Comment améliorer sa santé cardiovasculaire?

Le terme « cardio » est utilisé comme raccourci de « cardiovasculaire » et désigne tout simplement le système cardiovasculaire de notre corps. Celui-ci regroupe le cœur ainsi que toutes les artères et les veines dont le rôle est d’assurer la circulation sanguine dans l’organisme. Avoir un bon cardio signifie prendre soin de sa santé et de son cœur, mais en quoi cela consiste-t-il ?

Prendre soin de son système cardiovasculaire permet de prévenir les risques de maladies et accidents associés comme les AVC (accidents vasculaires cérébraux), par exemple. Parmi tous les maux dont notre cardio peut souffrir, on trouve aussi les thromboses, angines de poitrine, infarctus du myocarde… dont l’excès de cholestérol est le plus souvent un facteur aggravant. Avoir une bonne hygiène de vie est primordial : manger sainement, pratiquer une activité physique régulière… Quelques plantes et compléments alimentaires naturels peuvent aussi nous prêter main-forte, comme l’huile de poisson et le curcuma.

Données chiffrées

1 : 80 % des décès prématurés sont causés par des maladies du cœur (Cœur et AVC).

2 : Chaque année, 150 000 personnes sont victimes d’un AVC (avec 110 000 hospitalisations et 30 000 décès) (ministère de la Santé et de la Prévention).

3 : Un Français sur cinq a un excès de cholestérol, facteur aggravant de la santé cardiovasculaire (Étude nationale nutrition santé [ENNS]).

4 : Un Français sur trois et plus de 65 % des plus de 65 ans souffrent d’hypertension artérielle (Fondation pour la Recherche Médicale).

Huile de poisson — Oméga-3

Les oméga-3 comme ceux que l’on trouve dans l’huile de poisson sont les meilleurs alliés de la santé cardiovasculaire que l’on puisse trouver ! Les études scientifiques sur le sujet ne manquent pas et toutes s’accordent sur ce point : une consommation suffisante d’acides gras oméga-3 permet de préserver la santé cardiovasculaire. Comment ? En agissant d’une part sur le taux de cholestérol et de triglycérides sanguins de façon bénéfique (1). La consommation d’acides gras polyinsaturés augmente la production et l’assimilation du bon cholestérol (le cholestérol HDL) au détriment du mauvais (le cholestérol LDL) (2). Les acides gras oméga-3 agissent également sur l’hypertension, puisqu’ils aident à réduire la tension artérielle des personnes qui en sont atteintes (3).

La supplémentation à base d’huile de poisson permet d’éviter la formation de plaques de cholestérol sur les parois des vaisseaux qui composent notre système de circulation sanguine. Les oméga-3 sont mis à l’honneur dans le régime alimentaire méditerranéen, connu pour être l’un des plus recommandés pour la santé cardiovasculaire. Ces acides gras possèdent également quelques autres intérêts, comme leur soutien dans la perte de poids, ou leurs pouvoirs anti-inflammatoires. Et si votre alimentation ne suffit pas à combler vos besoins, la supplémentation sous forme d’huile de poisson peut vous y aider. Ce complément est d’ailleurs aussi un choix de premier ordre pour de nombreux sportifs.

La vitamine D

La vitamine D est une vitamine essentielle à notre corps. Si notre alimentation et l’exposition au Soleil nous permet d’en assimiler et d’un synthétiser des quantités intéressantes, cela reste souvent insuffisant. C’est pour cela qu’il peut être recommandé de prendre de la vitamine D en supplément (demandez conseil à votre médecin). Cette vitamine D participe à la prévention des risques cardiovasculaires, entre autres choses. Le cholécalciférol, de son nom scientifique, aide à réduire les risques de mortalité de ces accidents et maladies en particulier. Il offre une protection accrue face au durcissement des parois des artères, un facteur qui favorise l’hypertension artérielle (4). La vitamine D agit aussi sur l’inflammation, dans une certaine mesure.

Le curcuma

Le curcuma est une plante qui est très souvent consommée sous forme de complément alimentaire. Ses bienfaits sont très nombreux, ce qui explique sa popularité auprès d’un grand nombre de personnes. Parmi ses effets bénéfiques sur le corps figure la prévention des maladies cardiovasculaires. En effet, ce rhizome d’un jaune éclatant intervient dans la prévention de l’oxydation du cholestérol LDL, aussi connu sous le nom de « mauvais cholestérol ». Son action permet de réduire le taux de cholestérol global dans le système cardiovasculaire (5).

Ce sont la curcumine et les métabolites qu’elle engendre qui sont responsables de ces bienfaits. D’ailleurs, les compléments riches en antioxydants naturels comme le curcuma sont tous bénéfiques pour la santé cardiovasculaire. Le curcuma permet ici de prévenir les complications comme l’artériosclérose, par exemple. On associe généralement la prise de curcuma à une activité physique régulière afin d’éliminer les graisses accumulées dans l’organisme. Cela permet aussi de réduire la pression sanguine aortique, et donc, de faire baisser l’indice de masse corporelle (6). Cette plante peut également contribuer à réduire le taux de triglycérides sanguins.

D’autre part, le curcuma renferme différents types d’antioxydants naturels très puissants : les curcuminoïdes, les flavonoïdes, les composés phénoliques… (7). Ils agissent tous, à leur manière, pour notre santé cardiovasculaire (et notre santé en général). Ces principes actifs aident l’organisme à lutter contre le stress oxydatif et l’excès de radicaux libres, connus pour favoriser l’apparition de maladies cardiovasculaires.

L’aubépine

L’aubépine (Crataegus monogyna, Crataegus laevigata) ou « épine blanche » se reconnaît le plus souvent à ses petites fleurs blanches. Cet arbuste est utilisé depuis des milliers d’années pour ses bienfaits sur la santé. Et si elle est le plus souvent associée aux troubles du sommeil, elle est aussi utile à la santé cardiovasculaire. Elle agit comme un tonique du cœur et un antispasmodique. À ce titre, elle contribue à réguler le rythme cardiaque et renforce l’intensité des contractions du muscle cardiaque. D’autre part, la plante améliore la circulation sanguine au sein des artères coronaires, ce qui influe aussi sur la qualité de l’oxygénation du cœur.

L’aubépine est un cardioprotecteur naturel, qui possède de véritables effets sur l’oxydation du cholestérol LDL, l’un des facteurs connus de risques cardiovasculaires. Elle peut également être utilisée pour traiter l’insuffisance cardiaque (8). Les extraits de fleurs et de feuilles d’aubépine servent généralement le traitement adjuvant de l’insuffisance cardiaque congestive de classe I et II (New York Heart Association). La plante complète donc les traitements classiques dans ce cadre, soulageant certains symptômes de la maladie. Ces symptômes sont le plus souvent la fatigabilité, l’hypertension artérielle et un essoufflement anormal (9).

D’autres bienfaits sur la santé cardiovasculaire

Les bienfaits de l’aubépine ciblent également notre résistance à l’effort, notamment en cas d’insuffisance cardiaque. Son extrait est d’ailleurs sécuritaire et s’associe avec les traitements classiques utilisés pour cette maladie. L’Organisation mondiale de la santé, l’ESCOP et la Commission E. reconnaissent son utilisation dans le traitement de cette pathologie cardiaque.

Et ce n’est pas tout ! Les personnes qui souffrent d’hypertension artérielle trouveront dans l’aubépine une alliée de poids. En effet, celle-ci possède des vertus hypotensives très intéressantes. Elle agit directement sur la pression artérielle grâce à un ensemble de principes actifs spécifiques qu’elle contient. Il s’agit notamment des flavonoïdes et des proanthocyanidines, qui bloquent certaines enzymes suspectées de favoriser l’hypertension artérielle. Ses bienfaits contre l’hypertension concernent également les personnes qui souffrent de diabète (10).

Enfin, nous terminerons avec l’aubépine en parlant de ses vertus sur les symptômes de l’angine de poitrine. Cette plante soutient littéralement la fonction cardiovasculaire de notre organisme, ce qui n’est pas rien. Vous souffrez de stress et d’anxiété (des facteurs aggravants des troubles cardiovasculaires) : l’aubépine est aussi indiquée dans ce cas !

L’ail fermenté

Connaissez-vous l’ail noir fermenté ? Si vous n’y avez jamais goûté, c’est l’occasion de vous y mettre. Ce super-aliment possède des propriétés antioxydantes incroyables, en raison de sa richesse en principes antioxydants. Parmi eux, on trouve un composé soufré appelé la S-Allyl-Cystéine, et c’est ce qui fait tout son intérêt. Cet élément favorise le maintien de l’équilibre cardiovasculaire. Il est un allié naturel très puissant de la santé cardiaque et artérielle.

Depuis l’Antiquité, l’ail noir fermenté est utilisé pour ses bienfaits sur la santé. Et nous l’utilisons encore à l’heure actuelle pour ses propriétés uniques. Il est reconnu scientifiquement pour diminuer le taux de lipides sanguins : les triglycérides et le cholestérol. En réalité, cet aliment réduit l’oxydation du cholestérol et l’agrégation plaquettaire. L’ail fermenté contribue ainsi à réduire la pression artérielle des personnes hypertensives et à améliorer la circulation sanguine de façon globale. Le processus de fermentation permet d’ôter à l’ail ses saveurs très prononcées. Mais il est aussi possible de l’utiliser sous forme de complément alimentaire.

Pratiquer une activité physique régulière

Outre les solutions naturelles que représentent ces plantes, il faut aussi prendre la mesure de l’influence de notre mode de vie sur notre santé. La sédentarité est un facteur de risque cardiovasculaire par excellence. Pour y remédier, il faut tout simplement augmenter son activité physique. Cela comprend les gestes du quotidien (privilégier la marche à la voiture, choisir les escaliers plutôt que l’ascenseur…), mais également des activités physiques en tant que telles comme la marche, la natation, la course à pied, les sports collectifs, les sports de combat : qu’importe ! Ici, l’objectif est de se mettre en activité de façon régulière, sur le long terme. Prendre soin de soi, et de son cardio, c’est quelque chose que l’on fait à vie.

La reprise d’une activité physique permet également de mieux contrôler sa cholestérolémie, sa tension artérielle, mais aussi son poids. Atteindre son poids de santé est primordial pour prévenir les maladies et les accidents vasculaires du mieux possible. Le sport, lorsqu’il est adapté à chacun et toujours pratiqué avec plaisir (sans tomber dans les excès) est bénéfique sur l’ensemble de notre corps, non pas seulement sur le cardio. Cela permet aussi de profiter d’un sommeil de meilleure qualité au fil du temps.

Arrêter de fumer et de stresser

La consommation de tabac (et d’alcool, en règle générale) ainsi que le stress sont deux facteurs qui sont néfastes pour notre santé et notre cardio. Le tabagisme et l’exposition à la fumée augmentent considérablement les risques de souffrir d’une maladie du cœur ou de subir un accident vasculaire. En effet, les fumeurs sont deux fois plus susceptibles d’en souffrir et d’en mourir. Si vous en avez besoin, n’hésitez pas à vous faire aider pour réduire et stopper votre consommation de ces produits. En seulement 24 heures sans tabac, les risques de crise cardiaque commencent déjà à diminuer. Ça en vaut la peine !

Pour ce qui est du stress, il peut augmenter les risques de maladies cardiovasculaires et d’accident. Il peut aussi favoriser l’anxiété et la dépression. Il est indispensable d’identifier ses propres facteurs de stress pour mieux les combattre. Et pour cela, il existe différentes techniques comme la méditation, le yoga, les étirements, les exercices de respiration profonde, la relaxation, le sport, le repos (qualité et durée), une alimentation saine, les compléments alimentaires naturels…

Les produits recommandés pour améliorer votre santé cardio vasculaire

[products category="bien-être cardiovasculaire"]