Comment soigner une infection urinaire grâce aux plantes ?

Temps de lecture: 7 minutes
soigner la cystite sans antibiotique

Une cystite est une infection urinaire qui se manifeste par différents symptômes, souvent douloureux et désagréables. Le plus souvent, des antibiotiques sont utilisés par les médecins pour en venir à bout. Existe-t-il cependant un traitement naturel contre l’infection urinaire ? Peut-on soigner une cystite sans antibiotique ? Réponses.

L’infection urinaire ou cystite

La cystite, que l’on nomme couramment « infection urinaire » est un mal assez répandu qui touche un grand nombre de personnes. Il s’agit d’une inflammation urinaire, qui peut affecter un ou plusieurs organes de notre système urinaire : l’urètre, la vessie (la plus souvent concernée), les uretères et parfois même, les reins et la prostate. En règle générale, ce sont les femmes qui sont les plus touchées. Et ce, en raison de leurs particularités anatomiques, plus propices à la contamination et à la propagation de la bactérie.

Les symptômes de la cystite

Une infection urinaire se manifeste souvent avec un ensemble de symptômes très évocateurs. Ils peuvent se manifester ensemble ou indépendamment. Les symptômes de la cystite sont :

  • Urines troubles, malodorantes et/ou hémorragiques ;
  • Besoin fréquent d’uriner ;
  • Brûlures lors de la miction ;
  • Douleurs dans le bas-ventre ;
  • Fièvre lorsque l’infection évolue vers les reins ou la prostate.

Si elle n’est pas traitée à temps, elle peut évoluer et enflammer les reins ainsi que la prostate. La cystite se transforme alors en pyélonéphrite ou en prostatite, deux maladies aux conséquences potentiellement graves. Il faut donc agir dès les premiers signes pour traiter et endiguer l’infection.

La cystite chez l’homme

Si les femmes sont plus souvent touchées par les cystites que les hommes, ces derniers ne sont pas pour autant épargnés. Ils peuvent aussi contracter l’infection et en souffrir. Les symptômes de l’infection urinaire sont alors les mêmes. Or, c’est chez l’homme que la cystite peut évoluer en prostatite. Les hommes ont donc tout intérêt à en parler rapidement à leur médecin. Ils peuvent bénéficier des mêmes traitements médicamenteux ou naturels que contre l’infection urinaire que les femmes. Ils peuvent également adopter les gestes préventifs (présentés en fin d’articles) afin de limiter le risque de récidive.

L’automédication naturelle

Si vous choisissez de soigner la cystite sans antibiotique (en automédication), vous devrez faire preuve de prudence. Consultez un médecin si votre traitement naturel contre l’infection urinaire n’apporte aucune amélioration dans les 48 heures. On peut d’ailleurs associer les antibiotiques aux solutions naturelles complémentaires que nous allons vous présenter. Il est toujours préférable de traiter une maladie ou une infection avec un suivi médical. Si les symptômes s’accompagnent d’une fièvre forte, consultez sans attendre.

inflammation urinaire

Les plantes contre l’infection urinaire

Certaines plantes sont dotées de propriétés naturellement efficaces contre l’infection urinaire. C’est notamment le cas de l’arbre à thé ou de la canneberge.

La canneberge

La canneberge est la plante la plus efficace contre l’infection urinaire. Elle renferme des composants capables d’empêcher l’adhésion des bactéries aux parois des voies urinaires. De cette manière, la plante permet de prévenir l’infection ou de bloquer la prolifération des bactéries (1) (2). La plante s’illustre particulièrement dans un cadre préventif, notamment chez les femmes. Or, elle peut tout aussi bien prévenir l’infection urinaire chez l’homme.

Dans ce cadre, on consomme généralement la canneberge en jus, de manière régulière et parfois même quotidienne. De la même façon, une cure de jus de canneberge permet également de limiter les cas de rechutes chez les personnes atteintes de cystites récidivantes (3). On remarque par ailleurs que le jus de canneberge est tout aussi efficace pour prévenir les rechutes chez les femmes enceintes atteintes de cystites récidivantes (4). La canneberge est donc une plante contre l’infection urinaire très efficace, utilisée essentiellement pour empêcher les récidives.

L’arbre à thé

L’arbre à thé peut s’utiliser dans le cadre d’une cystite ponctuelle. Son huile essentielle aide à limiter les douleurs dans le bas du ventre, mais aussi à enrayer l’infection. Cette huile naturelle est réputée pour ses propriétés anti-infectieuses très puissantes. Dans le cadre d’un traitement naturel de la cystite, l’huile essentielle d’arbre à thé permet de cibler les colibacilles à l’origine de l’infection. On la dilue dans une huile végétale avant de l’appliquer en massage sur le bas-ventre entre quatre à cinq fois par jour. L’huile essentielle d’arbre à thé est sans danger lorsqu’elle s’utilise par voie cutanée. Mieux encore, elle est l’une des seules que l’on peut utiliser durant la grossesse !

L’échinacée

La Commission E. reconnaît l’usage de l’échinacée dans le cadre du traitement des infections diverses (respiratoires, urinaires), tout comme l’Organisation mondiale de la santé et l’ESCOP. La plante s’illustre spécifiquement dans le traitement préventif de l’infection, tout comme la canneberge. Elle permet notamment de stimuler nos défenses naturelles. Pour cela, il faut la consommer sous la forme de tisane, plusieurs fois par jour et lors de cures.

Les bourgeons d’airelle

L’airelle est un petit fruit que l’on connaît pour être antiseptique. Il agit directement sur les voies intestinales et urinaires. On peut donc l’utiliser en traitement préventif ainsi qu’en traitement naturel pour soigner la cystite. Ici, il faut diluer six gouttes de macérât glycériné de bourgeons d’airelle dans une cuillère d’eau minérale. Ce petit mélange se consomme matin et soir durant un mois, que ce soit en prévention ou dans le cadre d’un traitement curatif.

Plante pour infection urinaire

Les fleurs de Bach

Dans la médecine traditionnelle chinoise, la vessie est directement reliée au sentiment de suspicion, d’insécurité, de territoire et de possessivité. Un remède naturel a donc été mis au point par les médecins traditionnels, à partir de deux types de fleurs de Bach : Holly et Chicory. Dès les premiers symptômes et jusqu’à la guérison complète de l’inflammation urinaire, il faut glisser sept gouttes des élixirs de ces deux fleurs sous la langue, matin et soir. L’avantage de ce traitement naturel : il ne présente aucune contre-indication ! Les enfants peuvent eux aussi l’utiliser, avec un demi-verre d’eau.

La busserole

La busserole est une plante que l’on peut utiliser pour stopper une infection urinaire débutante. Dès les premiers symptômes de la cystite, il faut agir sans attendre. On utilise alors les feuilles de la plante que l’on consomme en infusion jusqu’à deux fois par jour. Cela permet de contrer l’infection lorsqu’elle commence à s’installer dans les voies urinaires. En parallèle, évitez les aliments acides et consommez des boissons alcalines pour favoriser l’action des principes actifs de la plante.

L’anis vert

On trouve de l’anéthol dans l’anis vert. La plante (et plus précisément son principe actif) dispose de propriétés antibactériennes bien connues, qui aident à lutter contre l’inflammation urinaire. L’Organisation mondiale de la santé reconnaît l’usage de cette plante contre l’infection urinaire. En médecine traditionnelle, on utilise alors les graines de l’anis vert pour limiter le risque de récidive et lutter contre la prolifération des bactéries.

Les autres plantes contre les infections urinaires

Quelques autres plantes peuvent favoriser les traitements curatifs et préventifs contre la cystite. C’est le cas de la bruyère, de la busserole et du bouleau. Les haricots mungo et azuki sont aussi utilisés en médecine traditionnelle chinoise contre les infections urinaires. Enfin, le brocoli, la racine d’ortie et le céleri branche sont tout aussi indiqués dans ce cadre.

De plus, la plupart des plantes reconnues pour leurs propriétés diurétiques peuvent favoriser l’élimination des bactéries. Parmi elles se trouvent le sureau noir, le pissenlit, le cassis, le maté, le genévrier et la solidage. On peut aussi citer l’orthosiphon et la primevère officinale.

Les traitements naturels de l’infection urinaire ou cystite

Les médecins prescrivent des antibiotiques adaptés à l’infection bactérienne à l’origine de la cystite pour la soigner. D’autres solutions naturelles permettent de prévenir et de guérir l’infection urinaire.

symptôme infection urinaire

La tisane contre l’infection urinaire

La canneberge et le thé vert sont deux plantes que l’on peut consommer en tisane pour l’infection urinaire. En effet, leurs principes actifs agissent sur les bactéries et facilitent leur élimination par l’organisme. D’autres plantes peuvent également aider à prévenir ou à soigner la cystite sans antibiotique, lorsqu’elles sont consommées en tisane. Voici d’ailleurs une recette à utiliser en cure de prévention ou en traitement !

  • Une cuillère à soupe de baies de canneberge ;
  • Une poignée de queues de cerises ;
  • Quatre cuillères à soupe de fleur de bruyères sèches.

Il suffit de laisser infuser ce mélange durant quinze minutes avant de le filtrer. Buvez ensuite cinq ou six tasses de tisane par jour pour lutter contre l’inflammation urinaire. Les enfants peuvent consommer ces tisanes à partir de l’âge de six ans (diminuez les doses par deux), tout comme les femmes enceintes ou allaitantes.

Les huiles essentielles

Il existe des huiles essentielles naturelles dotées de propriétés antiseptiques et décongestionnantes. Tout comme l’huile essentielle d’arbre à thé, ces huiles peuvent s’appliquer en massage sur le bas ventre. Cependant, elles ne sont pas adaptées aux enfants ou aux femmes enceintes. Ces huiles s’appliquent durant la crise infectieuse, entre trois et quatre fois par jour. Il s’agit des huiles essentielles de santal, d’estragon, de thym ou de sarriette, à diluer dans une huile végétale.

L’argile verte en cataplasme

Il est possible de réduire les symptômes de la cystite (notamment les douleurs abdominales) en utilisant un cataplasme d’argile verte. Il suffit d’appliquer le cataplasme sur la zone de la vessie. Pour cela, déposez une couche de deux centimètres d’épaisseur. Laissez-le tiédir et enlevez-le lorsqu’il devient chaud. À renouveler dès que nécessaire. En usage externe, l’argile verte ne présente aucune contre-indication particulière.

Tisane pour infection urinaire

Peut-on prévenir la cystite ?

Comme nous l’avons vu, certaines plantes sont efficaces contre l’infection urinaire en raison de leurs actions préventives. En réalisant des cures de jus de canneberge ou de tisanes, il est possible de limiter les risques de récidive de la cystite. Voici quelques autres méthodes simples pour éviter une nouvelle crise.

  • Adopter une alimentation équilibrée et boire suffisamment ;
  • Ne pas se retenir d’uriner ;
  • Privilégiez les sous-vêtements en coton ;
  • Urinez après chaque rapport sexuel ;
  • Adopter de bons gestes aux toilettes (s’essuyer d’avant en arrière) ;
  • Avoir une bonne hygiène intime ;
  • Se laver les mains après chaque passage aux toilettes ;
  • Lutter contre la constipation.

Ces quelques précautions, couplées à des cures préventives à base de plantes, permettront alors de limiter le risque de cystite au minimum.

Ce qu’il faut retenir

Contre les infections urinaires, mieux vaut prévenir que guérir ! Mettez en place quelques gestes simples au quotidien pour limiter les risques de cystite ou de récidive. Si l’infection se déclare, optez donc pour des solutions naturelles sans attendre. Au-delà de 48 heures sans amélioration, consultez votre médecin pour obtenir un traitement antibiotique adapté, et ainsi éviter les risques de complication de la maladie.

Thierry

Thierry

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force depuis 2015. Passionné de sport et de voyages, ce n'est qu'après avoir parcouru l'Amérique du Sud pendant plus d'un an et lors de son retour en France qu'il décide de créer sa propre marque de compléments alimentaires naturels, afin d'offrir une alternative saine aux sportifs et aux personnes actives souhaitant améliorer leurs modes de vie et leurs performances.

Thierry

Thierry

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force depuis 2015. Passionné de sport et de voyages, ce n'est qu'après avoir parcouru l'Amérique du Sud pendant plus d'un an et lors de son retour en France qu'il décide de créer sa propre marque de compléments alimentaires naturels, afin d'offrir une alternative saine aux sportifs et aux personnes actives souhaitant améliorer leurs modes de vie et leurs performances.

Réagissez à cet article

Pas encore de commentaire


Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

VOUS AIMEREZ AUSSI

4 méthodes naturelles pour arrêter de fumer

4 méthodes naturelles pour arrêter de fumer

Pour beaucoup de personnes, arrêter de fumer est un véritable…
Comment calmer une migraine grâce aux huiles essentielles ?

Comment calmer une migraine grâce aux huiles essentielles ?

Existe-t-il des huiles essentielles pour le mal de tête ? Oui,…
Prévenir et combattre naturellement le cancer

Prévenir et combattre naturellement le cancer

Le cancer est une maladie qui touche un grand nombre…
Et si les plantes nous sauvaient de la grippe ?

Et si les plantes nous sauvaient de la grippe ?

Que faire contre la grippe lorsqu’elle manifeste ses premiers signes ?…