Chondroïtine : propriétés, bienfaits et recommandations

Dans le commerce, on trouve des compléments alimentaires variés, parmi lesquels se distingue la chondroïtine. De quoi s’agit-il ? Quels sont ses bienfaits ? Quand l’utiliser ? Nous vous apportons toutes les réponses à ces questions.

Qu’est-ce que la chondroïtine ?

La chondroïtine est un élément et composant du cartilage, que notre organisme produit de façon naturelle. On la retrouve aussi dans la cornée, la peau, les os et la membrane des artères. Il s’agit plus précisément d’un composant majeur de la chondrine, un mucopolysaccharide, ou glycosaminoglycane. Sa texture rappelle fortement celle de la gélatine. La chondroïtine est en réalité la matrice extracellulaire de la chondrine, qui se compose de collagène et de nombreuses cellules baptisées chondrocytes. Le tout formant le tissu conjonctif, que l’on connaît sous le nom de cartilage.

Dans la matrice cartilagineuse, la chondroïtine assure des fonctions essentielles, contribuant notamment à la flexibilité et à l’élasticité des os. La substance a donc pour effet de protéger le tissu conjonctif de l’usure et des pressions liées aux traumatismes ou tout simplement, aux mouvements. Mais nous allons revenir plus en détail sur ces quelques points.

La chondroïtine est aussi présente sous la forme de sulfate de chondroïtine, un complément alimentaire largement utilisé dans le cadre de l’arthrose depuis plus de vingt ans. Elle permet de soulager les douleurs liées à la maladie. D’ailleurs, la lutte contre l’arthrose, sa progression et ses symptômes sont la raison même de l’existence de ce produit.

Les bienfaits de la chondroïtine

Quels sont les bienfaits de la chondroïtine, et comment les expliquer ?

Des effets contre l’arthrose

C’est au chapitre du soulagement des symptômes de l’arthrose et des problèmes d'articulations que la chondroïtine fait le plus parler d’elle. D’ailleurs, elle est utilisée en majeure partie pour sa capacité à en soulager les douleurs (1). De nombreuses synthèses et méta-analyses font état de l’efficacité de cette molécule dans ce cadre, même si certaines parviennent à une tout autre conclusion (2). Ces études aux résultats négatifs ont toutefois été critiquées pour leur qualité méthodologique médiocre (3). Nous avons donc choisi de nous concentrer sur les études les plus sérieuses.

consommer de la chondroïtine

Les experts ont mis leurs résultats en perspectives et soulignent l’intérêt du traitement à base de chondroïtine contre l’arthrose et ses douleurs (4). Les propriétés anti-inflammatoires de la molécule (point sur lequel nous allons revenir) n’y sont pas étrangères. Il en est de même pour les vertus antioxydantes de cette molécule naturellement présente dans notre cartilage.

Ralentir la progression de l’arthrose

Plusieurs méta-analyses soulignent la capacité de la chondroïtine à ralentir l’évolution de l’arthrose. Cette molécule permet donc, de façon modeste, mais réelle, de ralentir la progression de l’arthrose du genou (5). Cela représente un avantage important sur les anti-inflammatoires classiques, qui ont pour effet d’accélérer la progression de la maladie ! D’autres études démontrent également que le sulfate de chondroïtine permet de ralentir la perte de cartilage articulaire, en comparaison avec un placebo, au terme d’un traitement de seulement six mois (6). Grâce à la chondroïtine, il est possible de soulager les douleurs de l’arthrose, tout en ralentissant la progression de la maladie, ce qui est un atout considérable pour les patients qui en souffrent.

Une action anti-inflammatoire majeure

La chondroïtine fait l’objet de nombreuses études, en raison de ses possibles propriétés médicales. Et l’une des plus étudiées porte sur son action anti-inflammatoire. En effet, un traitement à base de sulfate de chondroïtine permet de soulager les symptômes inflammatoires de l’arthrite, touchant les articulaires. La molécule permet de réduire l’œdème en plus de soulager les douleurs et de freiner, voire empêcher, la dégénérescence articulaire (7) ! Ainsi, la chondroïtine est une molécule anti-inflammatoire par nature, qui se montre d’une grande efficacité contre les inflammations qui touchent les articulaires.

Une autre étude vient confirmer les bienfaits de cette molécule à ce chapitre. Utilisée pour traiter les inflammations articulaires, elle contribue à bloquer les marqueurs de l’inflammation comme l’interleukine-1bêta (8). On sait que les inflammations chroniques endommagent les tissus et favorisent la dégradation de l’élastine. Cette dernière étant un composant essentiel des tissus conjonctifs (et autres tissus). C’est elle qui assure la cohésion, la souplesse et la résistance mécanique des tissus.

Un rôle antioxydant

Les propriétés antioxydantes de la chondroïtine ont aussi été mises en évidence par les études scientifiques. Cette molécule permet de limiter les effets du stress oxydatif, très souvent à l’origine de lésions tissulaires. Le sulfate de chondroïtine permet de limiter les dégâts occasionnés par la présence excessive de radicaux libres dans l’organisme. Il a d’ailleurs permis de renforcer les défenses antioxydantes des cellules, ce qui a limité leur apoptose (mort cellulaire) et empêché la fragmentation de l’ADN (9). En d’autres termes, cette molécule présente dans notre cartilage, prise en supplémentation, permet de préserver l’intégrité des cellules dont font partie les cellules de nos tissus. Les scientifiques s’accordent donc sur le fait que la chondroïtine est antioxydante. Par conséquent, elle est efficace dans la prévention des dégâts occasionnés sur les tissus conjonctifs (tendons, cartilage, etc.) liés aux inflammations chroniques et au stress oxydatif.

la chondroïtine

Un effet anabolique pour le sulfate de chondroïtine

Le sulfate de chondroïtine propose un effet anabolique. Cela signifie qu’il favorise les processus anabolisants de l’organisme. Il s’agit plus précisément des réactions de synthèse moléculaires, qui aboutissent au renouvellement ou à la construction des tissus. C’est là une propriété unique et considérable dont il faut tenir compte dans le traitement de l’arthrose. En effet, la chondroïtine permet de stimuler la production des composants que l’on trouve dans le cartilage, et qui ont tendance à diminuer avec l’âge. Dans le cadre de cette étude réalisée sur la chondroïtine, les résultats montrent de hauts taux d’acide hyaluronique, d’aggrécane et de collagène. Selon les scientifiques, cette molécule peut s’utiliser dans le traitement de stimulation de la synthèse des composants formant la matrice cartilagineuse.

Les autres bienfaits de la chondroïtine

De nombreux essais et études ont été menés sur la chondroïtine, afin d’identifier l’ensemble de ses bienfaits sur la santé. Un essai datant de 2010 montre d’ailleurs qu’elle peut être utile aux personnes qui souffrent de psoriasis en plus de l’arthrose (10). En effet, ce traitement s’est montré très efficace pour soulager les douleurs articulaires, ainsi que pour réduire le psoriasis plantaire. Ici, on trouve un autre avantage en comparaison des AINS, les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ces derniers ont pour effet d’aggraver le psoriasis, et non de le soigner !

Utiliser/consommer de la chondroïtine

Voici quelques informations nécessaires à la bonne utilisation de la chondroïtine en complément alimentaire.

Bien choisir sa chondroïtine : nos conseils

La chondroïtine est efficace, à condition de bien la choisir. Il faut pour cela tenir compte de la pureté de l’ingrédient actif. Un bon niveau de pureté est de 95 % minimum. Sans cela, le produit sera sans grand effet ! Il faut souligner aussi que la production de chondroïtine est onéreuse, c’est pourquoi ce produit est assez cher. Méfiez-vous des produits peu onéreux, qui sont sans nul doute peu efficaces.

Il faut aussi s’orienter vers un produit non allergène. Et pour avoir la certitude de profiter d’un produit non allergène est de s’orienter vers les produits vegan. En effet, la majeure partie des marques utilisent des matières premières d’origine animale pour leurs produits. Les compléments alimentaires sont alors allergènes ou peuvent contenir des ingrédients néfastes. Ce n’est pas le cas des sulfates de chondroïtine d’origine végétale et naturelle, qui proviennent d’un procédé de fermentation. D’ailleurs, la chondroïtine végétale est adaptée aux végétariens et aux végétaliens.

Par ailleurs, pour bien choisir sa chondroïtine, il est important de privilégier le sulfate de chondroïtine, qui est la forme naturellement présente dans l’organisme. Plus précisément, il faut s’orienter vers la chondroïtine 6-sulfate, qui est la forme dont notre corps a besoin. Enfin, choisissez toujours une forme bioactive, qui présente une meilleure absorption de la molécule active !

Posologie du sulfate de chondroïtine

En consultant un professionnel de santé, vous avez l’assurance d’utiliser un produit de qualité et de profiter de conseils personnalisés. La posologie sera également adaptée à vos propres besoins, c’est pourquoi nous vous conseillons de parler de votre traitement à votre médecin traitant. Il faut savoir que le sulfate de chondroïtine appartient aux médicaments de la famille SYSADOA. Elle rassemble les médicaments et les compléments alimentaires dotés d’une action lente, que l’on peut utiliser sur le long terme pour soulager notamment les douleurs et symptômes de l’arthrose.

chondroïtine Des effets contre l’arthrose

Pour cette molécule active, la posologie indiquée est comprise entre 800 et 1 200 mg par jour, ce qui représente une à deux gélules au moment des repas. Pour certains patients, des dosages allant jusqu’à 3 000 mg par jour ont déjà été prescrits, mais uniquement sur avis médical. Il ne faut pas tenter l’automédication avec de telles doses quotidiennes. De plus, la dose de 1 200 mg par jour suffit amplement pour profiter des bienfaits de cette molécule, selon les scientifiques à l’origine des études sur le sujet. Quant à la durée du traitement, elle peut aller jusqu’à six mois consécutifs.

Chondroïtine et glucosamine

La glucosamine peut, au même titre que la chondroïtine, soulager les douleurs liées à l’arthrose (11). Elle permet également de ralentir la progression de la maladie (12) et d’améliorer la mobilité des personnes qui souffrent de blessures aux cartilages (13). La glucosamine et la chondroïtine sont très souvent associées dans le cadre du traitement de l’arthrose. Ils permettent de soulager les douleurs que la maladie provoque. De même, on utilise très souvent cette association pour soulager les symptômes de l’arthrose du genou (14). Si vous souhaitez associer ces deux molécules dans le cadre de votre traitement, parlez-en à votre médecin.

Effets secondaires et contre-indications

Si l’utilisation de sulfate de chondroïtine peut entraîner des effets secondaires, ceux-ci restent très rares. Ce produit ne représente pas de danger particulier pour la santé, notamment si le patient respecte la durée du traitement et la posologie. Ici, un avis médical est indispensable. Toutefois, quelques publications scientifiques soulignent de possibles cas d’effets indésirables, comme la constipation, la diarrhée et la douleur gastrique. Dans de très rares cas, ce produit peut aussi provoquer un œdème, des éruptions cutanées, de l’alopécie ou encore, des extrasystoles (anomalies du rythme cardiaque) (15).

Pour ce qui est des contre-indications courantes, elles concernent essentiellement les personnes qui souffrent d’allergie et de troubles cardiaques. Il leur faut consulter un professionnel de santé avant de débuter un traitement à base de chondroïtine.

Tout savoir sur la chondroïtine

Si vous souffrez d’arthrose, la chondroïtine est un complément alimentaire qui peut vous apporter un grand soulagement. Mais avant toute chose, il est important d’en discuter avec votre médecin traitant !