Bienfaits et contre-indications liés à la consommation de café

Chaque jour, des millions de Français consomment une ou plusieurs tasses de café dans la journée. Mais savez-vous ce qu’elle contient ? Et connaissez-vous tous les effets, bienfaits et indications liés à la consommation de café ? Si ce n’est pas le cas, voici une belle occasion de faire le point ensemble.

Le café : présentation et composition

Le caféier est un arbuste qui peut atteindre dix mètres de haut, et qui produit des fruits qui contiennent des graines accolées : les grains de café. Le café est donc une graine issue du caféier, une plante originaire des régions montagneuses d’Éthiopie. Il a ensuite été exporté dans de nombreuses régions du monde. Aujourd’hui, on cultive des grains de café en Afrique, en Asie et en Amérique : toutes les régions tropicales de la planète sont concernées. Ces graines sont dotées d’une composition nutritionnelle intéressante, puisqu’elle est très riche en caféine.

La composition des grains de café

Quotidiennement, nous utilisons les grains de café pour confectionner des boissons tonifiantes ou énergisantes. Sans vraiment nous en rendre compte, nous utilisons la phytothérapie pour retrouver la forme ! Ces grains de café contiennent une molécule active célèbre : la caféine. Mais aussi des glucides (polysaccharides), des protéines et des lipides. On peut aussi noter la présence d’acides phénoliques dans sa composition, ainsi que de minéraux : sodium, potassium, calcium, magnésium, phosphates. Bien entendu, le café contient quelques autres molécules actives dont des bases xanthiques, des alcaloïdes et des alcools diterpéniques. C'est aussi pour ces raisons que le café peut être aussi utilisés chez les sportifs qui souhaitent obtenir un gain de dynamisme et booster leurs performances et consommé juste avant un entrainement comme un booster naturel.

Les effets et bienfaits de la consommation de café

Le café est une boisson unique en son genre : elle est bénéfique si elle est consommée de manière limitée et raisonnée. Voici ses bienfaits sur la santé.

Café et pression artérielle

Grâce aux études dont il a fait l’objet, on sait aujourd’hui que le café a tendance à augmenter la pression artérielle et la résistance vasculaire (1). À ce titre, il peut être d’une aide précieuse pour les personnes qui souffrent d’hypotension et qui ont besoin de stimuler leur circulation sanguine et leur travail vasculaire. De plus, la caféine possède des propriétés importantes sur le système cardiovasculaire. Elle stimule le cœur et peut avoir tendance à augmenter l’activité et le rythme cardiaques.

bienfaits du café

Lorsqu’il est consommé avec raison (environ trois tasses par jour), le café semble réduire le risque de maladies cardiovasculaires, mais aussi la mortalité et les risques cardiaques (2). Cependant, une grande consommation de café peut annuler complètement cet effet sur l’organisme. Il est donc plus qu’important de limiter sa consommation de café au quotidien.

Des effets neuroprotecteurs

La caféine possède de nombreux pouvoirs sur l’organisme et notamment sur notre cognition. Car si elle stimule l’activité cérébrale, elle ne se contente pas de nous aider à retrouver la forme. En effet, la caféine possède des vertus bénéfiques dans la prévention de la maladie de Parkinson en raison des propriétés neuroprotectrices qu’elle est parvenue à démontrer lors d’essais cliniques (3). De ce fait, la caféine aide à réduire la dégénérescence des neurones dopaminergiques. Bien entendu, cela signifie que la caféine peut aussi aider à prévenir les maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer. Dans des proportions raisonnables, le café se montre donc bénéfique pour notre système cérébral.

Une incidence sur le diabète de type 2

Le café pourrait avoir une incidence sur le diabète de type 2 et en réduire l’importance, comme le suggèrent certaines études (4). Cet effet semble valable pour le café classique, mais aussi pour le thé et le café décaféiné (5). En réalité, le café permet de bloquer les mécanismes à l’origine de la perte de sensibilité à l’insuline, l’un des plus importants effets du diabète de type 2 sur l’organisme.

Les effets du café sur le diabète de type 2 pourraient être liés à la présence d’acide chlorogénique dans sa composition. Cet acide a la particularité de réduire le phénomène de résorption intestinale du glucose, et donc aussi son passage dans le sang (6). De ce fait, les scientifiques ont pu observer l’accroissement de la production de l’incrétine GLP-1, une hormone intestinale, après l’ingestion de café. Lorsqu’elle se libère dans le sang, l’incrétine permet de stimuler la production d’insuline par le pancréas.

bienfaits du café

Consommation de café : une boisson antioxydante

Le saviez-vous ? Le café contient des antioxydants naturels, au même titre que les graines produites par d’autres plantes. L’acide chlorogénique en fait partie, mais ils sont bien plus nombreux. À ce titre, le café permet de prévenir les dégâts cellulaires causés par les radicaux libres (7). Selon l’Association Scientifique Internationale du Café (ou ASIC), le café procure une action anti-âge liée aux polyphénols que l’on peut trouver dans les grains de café. Mais il faut rappeler que les effets du café dépendent essentiellement de la posologie et du dosage. En consommant trop de café, on annule ses bienfaits et l’on peut même générer quelques problèmes.

Les autres effets du café

Les études suggèrent qu’il existe un lien entre la consommation de café et la réduction du risque de goutte chez les hommes. En revanche, cela n’est pas le cas avec le thé ou le café décaféiné. D’autre part, les études démontrent également que le café pourrait être bénéfique contre différents types de cancers, dont le cancer du foie. Or, ici, la recherche se poursuit et les études ne sont pas terminées (8).

Il semblerait que la caféine présente dans le café (et uniquement celle du café) permette d’allonger le temps de grossesse par rapport aux moyennes en vigueur. La durée serait accrue de quelques heures. Mais ici, il s’agit d’une consommation de 100 mg par jour tout au plus. Durant la grossesse, la consommation de café doit toujours faire l’objet d’une surveillance particulière. Le plus souvent, les médecins recommandent de ne pas consommer de caféine durant la grossesse.

Enfin, le café et plus particulièrement le café vert, c'est à dire non torréfié, fait partie de aliments les plus utilisés afin de favoriser la perte de poids de façon naturelle. La plupart du temps, le café vert est vendu sous la forme de complément alimentaire, notamment en gélules, ou en draineur pour accélérer la perte de poids.

Consommation de café : ce qu’il faut savoir

La caféine est une molécule active qui peut avoir des incidences conséquentes sur la santé, notamment si elle est consommée en de trop grandes quantités. Posologie, contre-indications, effets secondaires et associations du café : on vous dit tout.

Posologie

Comme nous l’avons expliqué, le café doit être correctement dosé et faire l’objet d’une consommation limité pour rester bénéfique à l’organisme. Dans l’idéal, il faut se limiter à trois tasses de café par jour et ne surtout pas dépasser cinq tasses par jour. Selon les études réalisées à ce jour sur le café, les effets néfastes du café peuvent survenir avec une dose également supérieure à 400 mg par jour. Cette valeur tombe à 300 mg pour les femmes enceintes. Et ce, même si aucune étude n’a permis de déterminer une valeur plus précise dans ce cas.

Compte tenu des résultats obtenus par le biais des études européennes, il ne faut pas dépasser une dose de 200 mg/jour. D’autre part, l’Organisation mondiale de la santé décrète qu’il n’existe aucun risque avec une dose journalière inférieure ou égale à 300 mg. Nous vous recommandons donc de respecter une posologie de 200 à 300 mg de café maximum par jour. Mais aussi de consulter un médecin si vous êtes enceinte.

consommation de café

Contre-indications à la consommation de café

La consommation de café est à éviter pour les personnes ayant des spécificités génétiques ne leur permettant pas de métaboliser correctement la molécule active du café (la caféine). D’autre part, comme il a tendance à augmenter la pression artérielle, les personnes sujettes à l’hypertension artérielle doivent éviter d’en consommer (9). Le café est vivement déconseillé aux personnes atteintes de troubles cardiaques chroniques ou graves.

D’autre part, les femmes enceintes doivent surveiller de près leur consommation de café. En effet, il pourrait accroître le risque de naissance prématurée si sa consommation n’est pas raisonnable. Un suivi médical adapté est toujours nécessaire en cas de grossesse : demandez conseil à votre médecin quant à votre consommation de café.

Les possibles effets secondaires du café

La consommation de café n’est pas sans risque. La caféine peut entraîner l’apparition de nervosité et d’anxiété chez les personnes sans problèmes de santé particuliers. La caféine est une substance qui peut provoquer la dépendance. En effet, elle génère la dépendance si on la consomme sur la durée ou en grandes quantités. Il est donc plus raisonnable de consommer un faible nombre de cafés chaque jour. Limitez-les à deux ou trois par jour, maximum. Et ce, toujours sur des périodes entrecoupées de pauses allant d’une à deux semaines. Cela permet d’éviter que la dépendance ne s’installe.

D’autre part, le café peut nuire à la qualité du sommeil s’il est consommé avant le coucher. C’est pourquoi il faut éviter d’en consommer le soir et le privilégier plutôt le matin. Ses propriétés énergisantes vous seront bénéfiques si vous consommez du café le matin. Enfin, sachez qu’à haute dose, le café peut influer sur l’humeur, la nervosité, l’anxiété…

Associations du café avec d’autres plantes

Contrairement aux idées reçues, la caféine n’est pas uniquement présente dans le café. On la retrouve aussi dans le théier, le kolatier, le maté et le guarana. En raison des propriétés stimulantes de ces plantes, le café ne doit pas se consommer avec d’autres sources de caféine. Les effets stimulants de la caféine du café peuvent s’ajouter à ceux des plantes et fruits dotés de propriétés semblables. Il existe alors un risque de surconsommation de caféine, avec l’apparition des symptômes et effets secondaires précédemment cités.