Gattilier : bienfaits, utilisations et contre-indications

Le gattilier : ce nom ne vous dit peut-être pas grand-chose et pourtant, d’illustres médecins de la Grèce antique l’utilisaient déjà à leur époque pour traiter leurs patients. Cet arbre est surnommé le « poivre des moines ». Emblématique et surtout unique, il est utilisé depuis des siècles comme une plante médicinale par différents peuples. Et ce, en raison de ses bienfaits sur la santé. Voici tout ce qu’il faut savoir à son sujet.

Qu’est-ce que le Gattilier ?

Le gattilier (vitex agnus-castus) est un petit arbre qui dégage une odeur poivrée particulière. Il est très présent en France, en Afrique du Nord ainsi qu’en Europe méridionale. Ses graines sont utilisées depuis des centaines d’années par différentes médecines traditionnelles pour leurs effets sur les troubles gynécologiques, entre autres choses. En réalité, cela fait plus de deux mille ans que le gattilier est considéré comme une plante médicinale. Dioscoride, un médecin de la Grèce Antique, mentionnait déjà les bienfaits de la plante dans ses écrits (plus particulièrement, la baie de gattilier). Au Moyen- ge, le gattilier gagna l’un de ses surnoms : « poivre des moines », en raison de la consommation de baies de gattilier par les moines du sud de l’Europe.

La composition

En phytothérapie, on peut utiliser ses fruits et ses fleurs, qui sont notamment réputés pour leurs bienfaits sur la santé. Et ils sont nombreux ! On les doit aux principes actifs que la plante renferme comme les glucosides et les flavonoïdes. La plante contient aussi de l’acide palmitique, des tanins, des sesquiterpènes ainsi que du pinène et un glucoside iridoïde. En outre, on trouve des phytostérols et des phyto-oestrogènes dans la composition du gattilier. La plante peut aussi servir à produire de l’huile essentielle que l’on utilise en aromathérapie.

Les bienfaits du Gattilier

Les bienfaits du Gattilier

Alors, quels sont les bienfaits du gattilier ? Comment expliquer sa popularité à travers les âges et les peuples ?

Les symptômes du syndrome prémenstruel

Les études cliniques sur le gattilier, ses fruits et ses feuilles remontent aux années 1900. Au cours des années 1990, les preuves de l’innocuité de la plante ont été apportées par une étude portant sur ses effets sur les symptômes du syndrome prémenstruel (1) (2). Au cours de ces études et celles qui suivirent, il a été démontré que la prise de gattilier permettait de réduire les symptômes du syndrome prémenstruel de façon efficace (3).

Le syndrome prémenstruel concerne entre 20 et 40 % des femmes, qui en souffrent chaque mois. Ses symptômes sont variés : fatigue, irritabilité, ballonnements, nausées, troubles de l’humeur, migraine, œdèmes, douleurs aux seins… et bien d’autres encore (4). Dans sa forme la plus sévère, on parle de TDPM : trouble dysphorique prémenstruel. Le gattilier est l’une des plantes et solutions naturelles que l’on peut utiliser pour le contrer.

Les troubles de la ménopause

La ménopause s’accompagne pour la plupart des femmes de symptômes et autres gênes/troubles. Il s’agit généralement de sueurs nocturnes, de bouffées de chaleur… Les résultats des études concernant le gattilier suggèrent que les femmes qui en consomment voient leurs symptômes de ménopause s’améliorer de façon considérable (5). De nouvelles études sont sollicitées pour prouver ces allégations. D’ailleurs, on trouve d’ores et déjà du gattilier dans de nombreux produits de santé naturels proposés dans le commerce à cet effet. Dans ce domaine, il est courant de voir le gattilier s’associer au millepertuis.

La mastalgie cyclique

La mastalgie cyclique désigne un type de mastalgie parmi les plus fréquents, qui se manifeste par des douleurs mammaires bilatérales, qui irradient dans la région axillaire et en haut du bras. Autre spécificité : ces douleurs se manifestent durant la phase lutéale du cycle menstruel et s’arrêtent lorsque les menstruations débutent. Les extraits de gattilier permettent de réduire les douleurs aux seins que l’on associe à la mastalgie cyclique (6). Pour rappel, la mastalgie est aussi un symptôme du syndrome prémenstruel.

Régulateur hormonal

Il est couramment recommandé d’utiliser le gattilier en cas de troubles menstruels, de mastalgie, de ménopause et de syndrome prémenstruel. Mais pourquoi ? Les composés actifs de la plante agissent sur l’hypophyse, augmentant la production de progestérone et de LH. Cela a pour effet de régulariser les cycles menstruels, notamment en cas d’irrégularités ou d’absence de règles. La plante a aussi pour effet de maintenir un bon équilibre hormonal et de réprimer l’excès de prolactine, qui peut être à l’origine des tensions mammaires.

Qu’est-ce que le Gattilier ?

À ce titre, la plante aide aussi à améliorer et équilibrer les productions de progestérone et d’oestrogènes, ce qui se montre utile en cas de fibromes. Ces derniers peuvent se former lorsque survient un déséquilibre hormonal (notamment un excès d’oestrogènes). Dans ce domaine, le gattilier s’associe à d’autres plantes comme l’achillée mille feuilles par exemple.

Les cycles menstruels irréguliers

L’Organisation mondiale de la santé (OMS), ainsi que la Commission E. reconnaissent l’usage de cet arbre pour traiter les cycles menstruels irréguliers, mais également pour soulager la mastalgie (douleurs aux seins) et le syndrome prémenstruel. Les influences du gattilier sur les hormones pourraient expliquer ces effets régulateurs sur les cycles menstruels de la femme et son action contre les règles douloureuses.

L’endométriose

Les effets de cette plante sur la progestérone permettent de stimuler l’activité ovarienne, mais aussi de maintenir des équilibres hormonaux normaux. On sait que l’endométriose est provoquée par l’augmentation de l’endomètre. Et c’est l’excès d’oestrogènes qui entraîne cette augmentation de l’endomètre. Toutefois, dans ce cadre, un avis médical reste indispensable. L’automédication n’est pas recommandée, et même déconseillée.

L’infertilité féminine

Selon des études scientifiques récentes portant sur le sujet, le gattilier serait susceptible de favoriser la fertilité féminine, en raison de ses effets régulateurs sur les hormones liées au processus d’ovulation. Toutefois, pour l’heure, des études supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces allégations.

Des bienfaits très ciblés par les principes actifs

Les phytostérols, les phyto-oestrogènes et les flavonoïdes sont les principes actifs de cette plante. Les phytostérols sont similaires aux stérols que l’on peut trouver dans les aliments provenant d’animaux. Mais ici, ils aident à prévenir les maladies cardiaques en influant de façon positive sur notre taux de cholestérol. Les phyto-oestrogènes sont des composés dont les effets se rapprochent de l’oestrogène, une hormone féminine. Ils nous permettent d’améliorer la santé osseuse et cardiaque, mais aussi de réduire les symptômes de la ménopause. Enfin, les flavonoïdes, réputés pour être de puissants antioxydants, sont des composés phénoliques qui possèdent aussi des vertus anti-inflammatoires. Ils permettent de protéger nos cellules du stress oxydatif et des radicaux libres.

Les bienfaits du Gattilier

Utilisations possibles du Gattilier

Comment utiliser le Gattilier ?

Il est important de rappeler ici que les doses et posologies dépendent généralement des produits eux-mêmes et des consignes du fabricant. D’éventuelles prescriptions et conseils peuvent être prodigués par des professionnels de santé, notamment dans les cas particuliers (traitements médicaux en cours, etc.). D’autre part, plusieurs semaines ou mois sont parfois nécessaires pour ressentir les effets de la plante : celle-ci s’utilise à long terme. Si vous l’utilisez pour ses effets sur les cycles menstruels, il faudra attendre entre un et trois cycles pour les apprécier.

Les modes d’administration possible

Il existe différentes façons d’utiliser et de consommer le gattilier. On peut par exemple consommer des infusions de gattilier. Ces infusions se préparent avec des fleurs et des feuilles de la plante que l’on fait infuser dans l’eau chaude entre dix et quinze minutes. Pour profiter des bienfaits de la plante, il faut en boire jusqu’à trois tasses par jour.

On peut aussi trouver des extraits de gattilier en gélules ou en comprimés : ce sont des compléments alimentaires. Il s’agit généralement d’extraits standardisés, dont il faut prendre entre 150 et 300 mg par jour (qu’il faut diviser en deux doses). On utilise généralement cette solution pour traiter les symptômes de la ménopause.

Enfin, le gattilier est disponible sous forme de teinture mère, que l’on fabrique grâce à la macération des feuilles et des fleurs dans l’alcool. Pour profiter des bienfaits de la plante, on en consomme entre 30 et 40 gouttes, trois fois par jour, dans une dilution d’eau.

Son huile essentielle

En aromathérapie, l’huile essentielle de gattilier est utilisée comme relaxant naturel, aphrodisiaque masculin et régulateur hormonal. Elle se compose de monoterpènes, sesquiterpènes, esters et monoterpénols.

On peut la diffuser (1 à 2 gouttes dans le diffuseur) pour réguler le système nerveux autonome, ou l’appliquer de façon locale. En revanche, elle ne peut pas être consommée sans l’avis d’un thérapeute. En application externe, on dilue quelques gouttes d’huile essentielle de gattilier dans une cuillère à café d’huile végétale (le plus souvent chanvre et/ou jojoba) que l’on applique sur le bas ventre, généralement.

Contre-indications et informations essentielles

Que faut-il savoir au sujet du gattilier avant de le consommer ou de l’utiliser ?

Utilisations possibles du Gattilier

Les contre-indications du gattilier

L’activité hormonale du gattilier en fait une plante contre-indiquée pour les femmes enceintes et celles qui souhaitent débuter une grossesse. Il en est de même pour les femmes qui se trouvent en parcours de procréation assistée (PMA, FIV…).

L’huile essentielle de gattilier peut entraîner des effets hormonaux ou stupéfiants à hautes doses : il faut donc faire preuve d’une grande prudence. Elle est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes, aux jeunes enfants et aux personnes qui souffrent d’un cancer (dont le cancer du sein).

Les effets secondaires

Pour ce qui est des effets indésirables liés à l’utilisation du gattilier, ceux-ci peuvent différer en fonction du mode d’administration. Ils sont le plus souvent légers et peu fréquents, mais certaines personnes pourraient s’y montrer plus sensibles que d’autres. Dans de rares cas, la plante provoque des troubles gastro-intestinaux, des maux de tête, des nausées et/ou des démangeaisons (7). Des cas d’allergie cutanée ont déjà été observés, mais ceux-ci restent également très rares et bien traités avec des antihistaminiques.

Enfin, la plante peut interagir avec certains médicaments : il est indispensable de parler avec son médecin avant de débuter des cures de gattilier si vous suivez un traitement médical.