névralgie cervico brachiale Natura Force

Comment dormir avec une névralgie cervico-brachiale ?

Les douleurs provoquées par cette forme de névralgie peuvent impacter votre confort et nuire à la qualité de votre sommeil. Pour limiter ces inconforts, vous pouvez trouver une position plus adaptée pour vous reposer. Tout va dépendre de la façon dont votre tête se positionne et s’aligne avec votre colonne vertébrale (5). Idéalement, il faut dormir sur le dos, avec un coussin en soutien. Celui-ci doit renforcer la courbure de votre cou.

Si vous aimez dormir sur le côté, vous pouvez également choisir un oreiller plus adapté. Il existe des oreillers à mémoire de forme qui offrent un soutien cervical idéal (6). Ceux-ci sont étudiés pour permettre un parfait alignement de la tête et de la colonne vertébrale. Ces positions rendront votre sommeil plus confortable et qualitatif. En revanche, ne dormez pas sur le ventre : la posture que prendrait votre tête pourrait aggraver les douleurs.

Peut-on prévenir une névralgie cervico-brachiale ?

La réponse est oui ! Il est possible de mettre toutes les chances de son côté pour éviter de souffrir d’une névralgie cervico-brachiale. Voici ces astuces.

Maintenir une bonne hydratation quotidienne

Cela peut paraître un peu simpliste et pourtant : l’hydratation joue un rôle très important dans la prévention des maux et maladies. Maintenir une bonne hydratation quotidienne est indispensable pour garder les tissus hydratés, notamment au niveau des tendons, des cartilages, etc. L’hydratation permet aussi de prévenir la dégénération des os grâce aux minéraux présents dans l’eau. D’où l’intérêt de consommer des eaux minérales riches en minéraux (magnésium, calcium…) !

Consommer du collagène

Le collagène est une protéine structurale présente dans notre matrice extracellulaire. Elle représente entre 30 et 35 % des protéines globales de notre organisme ! Le collagène se trouve dans les aliments, mais nous pouvons aussi en consommer sous forme de complément alimentaire. Cette supplémentation est idéale pour prévenir l’arthrose et les troubles articulaires de manière générale. Et quand on sait que l’arthrose est une cause très fréquente de névralgie cervico-brachiale, on comprend vite quels sont ses intérêts préventifs ! Le collagène est aussi utile pour soulager toutes les douleurs et raideurs provoquées par l’arthrose (7).

Attention à votre posture

Pour prévenir l’apparition de la névralgie cervico-brachiale, il faut penser à faire attention à sa posture chaque jour. Cela vaut aussi bien pour la vie quotidienne que sa pratique sportive. Si vous travaillez sur un ordinateur par exemple, pensez à faire des pauses régulières. Régulièrement, levez-vous, étirez votre cou, relâchez votre tête. Montez l’écran pour que celui-ci soit à hauteur d’yeux, également. Quand vous faites du sport, faites très attention aux mauvais mouvements et évitez les impacts sur la tête autant que possible.

La névralgie cervico-brachiale : la soigner et la soulager

En complément de votre suivi médical classique, vous pouvez mettre en place de nombreuses astuces et solutions qui vous permettront de soulager les douleurs de la névralgie cervico-brachiale. Les anti-inflammatoires naturels pourraient même vous aider à réduire votre consommation de médicaments, ce qui n’est pas négligeable, notamment pour la santé de votre foie. Parlez-en à votre médecin !