Desmodium : propriétés, bienfaits et indications

Avez-vous déjà entendu parler du desmodium ? Cette plante réputée pour ses bienfaits sur le foie est fascinante. Voici tout ce qu’il faut savoir à son sujet : composition, bienfaits, contre-indications…

Le desmodium : généralités

Le desmodium adscendens est une plante appartenant à la famille des Fabaceae et au genre botanique Desmodium. Il s’agit d’une plante vivace à branches multiples qui est originaire d’Afrique de l’Ouest, et plus spécialement du Ghana, du Liberia et de la Sierra Leone. On retrouve également cette plante dans les zones équatoriales de la planète, ainsi qu’en Amérique du Sud. Le desmodium se reconnaît aisément grâce à ses fleures violettes/roses claires et ses feuilles ovales.

En phytothérapie, on utilise les parties aériennes de la plante depuis longtemps, essentiellement pour ses propriétés sur le foie. Depuis les années 1960, 1970, les études se multiplient sur ses propriétés et vertus.

La composition du desmodium

Le desmodium est une plante très riche en polyphénols (tanins, flavonoïdes) qui sont des composés aux propriétés antioxydantes. À cela s’ajoutent des alcaloïdes, des anthocyanosides ainsi que des saponosides et des dérivés de la tryptamine. Ce sont ces éléments naturellement présents dans la plante qui lui confèrent ses multiples bienfaits sur la santé.

Les bienfaits du desmodium

Les propriétés et vertus du desmodium bénéficient aux cultures locales depuis la nuit des temps. Les populations des zones où il se développe l’utilisent pour traiter les problèmes de peau tels que l’eczéma, mais également les troubles du foie (Cameron, Ghana). En Amérique latine, il est plus apprécié pour ses vertus sur les allergies respiratoires, les convulsions, l’épilepsie et la malaria ! En France, on ne le connaît que depuis quelques décennies. Quels sont les bienfaits du desmodium sur la santé reconnus par la science ?

desmodium et foie

Une plante qui protège le foie : hépatoprotection

Les vertus hépatoprotectrices du desmodium font toute sa réputation à travers le monde (1). Traditionnellement, le desmodium est utilisé pour améliorer le confort hépatique. Mieux encore, on peut le consommer pour protéger le foie et le soigner, détoxifier. En effet, les composés actifs de la plante lui permettent de protéger l’organe des dégâts causés par les traitements médicamenteux lourds ou pour contrer les effets secondaires de certaines thérapies (comme la chimiothérapie).

Les études démontrent que cette plante est idéale pour protéger le foie des inflammations, dont les inflammations toxiques ou infectieuses font partie (infections provoquées par des virus, l’alcool ou la prise de médicaments). On peut utiliser cette plante en cas d’hépatite virale, par exemple. Pour conclure sur ce point, la plante est efficace dans le traitement des hépatites virales A et B ainsi que de l’insuffisance hépatique, les infections hépatiques et l’intoxication hépatique.

Détoxifier le foie avec le desmodium : un draineur hépatique puissant

Le desmodium agit de façon globale sur le foie grâce à ses propriétés drainantes qui sont particulièrement intéressantes après un abus de nourriture ou un abus d’alcool, par exemple. Comment savoir si votre foie a besoin d’un coup de pouce ? Quelques indications peuvent vous mettre la puce à l’oreille : une perte d’appétit, une fatigue inhabituelle, un inconfort intestinal, un abus (alcool, repas gras, nourriture)… Si la consultation d’un médecin reste toujours nécessaire, le desmodium pourra vous soutenir pour détoxifier votre foie. Il s’accompagne de mesures hygiénodiététiques pour permettre à votre foie de retrouver toute sa vigueur :

  • Réduire ou arrêter la consommation d’alcool et de boissons sucrées (telles que les sodas) ;
  • Mangez sainement, équilibré, varié, local et biologique ;
  • Buvez de l’eau en quantité suffisante tous les jours, et tout au long de la journée (n’attendez pas d’avoir soif !) ;
  • Mangez doucement, mâchez bien les aliments, posez votre fourchette entre deux bouchées.

Une plante antioxydante par excellence

En raison de sa teneur élevée en composés antioxydants, le desmodium est considéré comme efficace contre le stress oxydatif et toutes les formes de stress qui affectent l’organisme. Les propriétés de la plante sont également utiles pour lutter contre l’excès de radicaux libres dans l’organisme (2). Ces derniers favorisent les maladies cardiovasculaires, le vieillissement cellulaire et l’apparition de pathologies graves telles que les cancers. Grâce à la présence de flavonoïdes et quelques autres composés, le desmodium aide l’organisme à éliminer le stress oxydatif, les radicaux libres et les toxines qui s’accumulent dans l’organisme.

Stimule naturellement l’immunité

La nature a tout prévu pour nous aider à faire face aux agressions extérieures. Notre système immunitaire est un outil d’une efficacité remarquable et qui protège chaque jour notre organisme des virus, bactéries, pathogènes…. À condition d’en prendre soin ! Le desmodium est une plante parmi une longue liste de solutions naturelles pour renforcer naturellement nos capacités immunitaires. La plante participe au bon fonctionnement des défenses naturelles du corps, nous aidant à prévenir les infections en tout genre, et plus particulièrement les affections ORL.

desmodium et foie

Des vertus antispasmodiques et décontractantes

Les médecines traditionnelles de plusieurs pays utilisent depuis des siècles le desmodium pour lutter contre certaines maladies, dont l’asthme fait partie. Les plus récentes études montrent que le desmodium possède bel et bien des vertus antispasmodiques, qui permettent de mieux contrôler les contractions musculaires brutales et involontaires. D’ailleurs, cette action ne cible pas que l’asthme allergique ou bronchique : elle permet également de soulager les convulsions, les spasmes digestifs, les douleurs dorsales, etc. (3) (4)

Actions antiallergique et antiasthmatique

Au Ghana, les feuilles de desmodium sont utilisées depuis des centaines d’années pour lutter contre l’asthme, grâce à ses propriétés antispasmodiques (5). Les composés actifs de la plante bloquent l’action de l’histamine sur les muscles lisses, évitant les spasmes. De même, ils réduisent la constriction des poumons et des voies aériennes, ce qui n’est pas négligeable.

D’autre part, le desmodium sert habituellement à traiter les crises allergiques (6), notamment lorsqu’elles sont brutales. Cela concerne les allergies alimentaires, l’œdème de Quincke et les crises d’asthme.

Un usage externe possible

En utilisation externe, le desmodium s’applique en cataplasme sur l’eczéma de contact et sur l’urticaire, qui est un symptôme allergique. Ici, ce sont les vertus antiallergiques de la plante qui soignent les peaux lésées.

Qu’en pensent les autorités de santé ?

L’OMS (Organisation mondiale de la santé) reconnaît l’efficacité du desmodium dans le traitement alternatif des hépatites virales. Les cures épisodiques de desmodium sont également reconnues comme efficaces dans la prévention des atteintes toxiques du foie, des intolérances médicamenteuses et de l’alcoolisme. Bien sûr, cette plante constitue un traitement alternatif et ne peut se substituer à une consultation médicale.

Utiliser et consommer du desmodium : ce qu’il faut savoir

La plante est-elle sans danger ? Comment consommer du desmodium ?

Contre-indications et effets secondaires

La consommation de desmodium n’est pas possible pour tout le monde : il existe des contre-indications à respecter. Celles-ci concernent les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les enfants de moins de douze ans. Il s’agit là de mesures préventives qui concernent aussi les personnes qui suivent un traitement médical. Dans ce dernier cas, il faut consulter un médecin avant d’avoir recours à la phytothérapie.

protecteur hépatique

La consommation de desmodium est relativement sécuritaire, car cette plante n’est pas toxique (à condition de respecter les doses recommandées) (7) et n’entraîne que rarement des effets secondaires. Toutefois, la plante peut parfois provoquer des nausées, des douleurs abdominales et des diarrhées. Si ces symptômes apparaissent, il faut arrêter le traitement et consulter un professionnel de santé.

Les modes d’administration possibles

Vous pouvez profiter des bienfaits du desmodium de différentes manières : en complément alimentaire, en infusion, en solution buvable ou en décoction. Les compléments alimentaires (gélules) constituent la méthode la plus simple. Les gélules sont parfaitement dosées pour apporter à l’organisme une dose à la fois sécuritaire et efficace d’extraits de desmodium. Il suffit de suivre les recommandations du fabricant pour suivre sa cure détox !

Si vous souhaitez consommer du desmodium en infusion, cela reste tout à fait possible. Toutefois, veillez à ne pas dépasser trois tasses par jour. Pour cela, infusez dix grammes de feuilles séchées dans l’eau bouillante pendant dix minutes.

Les associations du desmodium

Les propriétés hépatoprotectrices du desmodium peuvent être associées en infusion avec celles d’autres plantes. C’est le cas par exemple de l’artichaut, du chardon-Marie et du Chrysantellum. On peut également associer cette plante à la piloselle afin de stimuler le fonctionnement des reins. Dans tous les cas, un avis médical est recommandé avant de commencer une cure et d’associer plusieurs plantes.

Tout savoir sur le desmodium : l’essentiel

Le desmodium est une plante sécuritaire qui peut être utilisée par beaucoup de personnes. Si la protection du foie reste sa vertu principale, les autres bienfaits de la plante ne sont pas à négliger, d’autant que la consommation de cette plante est sans effet secondaire dans la grande majorité des cas.