Glutathion : propriétés, bienfaits et indications

Focus sur le glutathion, un antioxydant majeur naturellement produit par notre organisme, et qui dispose de plusieurs effets bénéfiques sur la santé. Qu'est-ce que le glutathion ? Quelles sont ses propriétés ? Réponse.

Qu'est-ce que le glutathion ?

Découvert en 1888, on sait aujourd'hui du glutathion qu'il est une molécule naturellement présente dans l'organisme. On le trouve aussi dans les cellules animales, les champignons et les plantes.

Le glutathion en tant qu'antioxydant

Le glutathion est une protéine qui appartient à la grande famille des antioxydants, qui jouent des rôles clés dans la protection de notre organisme et son bon fonctionnement. Tous ensemble, ils nous protègent des effets de l'excès de radicaux libres dans le corps, qui sont néfastes et peuvent augmenter les risques cardiovasculaires, entre autres problèmes de santé. Certains facteurs comme le tabac, l'exposition aux rayons UV ou à la pollution notamment, influent sur la production de radicaux libres dans les cellules. Présents en excès, ils peuvent favoriser l'apparition et le développement de maladies, ou provoquer un vieillissement prématuré/accéléré des cellules.

Même si son nom n'est pas connu, le glutathion demeure d'un des antioxydants les plus puissants. Les antioxydants sont les composés actifs qui éliminent l'excès de radicaux libres dans l'organisme, le protégeant ainsi de ses effets pervers. Mais nous savons aujourd'hui qu'un manque de glutathion peut avoir un lien avec l'apparition de maladies. Lorsqu'il en manque, le corps ne parvient plus à éliminer correctement les déchets qu'il produit et cela cause un déséquilibre auquel il faut remédier le plus tôt possible. Cela est possible grâce à nos habitudes de consommation, qui peuvent nous aider à pallier les effets des produits toxiques, du stress ou de l'âge, des facteurs qui en réduisent le taux.

Où trouve-t-on du glutathion ?

Par définition, on ne trouve pas de glutathion dans les aliments. En revanche, on peut trouver les acides aminés qui le composent, car il s'agit avant tout d'une protéine. Ils sont trois : la cystéine, la glycine et la glutamine. Consommer certains aliments permet de libérer ces acides aminés au cours de la digestion et donc de permettre la synthétisation de la protéine antioxydante.

Ces aliments sont les fruits et légumes, et notamment les suivants : les choux (Bruxelles, chou-fleur, chou vert, etc.), les épinards, les asperges, les brocolis et les champignons. On trouve les acides aminés dans certains fruits tels que la banane, la pêche, la pomme, les agrumes (orange, pamplemousse), l'avocat ou encore, les framboises.

Nos besoins en glutathion

Certaines plantes contribuent à augmenter naturellement le taux de glutathion dans l'organisme comme l'algue guso, la graine de lin ou le chardon-Marie. C'est aussi le cas des aliments riches en soufre comme les œufs, les noix, les légumineuses, l'ail, l'oignon, les légumes crucifères et les sources de protéines maigres. Enfin, le petit-lait, en raison de sa teneur en lactosérum, est une piste intéressante également.

Il est à noter que le glutathion peut également se trouver sous forme de complément alimentaire appelé GSH. Car s'il existe sous deux formes (forme réduite et forme oxydée), c'est uniquement sous la forme réduite qu'il est antioxydant.

Les rôles et bienfaits du glutathion

Quels sont les rôles de cette protéine ? Et quels sont ses bienfaits ?

Des propriétés antioxydantes considérables

En tant qu'antioxydant majeur, le glutathion aide à réduire les effets néfastes des radicaux libres sur l'organisme. Le stress oxydatif en fait partie. Il apparaît dès lors qu'un déséquilibre se crée entre la production de radicaux libres et notre capacité physiologique à les combattre. Un stress oxydatif trop important est souvent à l'origine du déclenchement de diverses maladies comme le cancer, le diabète ou la polyarthrite rhumatoïde.

D'autre part, les antioxydants tels que celui-ci sont capables de booster nos autres systèmes de défense. Le glutathion agit comme un cofacteur d'enzymes antioxydantes, ce qui a pour effet de stimuler l'activité des autres antioxydants en présence. Par exemple, le glutathion favorise la transformation de l'acide ascorbique (sous forme oxydée) en vitamine C, ce qui stimule davantage ses propriétés antioxydantes. De la même façon, il restaure l'activité antioxydante de la vitamine E.

Détoxifier l'organisme et tous ses organes

Le glutathion n'a plus rien à prouver en tant que barrière face aux toxines. Il possède un effet détoxifiant reconnu, qui peut avoir plusieurs intérêts pour notre santé. Cette protéine se montre particulièrement efficace et intéressante après une prise prolongée de médicaments, en cas de consommation excessive d'alcool, de régime alimentaire déséquilibré ou tout simplement pour éliminer les métaux lourds et toxines présents dans l'alimentation et l'environnement. Certains d'entre eux affectent notre cerveau ! Cerveau, foie… Le glutathion est utile pour détoxifier ces organes vitaux et les protéger contre les toxines de toutes sortes. Sa présence permet de minimiser les dégâts cellulaires causés par les maladies hépatiques, comme la maladie du foie gras alcoolique et non alcoolique (1). La mort cellulaire dans le foie est largement amplifiée par le manque d'antioxydants tels que le glutathion. Ce n'est pas un hasard si cette protéine figure parmi les meilleures solutions naturelles pour détoxifier le foie et le protéger de multiples sources de dommages.

Prévenir le vieillissement et les pathologies

Tous les antioxydants agissent en prévention du vieillissement cellulaire qui affecte notre peau, mais également tout le reste de nos organes. À ce titre, il contribue à prévenir certaines maladies ou complications, comme le cholestérol, l'athérosclérose, le diabète, les problèmes oculaires, etc. (2). D'autre part, la protéine joue un rôle clé dans la prévention des maladies nerveuses dégénératives et les troubles mentaux (3). Il a d'ailleurs été démontré que les niveaux de glutathion sont plus bas chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique (4).

Tout savoir sur le glutathion

Améliorer la fonction digestive

Les plus récentes études scientifiques portant sur le glutathion concernent ses effets sur la fonction digestive. Ici, le champ d'action de la protéine vise les gastrites et les intolérances alimentaires. Elle intervient en cas d'inflammation du système digestif, notamment dans le cas des ulcères d'estomac, de colite, de rectocolite, de pancréatite ou encore, de maladie de Crohn.

Réduire les symptômes des maladies respiratoires

Certaines pathologies respiratoires comme la mucoviscidose ou l'asthme sont traitées avec des sous-produits du glutathion, comme la N-acétylcystéine (5). Dans ce cas, le médicament favorise la fluidification et l'évacuation du mucus, tout en minimisant l'inflammation.

Atténuer les conséquences d'un diabète non contrôlé

Les personnes ayant une glycémie élevée durant une période prolongée présentent des niveaux plus faibles de glutathion que la moyenne. Un stress oxydatif peut en résulter, ainsi que des lésions au niveau des tissus. Pour y remédier, il est possible de se supplémenter en précurseurs du glutathion, afin d'en améliorer la production naturelle par l'organisme. Il s'agit de la glycine et de la cystéine. Cette solution permet de mieux prévenir les dommages chez les personnes atteintes d'un diabète non contrôlé (6).

Lutter contre le psoriasis

Les protéines de lactosérum augmentent les taux de glutathion dans l'organisme. Les essais cliniques réalisés dans ce domaine montrent que la prise de lactosérum améliore le psoriasis (en présence ou non d'un autre traitement) (7). D'autres études sont nécessaires pour confirmer cette allégation.

Consommation de glutathion : ce qu'il faut savoir

Des solutions et informations utiles avant tout début de cure.

Quels sont les signes d'une carence en glutathion ?

Indispensable au bon fonctionnement de notre organisme, son absence se fait ressentir généralement de trois façons :

  • Une carence en magnésium ;
  • Infections fréquentes ou maladie chronique présente ;
  • Déficiences de l'encéphale : perte de coordination, crises d'épilepsie, retard mental, etc.

Le magnésium est un minéral important pour la protection des protéines, de l'ADN et de l'énergie cellulaire. Il participe aussi à la synthèse du glutathion. En cas de carence, les niveaux de glutathion sont directement affectés. Des symptômes variés peuvent alors apparaître : fatigue, anxiété, dépression, migraines, constipation, douleurs articulaires, crampes…

En outre, le glutathion constitue une partie importante de notre défense antioxydante. En cas de maladie, on sait que ce système de défense est d'ores et déjà en souffrance ou défaillant. Pour ce qui concerne les infections et pathologies, on sait que le corps réagit à la production de radicaux libres et va utiliser la plupart de ses ressources pour éliminer la menace, d'où le manque de glutathion.

Enfin, le glutathion agit comme un épurateur naturel du cerveau. S'il manque, celui-ci se retrouve vulnérable, fatigue et laisse place aux déficiences.

Tout savoir sur le glutathion

Nos besoins en glutathion

Mais quels sont nos besoins en cette protéine ? Avec l'âge, nos réserves de glutathion commencent à diminuer d'elles-mêmes. Cette diminution s'intensifie à partir de 50 ans, et/ou en cas d'activité sportive intense ou de certaines pathologies. Nos besoins sont comblés par une alimentation saine et équilibrée, riche en aliments antioxydants et comprenant les aliments cités précédemment. Mais lorsqu'une cure s'avère nécessaire, il est courant de se tourner vers le glutathion liposomal. Dans ce cas, deux posologies existent : la cure préventive, à raison d'une dose de 300 mg par jour, et la solution curative (pour faire face à une pathologie) qui grimpe à 600 mg par jour, toujours sur avis médical. Cette posologie peut varier en fonction des cas, il est donc impératif de demander conseil à son médecin.

Contre-indications et effets secondaires

Actuellement, il n'existe pas de contre-indication particulière concernant le glutathion. On peut le consommer de façon sécuritaire. En revanche, les personnes asthmatiques doivent éviter le glutathion en inhalation. De même, sa consommation n'entraîne pas d'effets secondaires si elle respecte les recommandations, notamment les prescriptions médicales ou des instructions des fabricants de compléments alimentaires. Toutefois, et rarement, les enfants peuvent être sujets à une éruption cutanée et une irritabilité suite à la consommation de glutathion (voie topique ou orale).

Interactions

La vitamine C est souvent associée au glutathion et cela n'a rien d'un hasard. Celle-ci en augmente l'absorption par l'organisme, et décuple donc ses effets. Il existe quelques oligo-éléments aux effets similaires comme le fer, le manganèse, le sélénium, le cuivre ou encore, le zinc. Veillez également à bien dormir, car le manque de sommeil peut aussi influer sur cette protéine !

Tout savoir sur le glutathion : ce qu'il faut retenir

Comme vous l'aurez compris, le glutathion est une protéine antioxydante très importante pour la santé. Nous devons nous assurer d'en disposer suffisamment pour assurer nos défenses face aux radicaux libres. Pour cela, il faut veiller à conserver une bonne alimentation, associée à une hygiène de vie saine. Si nécessaire, et avec un avis médical, il est possible d'en prendre sous forme de complément alimentaire afin de maintenir les stocks de l'organisme à leur meilleur niveau. Réduire les facteurs oxydants qui nous affectent est aussi une façon simple, mais très efficace de préserver nos niveaux de glutathion.