Palmier nain : propriétés, bienfaits et utilisations

Plante phare de la médecine traditionnelle amérindienne, le palmier nain figure à la pharmacopée américaine depuis plus de cent ans. En Europe, on l’utilise surtout contre l’hyperplasie bénigne de la prostate. Pourtant, cette plante a beaucoup plus à offrir : voici tout ce qu’il faut savoir à son sujet.

Qu’est-ce que le palmier nain ?

Le palmier nain (Serenoa repens) appartient à la famille Palmae, ou Arecaceae. On l’appelle aussi sabal, ou palmier de Floride. Il s’agit d’un petit palmier à feuilles disposées en éventail spontané. Il peut mesurer entre 70 centimètres et 3 mètres de hauteur. Cette plante se développe naturellement aux États-Unis. On le trouve dans les terrains sablonneux du sud-est du pays et notamment dans l’État de Floride. Ses fruits, qui arrivent à maturité entre août et septembre, sont séchés et réduits en poudre. Justement, en phytothérapie, on utilise le fruit de cet arbre réduit en extraits. Et bien qu’il ne fasse pas partie de la Pharmacopée française ou européenne, la Floride l’exporte en masse pour l’industrie pharmaceutique.

les bienfaits du palmier nain

La composition de la plante

Le fruit du palmier nain contient des extraits lipido-stéroliques, des phytostérols (dont le stigmastérol et le campestérol) ainsi que des acides gras. Parmi eux, on trouve des acides palmitoléique, palmitique, myristique, oléique, linoléique et laurique. À cela s’ajoutent des alcools aliphatiques. Et la liste est longue (1) ! La multitude de principes actifs présents dans le palmier nain est responsable des effets de la plante sur la santé.

Les bienfaits du palmier nain

Quels sont les bienfaits du palmier nain sur la santé ?

Augmenter les taux de testostérone

L’une des actions majeures des principes actifs présents dans le Serenoa repens est l’inhibition de l’enzyme 5 — α-réductase. Cette enzyme est précurseur de la DHT (dihydrotestostérone) et donc responsable de la transformation de la testostérone en DHT. En agissant directement sur cette conversion, il est possible d’améliorer et d’augmenter les niveaux de testostérone. Les études réalisées dans ce domaine démontrent alors que la supplémentation en extraits de palmier nain permet d’augmenter de façon conséquente les taux de testostérone (relevés dans le liquide prostatique au terme d’une cure de trois mois) (2). D’autres études sont nécessaires pour confirmer ces allégations déjà fort encourageantes.

hyperplasie bénigne de la prostate et palmier nain

Hyperplasie bénigne de la prostate

L’hyperplasie bénigne de la prostate est une maladie qui affecte exclusivement les hommes, dans la majeure partie des cas à partir de cinquante ans. En effet, c’est à partir de cet âge que la sensibilité de la prostate à la dihydrotestostérone semble s’intensifier.

Les études menées sur le palmier nain ont conclu et démontré que ses extraits favorisent la diminution des symptômes de l’hyperplasie bénigne de la prostate (3). Les principes actifs du palmier nain agissent sur les symptômes urinaires de la maladie, notamment lorsqu’ils sont intégrés aux médicaments (4).

D’ailleurs, certaines études sur le palmier nain ont démontré que ses extraits étaient plus efficaces que certains médicaments de référence sur les symptômes de l’hyperplasie bénigne de la prostate ! (5). Enfin, pour conclure ce point, nous soulignerons que la Commission E. allemande reconnaît l’usage de cette plante dans le traitement des symptômes de la maladie apparaissant dans ses phases 1 et 2 (6).

Symptômes des voies urinaires

Les symptômes des troubles urinaires du bas appareil (TUBA) peuvent être traités avec les extraits de palmier nain. Ces symptômes sont le plus souvent des mictions fréquentes avec un flux d’urine faible et des douleurs localisées. La vessie ne parvient donc pas à se vidanger complètement. Les études réalisées dans ce domaine montrent donc qu’un traitement long (douze à quatorze semaines) à base d’extraits de palmier nain permet de soulager les symptômes des troubles des voies urinaires (7). Et ce, qu’ils soient ou non liés à une hyperplasie bénigne de la prostate. Les propriétés anti-inflammatoires de la plante sont responsables de ces bienfaits (8). De plus, le palmier nain est aussi efficace contre d’autres symptômes de la maladie pouvant affecter la vie des patients, comme la fréquence des nycturies (mictions nocturnes) (9).

Calvitie masculine

Dans l’industrie pharmaceutique et cosmétique, il est courant d’utiliser le Serenoa repens pour traiter la perte de cheveux chez l’homme, que l’on nomme « alopécie androgénique ». Celle-ci est provoquée par les actions de la testostérone qui se transforme en dihydrotestostérone (le DHT). Et ce, sous l’influence d’une enzyme particulièrement : 5 — α-réductase. Les principes actifs de la plante inhibent l’action de cette enzyme et permettent ainsi de limiter la chute des cheveux. Dans le cadre des études menées, les extraits de palmier nain ont permis d’augmenter la croissance des cheveux et de réduire l’alopécie, en particulier au sommet du crâne (10).

En ce qui concerne les femmes, les extraits de palmier nain semblent démontrer une certaine efficacité contre la perte de cheveux, mais les études menées méritent d’être approfondies afin de confirmer ces bienfaits.

palmier contre la calvitie

Réduire les risques de cancer de la prostate

Les chercheurs se penchent depuis quelque temps sur la possible action du palmier de Floride dans un cadre préventif face au cancer de la prostate. Et si cette plante était capable de réduire les risques d’en souffrir ? Les premières études réalisées montrent que les extraits de palmier nain seraient capables de bloquer la croissance du cancer de la prostate. Ses principes actifs semblent stimuler la production de protéine p53, une protéine connue pour être antioncogène (11). D’autre part, il serait possible de bloquer la croissance des cellules cancéreuses dans la prostate en bloquant l’enzyme 5 — α-réductase. Les principes actifs du palmier nain sont capables de le faire. Cet enzyme est un précurseur de la DHT, elle-même responsable de problèmes de santé.

Améliorer la qualité de vie

Le palmier de Floride a des effets importants sur les hommes, et notamment sur l’amélioration de leur qualité de vie. Les principes actifs de la plante les soutiennent sur le plan émotionnel, physique et social. Les études réalisées montrent que la supplémentation en extraits de palmier nain améliore les indices de qualité de vie chez un grand pourcentage de patients. Et en particulier pour ceux souffrant de l’hyperplasie bénigne de la prostate (12).

Utilisation et consommation du palmier nain

Sur le marché, il existe plusieurs formes de palmier nain que l’on peut utiliser ou consommer : poudre, extraits secs, extraits liquides, infusions, etc. Il est toujours conseillé de suivre les indications des fabricants ou les recommandations des professionnels de santé. Dans la plupart des études cliniques réalisées sur cette plante, la posologie utilisée était comprise entre 160 et 320 mg d’extraits secs par jour (13).

Les contre-indications et effets secondaires

Le palmier nain est une plante que l’on considère comme sécuritaire. Toutefois, en raison d’un manque de données toxicologiques, cette plante est contre-indiquée chez les femmes qui prennent la pilule, ainsi que les femmes allaitantes et enceintes. Par mesure de précaution, le palmier nain est également contre-indiqué aux personnes qui suivent un traitement bloqueur de DHT. Il en est de même pour les patients prenant un traitement antiplaquettaire ou anticoagulant.

Le palmier nain n’affecte pas le foie : il n’est donc pas hépatotoxique (seuls de très rares cas ont été observés). Les possibles effets secondaires d’une cure de palmier nain sont les brûlures d’estomac, la diarrhée, les vomissements, les maux de tête et l’hypertension artérielle. Le simple arrêt de la cure a permis de mettre fin aux effets secondaires., mais s’ils viennent à persister, il faut consulter un médecin.

Les associations possibles avec d’autres plantes et molécules

À quelles autres plantes et molécules peut-on associer les bienfaits du palmier nain ?

palmier et ortie

L’ortie

Le palmier nain peut s’associer aux racines d’orties dans le cadre d’un traitement naturel des troubles urinaires. Les troubles de mictions que l’on associe à l’hyperplasie bénigne de la prostate en font partie. Il s’agit d’une excellente association pour traiter la plupart des troubles urinaires et leurs symptômes. Ils affectent parfois grandement la qualité de vie des personnes qui en souffrent (14). D’ailleurs, le palmier nain et l’ortie offrent des résultats aussi satisfaisants que d’autres médicaments de référence.

Les pépins de courge

Parmi les solutions naturelles aux troubles urinaires les plus fréquemment proposés se trouvent les pépins de courge. L’association de ces deux plantes permet d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’hyperplasie bénigne de la prostate. Ces plantes réduisent les symptômes de la pathologie.

L’acide hyaluronique

En cosmétique, l’acide hyaluronique est une molécule qu’on ne présente plus. Ses propriétés sur la peau et les cheveux sont aussi mondialement connues. Justement, l’acide hyaluronique s’associe au palmier nain dans de nombreuses préparations pour contrer la perte de cheveux.

L’astaxanthine

Pigment naturellement antioxydant, l’astaxanthine est appréciée pour ses vertus sur la peau et le maintien de la testostérone chez l’homme âgé. Les associations entre cette molécule et le palmier nain contribuent à réduire les taux de DHT et à augmenter les niveaux de testostérone (15) ! Certaines études soutiennent aussi l’efficacité de cette association dans l’inhibition de la croissance de cellules cancéreuses dans la prostate.

Tout savoir sur le palmier nain : l’essentiel

Très apprécié sur le continent américain, le palmier nain tend à se démocratiser en Europe où il est d’ores et déjà utilisé sur les troubles urinaires de différentes origines. Les études cliniques sur cette plante sont nombreuses et se poursuivent afin de percer tous les mystères de ce palmier. Des cures sous forme de complément alimentaire sont possibles : n’hésitez pas à en parler à un professionnel de santé.