Mangiférine : propriétés, bienfaits et indications

Mangiférine : propriétés, bienfaits et indications

Vous connaissez très certainement la mangue, ce fruit exotique à la chair orangée et juteuse qui possède un goût reconnaissable entre mille. Mais avez-vous déjà entendu parler de la mangiférine ? Cette substance active se trouve dans la composition du fruit, des feuilles et de l’écorce de manguier. Elle est très étudiée pour ses bienfaits sur la santé. Voici tout ce qu’il faut savoir sur la mangiférine.

 

Mangiférine : généralités

Le manguier est un arbre tropical portant le doux nom botanique de mangifera indica L. Appartenant à la famille des Anacardiaceae, il est originaire d’Inde et nous connaissons toutes et tous ses fruits riches en vitamine C. Mais si le fruit est très largement consommé pour ses qualités nutritionnelles et ses saveurs exceptionnelles, on ignore souvent que ses feuilles présentent également des propriétés médicinales exceptionnelles. En effet, les feuilles du manguier contiennent des principes actifs puissants. Certaines médecines traditionnelles des régions du monde dans lesquelles il se développe l’utilisent pour traiter notamment les troubles urinaires, la diarrhée, la gale, les problèmes respiratoires mais depuis peu elle est aussi utilisée afin de favoriser l'amélioration des fonctions intellectuelles et cognitives.

Les bienfaits de la mangiférine

Une alliée de la sphère neurologique

Les bienfaits de la mangiférine portent avant tout sur la cognition et le fonctionnement cognitif global. Les études scientifiques démontrent que cette substance active, majoritairement présente dans les extraits de feuilles de manguier, possède des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, immunomodulatrices et surtout neuroprotectrices. La supplémentation à base de mangiférine protège les fonctions cognitives, et plus précisément les tissus cérébraux, contre toutes sortes d’agressions (comme le stress oxydatif ou les radicaux libres, par exemple). Sa consommation permet de stimuler le système nerveux central (1). Quant à ses actions antioxydantes et anti-inflammatoires, on les sait bénéfiques pour protéger le cerveau et l’ensemble du système cérébral.

Ses effets sur l’ensemble des fonctions cognitives

Pour être plus précis, l’extrait de feuilles de manguier fait partie de la famille des nootropiques, qui désigne les substances actives sur le cerveau. La mangiférine possède des propriétés sur l’ensemble des fonctions cognitives. Cela comprend la neurogenèse, la prise de décision, la vitesse d’apprentissage, la mémoire à court ou long terme, la réactivité, etc.
Cette substance active permet également de moduler l’activité électrique du cerveau chez les personnes en bonne santé. D’ailleurs, il suffit d’une seule prise d’extraits de feuilles de manguier pour ressentir les bienfaits de la mangiférine sur l’état psychologique et le fonctionnement cognitif des jeunes adultes. Les effets sont le plus souvent visibles sur les fonctions cognitives (performance de la mémoire, attention, concentration…) et sur les fonctions dites "exécutives" et les réflexes.

Des effets similaires à la caféine, les inconvénients en moins

La mangiférine est souvent présentée comme une alternative à la caféine. En effet, elle procure un gain d’énergie et de vitalité dont les effets sont comparables à la fameuse molécule présente dans le café. Mais elle présente toutefois un avantage par rapport à la caféine, et pas des moindres : elle n’a pas les mêmes effets néfastes. La mangiférine n’aurait pas d’effets délétères sur la qualité du sommeil (même si on préfère éviter les prises le soir) ou sur la santé cardiovasculaire. Elle ne provoque pas non plus d’accoutumance. Mieux encore, elle agit sur l’équilibre le métabolisme et la production d’énergie dans l’organisme (2).
On sait de la mangiférine qu’elle bloque l’action de la COMT (Catechol-O-methyltransferase). Il s’agit d’une enzyme dont l’action réduit la production de neurotransmetteurs tels que l’adrénaline, la noradrénaline et la dopamine. Des neurotransmetteurs dont on connaît l’implication dans les performances cognitives et les sensations de fatigue. Par conséquent, la substance active du manguier permet de booster la production et l’activité de ces neurotransmetteurs. Cela a pour effet d’augmenter la vitalité, les fonctions cognitives générales et de réduire significativement la sensation de fatigue (3).

Santé cardiovasculaire

La mangue fait l’objet de nombreuses études scientifiques. Récemment, ses bienfaits sur la santé cardiovasculaire ont fait parler. La mangiférine soutenue par les autres principes actifs du fruit (et de la plante) serait bénéfique et permet l’amélioration de l’élasticité artérielle (4). Toutefois, ici, le rôle exact de la mangiférine reste difficile à établir. Des études supplémentaires sont nécessaires.

Rôle antioxydant

La mangiférine possède des propriétés antioxydantes, au même titre que les autres principes actifs de la plante. Ces vertus la rendent efficace contre les effets néfastes du stress oxydatif et l’excès de radicaux libres dans l’organisme. Pour rappel, ces derniers peuvent favoriser le vieillissement accéléré des cellules, ainsi que les maladies cardiovasculaires.

Comment consommer de la mangiférine ?

Sous quelle forme la consommer ? Quelle posologie respecter ? Des effets indésirables ou des contre-indications à connaître au sujet de la mangiférine ? Réponses !

Les principales indications

Un avis médical est toujours nécessaire avant de débuter une nouvelle cure. La mangiférine n’échappe pas à la règle. Toutefois, il est utile de préciser que ce complément alimentaire est indiqué en cas de fatigue, de stress, d’épuisement, de fatigue mentale et de manque de concentration. Les étudiants peuvent tout à fait l’utiliser en prévision de périodes d’examens qui sont stressantes et qui exigent beaucoup de concentration. La mangiférine est aussi indiquée comme alternative à la caféine. Elle peut aussi être associée à d'autres plantes tels que le ginseng, la guarana ou bien encore la rhodiola.

Forme et posologie

Si la mangue contient de la mangiférine dans sa chair, cette source reste très légère. C’est avant tout dans les feuilles et dans l’écorce de manguier que se trouvent les plus grandes concentrations de mangiférine. Vous pourrez en consommer sous la forme de compléments alimentaires, généralement des gélules contenant des extraits secs de feuilles et d’écorce (et parfois de fruits) de manguier. Dans ce cas, il faut choisir un complément alimentaire de qualité, hautement titré en mangiférine, issu de l’agriculture biologique et transformé dans un laboratoire français.
La posologie va dépendre du produit. Référez-vous aux indications présentes sur l’emballage du produit ou demandez conseil à un professionnel. Dans tous les cas, la dose journalière ne doit pas dépasser 2000 mg/kg.

Effets indésirables et contre-indications

À l’heure actuelle, il n’existe pas de contre-indication particulière à l’utilisation des extraits de feuilles de manguier, à condition de respecter les doses recommandées et notées sur les étiquettes apposées sur les compléments alimentaires qui en contiennent (5). Par manque de données et par mesure de précautions, ces compléments alimentaires sont pour m'instant réservés aux adultes, et contre-indiqués aux femmes enceintes et allaitantes.

Mangiférine : ce qu’il faut retenir

La mangiférine est une substance bioactive majeure, dont les bienfaits sur la santé sont considérables… En particulier pour notre cerveau ! Ses vertus antioxydantes et anti-inflammatoires la rendent très efficace pour les fonctions cognitives, leur maintien et leur amélioration. Elle peut même prétendre remplacer la caféine avec des effets similaires, sans effets indésirables ! Et elle reste très sécuritaire, alors pour quoi s’en priver ?

 

Retour au blog