Oméga-3 et cholestérol

Le cholestérol est un mal très répandu, qui concerne les millions de personnes à travers le monde. Favorisé par une alimentation peu équilibrée et une pratique sportive insuffisante, il peut avoir des conséquences néfastes sur la santé cardiaque des personnes qui présentent des taux trop élevés. Maladies cardiovasculaires, troubles cardiaques, infarctus du myocarde… Les conséquences d’un taux de cholestérol trop élevé peuvent être terribles, et même fatales. Fort heureusement, nous avons déjà toutes les solutions pour retrouver une santé cardiaque optimale, notamment grâce aux oméga-3.

Les effets des oméga-3 sur le cholestérol

De nombreuses études scientifiques ont été menées jusqu’ici. Elles avaient pour but de préciser le rôle joué par les oméga-3 dans l’organisme. Et notamment sur la santé cardiovasculaire ainsi que sur le taux de cholestérol sanguin. On sait aujourd’hui que ces acides gras essentiels influent de manière conséquente sur le taux de cholestérolémie de chacun de nous.

Les oméga-3 dans le rapport HDL/cholestérol global

Les acides gras oméga-3 aident à stimuler la production et l’assimilation de cholestérol HDL, qui correspond au « bon cholestérol ». Ce dernier a pour rôle de collecter le « mauvais » cholestérol stocké dans les artères et de le conduire vers le foie, afin de permettre son traitement et son élimination. En cela, les oméga-3 favorisent un bon rapport entre le cholestérol HDL et le cholestérol total. En effet, ils agissent à la fois sur le bon, comme sur le mauvais cholestérol : ils augmentent le premier, et aident à réduire le second.

Les acides gras essentiels que sont les oméga-3 participent à l’augmentation du « bon cholestérol » dans l’organisme, en particulier lorsqu’ils sont consommés au détriment des acides gras saturés (1). D’où l’intérêt de bien choisir ses sources alimentaires de lipides. Afin de profiter d’un bon équilibre entre le cholestérol HDL et le cholestérol global, il faut conserver une part d’acides gras mono-insaturés dans l’alimentation. Mais également éviter les graisses saturées ou trans.

cholestérol et oméga-3

Les oméga-3 et notre santé cardiaque

Les acides gras oméga-3 influent de manière conséquente sur la tension artérielle des personnes qui souffrent d’hypertension (2). Ainsi, ils favorisent le « bon cholestérol » au détriment du mauvais dans notre organisme. De manière générale, on considère qu’ils contribuent à réduire de 15 à 30 % les taux de triglycérides sanguins dans l’organisme (3). Mais ce n’est pas tout ! On sait aussi que ces acides gras essentiels préviennent et limitent la formation de plaques de cholestérol dans le système cardiovasculaire. Ils préservent ainsi la santé cardiaque et en assurent le bon fonctionnement.

La consommation d’acides gras oméga-3 s’associe généralement à une réduction du risque cardiaque, comme le montre l’étude menée à Lyon par Michel de Lorgeril et d’autres chercheurs (4). Cette étude a permis de mettre en avant l’efficacité du régime méditerranéen (riche en acides gras oméga-3 de diverses sources) sur le taux de cholestérol sanguin et sur la santé cardiaque.

Comment utiliser les oméga-3 pour réduire son taux de cholestérol ?

Les oméga-3 sont considérés comme de bonnes graisses, à la fois essentielles et bénéfiques pour notre santé. Et pour notre système cardiovasculaire. Pour profiter de leurs bienfaits, il convient à les intégrer à une alimentation saine et équilibrée. Et de les accompagner d’une activité physique moyenne et régulière.

oméga-3 et santé cardiaque

La complémentation en oméga-3

On trouve des acides gras oméga-3 dans les huiles végétales (lin, colza, maïs, arachide…). Ainsi que dans les fruits à coques. Il s’agit des noisettes, des amandes, des pistaches et des différents types de noix. On peut aussi en trouver dans les légumes verts et les viandes. Mais ce sont les poissons gras qui en sont les plus riches : saumon, hareng, thon, maquereau, sardines, etc.

Si l’alimentation peut suffire à combler nos besoins en oméga-3, la complémentation est un moyen simple et sûr de s’assurer des apports complets. Et ce, sans avoir à bouleverser nos habitudes alimentaires. L’huile de foie de morue ou l’huile de poissons sauvages sont ici deux des meilleures solutions pour lutter contre le cholestérol ! Elles se présentent sous la forme de capsules à avaler chaque jour. Ainsi, ces huiles renferment tous les acides gras essentiels dont nous avons besoin. Mais également d’autres nutriments très intéressants.

Ce qu’il faut retenir

Pour être en bonne santé, il faut conserver une alimentation saine et équilibrée, ainsi qu'une pratique sportive régulière. En parallèle, une complémentation en oméga-3 permet de combler nos besoins nutritionnels. Et de favoriser un bon équilibre entre les cholestérols HDL et LDL dans l’organisme. Les acides gras essentiels sont les garants de notre santé cardiaque.