Contre-indications à la consommation d’aloe vera

L’aloe vera est une plante polyvalente, qui nous fait profiter des centaines de nutriments qui la composent. Mais elle ne s’adapte pas à tout le monde ni à toutes les situations. Si on ne les emploie pas correctement, les feuilles fraîches d’aloe vera et ses composants peuvent faire plus de mal que de bien. De nombreuses mises en garde ont déjà été publiées par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Voici donc ce qu’il faut savoir sur les contre-indications liées à la consommation d’aloe vera.

Aloe vera : quelles contre-indications ?

Sur Internet, les vertus cosmétiques et thérapeutiques de l’aloe vera (aussi appelé « aloès des Barbades ») font très forte impression. Pommades, crèmes, boissons, gel pur… De nombreuses préparations à base d’aloe vera existent et se vendent un peu partout. Si les produits que l’on achète sont sécuritaires (attention tout de même aux contre-indications possibles), ce n’est pas toujours le cas des feuilles fraîches. Et les autorités françaises comme les professionnels de santé s’en inquiètent.

Le gel d’aloe vera : sécuritaire

Le gel d’aloe vera ne présente aucune contre-indication connue. Mais c’est avant tout du latex d’aloe vera dont il faut se méfier ! C’est le latex d’aloe vera qui présente des contre-indications et effets secondaires à ne surtout pas négliger.

De plus, si l’emploi du gel d’aloe vera est recommandé pour favoriser la cicatrisation des plaies, ce n’est pas le cas pour les plaies gravement infectées. Son usage n’est pas réellement contre-indiqué ici, mais le gel semble ne pas être suffisamment efficace pour guérir les plaies (1). Il faut donc employer des solutions plus adaptées.

D’autre part, d’une façon générale, la consommation d’aloe vera (gel et latex) est contre-indiquée pour les enfants, les personnes fragiles, ainsi que les femmes enceintes et allaitantes. Un avis médical est toujours intéressant, même en présence d’une plante sécuritaire.

Contre indication pour le latex d’aloe vera

En raison de ses possibles effets toxiques, le latex d’aloès ou suc ne doit pas se consommer pendant la grossesse. Il faut aussi faire preuve de vigilance si l’on est atteint d’une insuffisance cardiaque. On déconseille souvent la consommation de latex d’aloe vera aux personnes qui souffrent de douleurs abdominales d’origine inconnue ainsi que d’inflammation intestinale aiguë. Évitez de consommer ce produit si vous souffrez d’une maladie cardiaque, de troubles rénaux ou d’ulcère gastrique. Il en est de même pour les personnes atteintes d’obstruction intestinale, d’appendicite, de vomissements ou de nausées. Si vous souffrez d’une pathologie ou d’un trouble quelconque, demandez conseil à un médecin avant de consommer du gel d’aloe vera. En particulier s’il s’agit d’un trouble intestinal ou cardiaque !

Interactions possibles de l’aloe vera

Les effets du gel et du latex d’aloe vera peuvent s’ajouter aux plantes et aux médicaments dotés de propriétés similaires. Évitez de les associer à d’autres produits laxatifs ou qui influencent le taux de potassium dans l’organisme. En cas de doute, ou avant d’associer la plante à d’autres, demandez conseil à un médecin. Il en est de même si vous suivez un traitement médical.

Contre-indications à la consommation d’aloe vera

Des effets secondaires liés à la consommation d’aloe vera ?

Si elle ne vous est pas contre-indiquée, alors vous pouvez consommer cette plante et l’utiliser selon ses usages courants. Attention cependant, on a pu observer quelques effets secondaires en lien avec la consommation de cette plante. Selon les études cliniques, le gel d’aloe vera ne génère pas d’effet secondaire aux doses recommandées. Néanmoins, le latex peut avoir des effets sur le transit.

Attention aux effets du latex d’aloe vera

En effet, le latex de la plante peut occasionner des crampes et des douleurs abdominales ainsi que des diarrhées, mais pas seulement (2). On a aussi pu observer une perte de poids significative, de l’albuminurie et de l’hématurie (présence de sang dans les urines). Enfin, la consommation de latex d’aloe vera peut aussi faire diminuer les taux de potassium dans le sang. S’il est mal employé, ce latex peut, à terme, endommager les reins et le foie (3).

En effet, la consommation prolongée de latex d’aloe vera peut générer des troubles rénaux graves (4). Évitez cette plante si vous souffrez d’un problème ou d’une faiblesse aux reins (5). Ses usages doivent se réserver aux cas de constipation ponctuelle et aiguë. Il ne faut pas l’employé de manière continu ! De même, sur le long terme, le latex d’aloe vera peut provoquer des polypes intestinaux qui, on le sait aujourd’hui, augmentent le risque de développer un cancer colorectal (6).

Contre indication à la consommation d’aloe vera : ce qu’il faut retenir

La DGCCRF recommande la plus grande prudence aux personnes qui utilisent et consomment les produits des feuilles fraîches d’aloe vera. Ne prenez pas de risques inutiles et tournez-vous vers un professionnel de santé en cas de doute. Utilisez uniquement les produits en lesquels vous avez confiance, et n’utilisez pas le latex d’aloe vera sans avis médical.