Service clients : 09 74 77 13 61 -    Livraison offerte à partir de 50€ d'achat

Le camu camu, le fruit de la vitamine C

vitamine C et camu camu

Le camu camu est un fruit encore largement méconnu en Occident, et pourtant, il est le fruit de la vitamine C par excellence. Cette petite baie de quelques centimètres de diamètre seulement est souvent assimilée à un super-fruit en raison de sa très haute teneur en vitamine C. Découvrez tout ce qu’il faut savoir au sujet de ce fruit d’Amazonie.

Camu camu et vitamine C

Le camu-camu, qu’est ce que c’est?

Longtemps ignoré, le camu camu est pourtant un fruit au potentiel très important. Il contient bien plus de vitamine C que son principal rival, l’acérola. On le consomme en grande partie pour son exceptionnelle teneur en cette vitamine essentielle, souvent sous la forme d’un complément alimentaire. Le fruit de camu camu mesure la taille d’une petite prune.

Les origines du camu camu

Le camu camu est originaire d’Amazonie, et provient d’un petit arbre buissonnant qui apprécie les sols très humides. Il nous vient des pays sud-américains, dont le Pérou, la Colombie, le Brésil et le Venezuela. On le trouve donc sur les berges des lacs et des rivières, ainsi que dans les zones boisées souvent inondées. Le camu camu est particulièrement apprécié au Pérou, ou il constitue une source nutritive très importante. Traditionnellement, les baies sont écrasées et égouttées avant d’être consommées, pour en ôter l’aigreur. Lorsqu’on la mélange à de l’eau, le jus que l’on obtient devient une boisson hypertonique et un très bon remède naturel.

La composition du camu camu

Comme nous l’avons déjà évoqué, le camu camu est un fruit exotique qui tient sa particularité de sa concentration en vitamine C biodisponible. Cette baie en contient entre vingt et cinquante fois plus que les oranges et le citron. En fonction de la variété, on compte entre 850 milligrammes et 5 grammes de vitamine C pour 100 grammes de fruit (partie comestible). On trouve aussi des traces de vitamines B1, B2 et B3.

Mais ce n’est pas tout. Ce super-fruit se démarque aussi des autres fruits en raison de sa teneur en antioxydants (polyphénols : flavonoïdes) particulièrement importante. On compte également sur la présence de plusieurs acides aminés tels que la leucine, la valine, la sérine ainsi que l’acide éllagique et l’acide gallique.

Les bienfaits du camu camu

Riche en vitamine C et en antioxydants, le camu camu comporte donc différents bienfaits pour notre organisme, dont voici les principaux.

camu camu vitamine C

La fonction anti-âge du fruit

Dans l’organisme, la vitamine C est essentielle à plusieurs fonctions importantes, dont la régénération du collagène. Ce dernier se trouve dans les muscles, les os, le cartilage, les gencives, la peau, les parois du cœur et sur quelques autres cellules du corps. Combiner la vitamine C avec les antioxydants et d’autres nutriments permet de créer un cocktail revitalisant d’exception. Le camu camu permet donc de retarder le vieillissement des cellules, mais aussi de ralentir la dégénérescence maculaire liée à l’âge, qui s’associe le plus souvent à une perte d’acuité visuelle (American Optometric Association). Il permet aussi de préserver l’élasticité de la peau, ainsi que son tonus tout en réduisant les ridules et les rides.

De plus, le camu camu peut jouer un rôle important dans la réparation du derme et l’épiderme en cas de blessure et de brûlure, en favorisant la cicatrisation des tissus. Enfin, pour préserver sa peau du vieillissement, on peut également associer le camu camu et le lucuma.

Le renfort du système immunitaire

Nous l’avons déjà évoqué : la vitamine C est un nutriment essentiel au bon fonctionnement du système immunitaire. Le camu camu fait partie des super-fruits qui en contiennent le plus. C’est donc tout naturellement qui propose une fonction protectrice pour nos défenses naturelles. Sa composition en fait un allié de taille contre les infections virales, la fatigue passagère ou chronique, le stress, le surmenage et contre la plupart des affections de l’hiver.

Au-delà du système immunitaire, le camu camu participe aussi au renfort de plusieurs fonctions de l’organisme, comme la détoxification du foie, la prévention du risque d’artériosclérose ou d’athérosclérose.

Améliorer la fonction cardiovasculaire

Le camu camu est utilisé en médecine traditionnelle depuis des siècles, et notamment dans le cadre de la prévention des maladies cardiovasculaires. La composition du camu camu permet au fruit de se montrer bénéfique dans la régulation du rythme cardiaque, mais aussi dans la diminution des risques de troubles cardiovasculaires ainsi que de la tachycardie (Journal of the Royal Society of Medicine,Brains A & Use of antioxidants in oral healthcare, Biomedical Sciences, Texas &  Baylor College of Dentistry, Dallas).Riche en potassium, le camu camu peut ainsi favoriser la prévention des problèmes cardiaques.

Un cocktail antioxydant

Qu’il se consomme sous la forme de comprimés, de gélules, de jus ou de poudre, le camu camu dispose de grandes propriétés antioxydantes. Il permet ainsi de lutter contre les radicaux libres qui se développent dans l’organisme à cause de la pollution, d’une mauvaise alimentation, du stress ou de la consommation de tabac et d’alcool. Ces molécules attaquent nos cellules et en accélèrent le vieillissement. Consommer des produits antioxydants à l’image du camu camu permet de lutter contre leurs effets et de les éliminer plus rapidement.

vitamine C et camu camu

Un soutien pour le moral

Par ailleurs, la haute teneur en vitamine C de ce super-fruit permet aussi à notre cerveau de produire de la sérotonine, et donc d’améliorer notre humeur (A Study on Rural Patients From Western
Uttar Pradesh in India, Prerana Gupta). Le camu camu se présente souvent comme un remède naturel au stress, à la perte de moral et à la dépression (lorsqu’elle est associée à un taux faible de sérotonine). Nous avons tous des baisses de tonus et de moral qui surviennent en cours d’année. À l’aide du camu camu et de sa composition, il est possible de la surmonter. Enfin, la consommation de vitamine C permet aussi de produire un effet anxiolytique important, qui lutte contre l’anxiété et le stress.

Les autres bienfaits du camu camu

La teneur en vitamine C et en antioxydants du fruit nous permet de profiter de plusieurs bienfaits sur l’organisme. En Amazonie, il est utilisé comme un anti-inflammatoire dans le cadre de la médecine traditionnelle. Il lutte contre différentes formes d’inflammation. Par ailleurs, la composition du fruit est idéale pour prévenir les cancers favorisés par les radicaux libres présents dans l’organisme. Ces substances sont à l’origine de nombreuses maladies, dont certains types de cancers. Enfin, la composition du camu camu est bénéfique à notre cerveau, et notamment en ce qui concerne la fonction de la mémoire. Les antioxydants et la vitamine C permettent de prévenir la perte de mémoire souvent liée à l’âge, et de l’améliorer. On l’utilise déjà dans le cadre de la prévention de la maladie d’Alzheimer.

Consommer du camu camu : ce qu’il faut savoir

Comme il est très concentré, le camu camu doit se consommer avec parcimonie, de manière raisonnable. Nous pouvons tous le consommer, petits et grands.

Nos besoins en vitamine C

Un être humain adulte a besoin d’environ 60 mg de vitamine C chaque jour, et cette quantité peut monter à 100 mg. 100 grammes de camu camu dépassent déjà ce besoin. Un ou deux fruits suffisent donc. Mais dans certains pays, le camu camu ne se trouve que sous la forme d’un complément alimentaire. Toutefois les besoins en vitamine C peuvent être plus importants chez les sportifs ou les fumeurs. Suivez donc les consignes indiquées sur le flacon. Par ailleurs, il faut savoir que le camu camu se destine à tout le monde : adultes, enfants, adolescent, personnes âgées, etc. Dans le cadre d’une grossesse ou de l’allaitement, il est conseillé de demander conseil à un professionnel de santé.

Consommer le camu camu

Cette exceptionnelle source de vitamine C peut se consommer sous différentes formes. On le trouve en jus, en poudre, en confiture, en gélules, en comprimés ainsi qu’en yaourts et en crèmes glacées. Le plus souvent, le camu camu se consomme sous la forme d’une poudre que l’on ajoute à des aliments ou des boissons. Mais aussi sous la forme de compléments alimentaires. Ainsi, ce fruit se consomme dans le cadre de cures qui n’excèdent pas trois semaines. Espacez toujours vos cures afin de permettre à votre corps de mieux les gérer.

Privilégiez une poudre de camu camu ou des compléments alimentaires 100 % naturels, issus de l’agriculture biologique de préférence et si possible aussi du commerce équitable. Dans l’idéal, il ne devra présenter aucun additif ou agent de conservation (hormis agent de conservation naturel, dans l’absolu). Par ailleurs, veillez à sélectionner un produit dont la provenance est vérifiée. Il doit venir d’Amazonie, où les cultures demeurent sauvages ou non intensives. Le camu camu ne pousse qu’en Amazonie et permet de supporter le commerce équitable, les producteurs locaux et le respect de la nature.

Des effets secondaires ?

Comme beaucoup d’autres aliments, le camu camu n’est pas recommandé à hautes doses, soit au-delà de 300 milligrammes par jour. Cette restriction est valable pour les personnes atteintes de problèmes rénaux, de diabète ou d’hémochromatose à la suite d’une opération de chirurgie. Par ailleurs, de grandes concentrations de vitamine C peuvent provoquer des troubles intestinaux ou des diarrhées. Pour éviter ces problèmes, il suffit de réduire la dose de camu camu consommée ou d’en arrêter les prises un certain temps. Une quantité élevée consommée de manière prolongée peut aussi causer des nausées, des maux d’estomac, des diarrhées et des problèmes rénaux.

Ainsi, pour éviter l’apparition d’effets secondaires indésirables, le camu camu doit être consommé dans des quantités raisonnables. Si vous le consommez sous la forme d’un complément alimentaire, respectez les doses indiquées sur le flacon.

Précautions d’utilisation

Si vous souhaitez commencer à consommer du camu camu malgré un problème de santé important, privilégiez toujours un avis médical. Le super-fruit peut interférer avec les traitements, et notamment avec certains médicaments de chimiothérapie.

Si votre santé est bonne, vous avez tout de même la possibilité de consulter votre médecin ou votre pharmacien. Faites-le avant de commencer à consommer du camu camu. Votre professionnel de santé pourra ainsi vous orienter vers la cure parfaite et vous proposer des synergies. Le tout étant de ne pas dépasser des doses journalières recommandées, et d’éviter d’en prendre le soir. En effet, sa haute teneur en vitamine C pourrait perturber votre sommeil, bien que les études à ce sujet soient assez controversées, certaines prédisant même que celle ci serait bénéfique pour un sommeil plus récupérateur.

camu camu vitamine C

Pour conclure

Le camu camu est un fruit exceptionnellement riche en vitamine C et en antioxydants. Il tend à se faire connaître en dehors de son continent d’origine, même s’il peine encore à se démocratiser. Et pourtant, il contient bien plus de vitamine C que l’acérola, le citron ou l’orange. Si vous cherchez un fruit tonique, gorgé de vitamines et capable de booster vos défenses immunitaires à l’approche de l’hiver, le camu camu est sans aucun doute celui qu’il vous faut !

Partager cette publication



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *