Noix du Brésil : origine, propriétés et bienfaits

Les noix du Brésil présentent de nombreux bienfaits sur la santé, notamment en ce qui concerne la prévention des maladies cardiovasculaires.

Qu’est-ce que la noix du Brésil ?

La noix du Brésil s’appelle aussi « noix d’Amazonie » ou « châtaigne du Brésil ». Il s’agit de la graine se trouvant dans la coque du fruit du noyer du Brésil (Bertholletia excelsa). Cet arbre appartient à la famille des Lecythidaceae. Il pousse exclusivement dans la forêt amazonienne et peut atteindre 45 mètres de hauteur et deux mètres de diamètre. La noix est produite en Bolivie, au Pérou et au Brésil. Ce n’est qu’à partir de 12 à 15 ans que le noyer du Brésil donne ses premières noix.

Ce fruit à écale est de forme allongée et possède des angles arrondis, un peu comme un quartier d’orange. De couleur jaunâtre, la noix est recouverte d’une fine pellicule brune. Sa coque est fibreuse, dure et de couleur brun-rouge. Une capsule, dont la taille et la forme rappellent celles de la noix de coco, contient entre 12 et 20 de ces coques. Les capsules tombent sur le sol lorsqu’elles sont prêtes à être ouvertes. Les noix sont ensuite trempées dans l’eau durant une journée, bouillies pendant trois à cinq minutes, puis égouttées.

La composition nutritionnelle de la noix du Brésil

Les noix du Brésil, qui correspondent en réalité à l’amande du fruit, sont une excellente source de sélénium et d’acides gras polyinsaturés (acides gras oméga 3). Elles contiennent aussi des acides gras saturés et mono-insaturés. En outre, la noix du Brésil est une source de protéines, de glucides et de fibres alimentaires. Elle est riche en zinc, magnésium et phosphore, en plus de contenir de nombreuses vitamines, dont fait partie la vitamine E (antioxydante). Enfin, la noix du Brésil contient des composés phénoliques (lignanes), des phytostérols, des flavonoïdes, des triterpènes et de l’eau.

Les bienfaits des noix du Brésil

La noix du Brésil est un fruit à coque qui regorge de bienfaits pour la santé, comme toutes les variétés de noix dans leur globalité. Quelles sont ses vertus sur la santé ?

noix du Brésil

Des propriétés bénéfiques pour la santé cardiovasculaire

Les études cliniques réalisées sur la noix du Brésil démontrent que leur consommation entraîne une nette diminution du cholestérol sanguin. Et en particulier de cholestérol LDL, celui que l’on appelle couramment le « mauvais » cholestérol. Selon les données dont nous disposons, une consommation quotidienne de noix (toutes les variétés de noix confondues) contribue à réduire de près de 45 % le risque de maladies cardiovasculaires. Cela est valable lorsque la consommation de noix remplace celle d’aliments riches en graisses saturées. Ces bienfaits sont directement liés à la présence de composants connus pour leurs vertus hypocholestérolémiants dans les noix, fruits à écales et oléagineux. Ces composants sont les phytostérols, les protéines végétales, les acides gras mono-insaturés et les fibres solubles.

Une noix adaptée aux régimes faibles en calories

Bien que la noix du Brésil soit très riche en acides gras essentiels, ceux-ci restent bénéfiques et essentiels pour la santé. La consommation hebdomadaire de 30 grammes de noix permet d’optimiser la perte de poids dans le cadre d’un régime faible en calories. La consommation de noix contribue à réduire l’apport énergétique provenant d’autres aliments, grâce à un effet de satiété conséquent. D’autre part, l’augmentation du métabolisme basal entre aussi en considération, tout comme la dépense énergétique accrue. En d’autres termes, les noix du Brésil aident à mincir, mais uniquement si l’activité physique est suffisante et l’alimentation adaptée. Les noix ne servent ici qu’à réguler les apports énergétiques en raison de leur teneur en protéines et en fibres, ainsi qu’à leur indice glycémique faible.

Une excellente source de sélénium

La noix du Brésil est particulièrement riche en sélénium. Ce sel minéral est un constituant indispensable aux enzymes antioxydantes, comme les sélénoprotéines et le glutathion peroxydase. L’EFSA, qui est l’Autorité européenne de sécurité des aliments, a fixé à 70 μg par jour un apport satisfaisant en sélénium pour les adultes hommes et femmes (1). Toutefois il ne faut pas abuser des noix, car il existe un risque de sélénose si l’on consomme trop de sélénium (2).

Le sélénium est un oligo-élément antioxydant très puissant, qui est indispensable au bon fonctionnement de la glande thyroïde et au fonctionnement du système immunitaire. Ses effets antioxydants contribuent à prévenir les dommages cellulaires ainsi que les maladies provoquées par le vieillissement cellulaire précoce, à l’image des cancers ou des maladies neurodégénératives (Alzheimer).

Le sélénium possède aussi des actions bénéfiques sur les cheveux, les ongles, la peau et limite le risque d’inflammations et de douleurs au niveau des articulations.

source naturelle de sélénium

Une grande richesse en vitamine E

D’autre part, la noix du Brésil est très riche en vitamine E. Cette vitamine, le tocophérol, est naturellement antioxydante. Présente dans de nombreux végétaux, elle contribue à lutter contre l’excès de radicaux libres dans l’organisme, mais aussi à prévenir leurs dégâts au niveau cellulaire (vieillissement cellulaire accéléré). La vitamine E empêche aussi l’oxydation du cholestérol LDL, contribuant ainsi à prévenir l’athérosclérose et les maladies cardiovasculaires (3). Elle est aussi bénéfique pour le système immunitaire (4), pour la peau et en de nombreux autres points. En effet, la vitamine E est anti-inflammatoire, vasodilatatrice, bénéfique pour la circulation sanguine et antiplaquettaires.

Faire le plein de fibres alimentaires

Les noix du Brésil sont riches en fibres alimentaires, comme tous les autres fruits secs. Les fibres génèrent de nombreux bienfaits pour notre santé, et notamment en ce qui concerne l’équilibre du microbiote (5). Notre flore intestinale se nourrit de fibres et la noix du Brésil en est très riche. Les fibres sont idéales pour prévenir les troubles gastro-intestinaux à l’image de la diarrhée ou de la constipation.

D’ailleurs, elles contribuent à soigner ces troubles lorsqu’ils se présentent. Elles prolongent la sensation de satiété à la suite des repas et peuvent également lutter contre le mauvais cholestérol. Avec les acides gras, le sélénium et la vitamine E, les fibres participent à la prévention des maladies cardiovasculaires (6). Enfin, il faut souligner tout l’intérêt de la consommation de fibres pour éviter les cas d’hypoglycémie, notamment chez les personnes atteintes de diabète.

De nombreux autres minéraux et vitamines en action

Les noix du Brésil contiennent de nombreux autres minéraux, oligo-éléments et vitamines, parmi lesquels se trouve le phosphore (7). Celui-ci est idéal pour la santé des dents et des os, mais aussi pour maintenir l’équilibre acido-basique du sang. Il participe à la structure des molécules d’ARN et d’ADN, et pour produire de l’énergie.

D’autre part, ce fruit sec contient du zinc, indispensable au système immunitaire, à la croissance, aux fonctions reproductives et neurologiques, à la synthèse des protéines ainsi que de l’ADN et de l’ARN, à la régulation de l’humeur, au goût, à l’odorat et à une bonne santé visuelle.

source naturelle de sélénium

La noix du Brésil contient du magnésium qui est réputé pour ses effets relaxants sur les muscles et sur le système nerveux. Il est indispensable à la régulation de la glycémie et au système cardiovasculaire. En outre, le magnésium participe au maintien de la tension artérielle.

Noix du Brésil et prévention du cancer

Le sélénium associé à la vitamine E possède une activité anticancéreuse, en particulier en ce qui concerne le cancer de la prostate. La consommation de noix du Brésil contribue aussi à prévenir le cancer mammaire. Les vertus préventives de ce fruit à coque sur les cancers hormonodépendants sont liées aux effets du sélénium sur la glande thyroïde. Les propriétés antioxydantes des composants présents dans la composition nutritionnelle du fruit sec n’y sont pas étrangères. En effet, les personnes qui consomment du sélénium dans des proportions appropriées voient réduire le risque de mortalité par cancer (9).

Consommation de noix du Brésil

Voici quelques informations utiles pour bien consommer les noix du Brésil.

Comment consommer la noix du Brésil ?

Comme les amandes et autres noix, la noix du Brésil se consomme telle quelle ou sous la forme d’une huile. On peut aussi la trancher, la hacher ou la moudre pour obtenir une poudre que l’on ajoute ensuite aux gâteaux et autres préparations culinaires (biscuits, crèmes glacées…). En confiserie, cette noix est souvent enrobée de chocolat.

Toutefois, en raison de sa grande teneur en acides gras, la noix se rancit très vite. Pour cette raison, elle se vend généralement sous vide, dans des pots en verre ou en conserve, afin de préserver sa fraîcheur et sa qualité nutritionnelle. Les noix qui gardent leur pellicule brune se conservent un peu plus longtemps. Pour un maximum de fraîcheur, il est idéal de pouvoir éclater les coques soi-même ou de les acheter en petites quantités.

La conservation des noix éclatées se fait en contenant hermétique au réfrigérateur. Celles qui ont encore leur coque se gardent deux mois dans un endroit sec et frais. Enfin, les noix du Brésil se congèlent très bien.

Enfin, privilégiez les noix du Brésil biologiques et équitables pour soutenir le travail des petits producteurs d’Amérique du Sud. Et ce, tout en préservant votre santé (et celle de la planète).

bienfaits des noix du Brésil

Contre-indications et effets secondaires

Les personnes allergiques aux oléagineux et aux fruits secs doivent éviter de consommer des noix du Brésil. Il en est de même pour les personnes qui souffrent d’hypertension artérielle ou de diabète. Si vous êtes en surpoids ou si vous souffrez d’obésité, demandez conseil à votre médecin avant d’en consommer. Sachez que la consommation excessive de ce fruit sec peut entraîner des troubles digestifs. Mais aussi des allergies et une prise de poids.

Le risque de sélénose : consommation excessive de sélénium

Les noix du Brésil sont aussi délicieuses et bénéfiques qu’elles peuvent être dangereuses. En effet, comme elles sont très riches en sélénium, nous ne devons pas les consommer à outrance. Il existe un réel risque de sélénose dont les symptômes sont la chute des cheveux, les maux de tête, une fatigue intense, des lésions aux ongles et la sécheresse excessive de la peau (10). À terme, l’excès de sélénium augmente le risque de maladies plus graves comme le cancer, les maladies cardiovasculaires ou le diabète de type 2 (11).

D’après le Ciqual, une noix contient 5,15 μg de sélénium. Il faut donc consommer 13,5 noix pour obtenir 100 % de l’apport journalier satisfaisant pour cet oligo-élément. La dose toxique provoquant la sélénose est de 230 noix par jour environ. Toutefois, il faut souligner que toutes les noix ne se valent pas. Lorsqu’une noix du Brésil collectée dans le Mata Grosso couvre 11 % des apports journaliers recommandés, une noix de l’Amazonas en couvre 288 % ! Il est important de se renseigner sur la provenance des noix. Et donc d’adapter notre consommation de celles-ci en fonction de leurs caractéristiques propres. À défaut, il faut se rationner. Contentez-vous de quatre à cinq noix maximum par jour. Évitez d’en consommer tous les jours.

Tout savoir sur les noix du Brésil : ce qu’il faut retenir

Les noix du Brésil sont une excellente source de vitamines, minéraux, oligo-éléments, lipides, protéines, glucides et fibres alimentaires. Toutefois, elles sont aussi dangereuses si on les consomme trop souvent, ou en trop grandes quantités. Limitez-vous à trente grammes de noix par semaine.