Compléments alimentaires pour la forme et le bien-être

Tout ce que vous devez savoir avant d’acheter des oméga 3

Anticoagulants, vasodilatateurs, anti-inflammatoires, ingrédients-clés du système nerveux et cardiovasculaire, les oméga-3 sont absolument indispensables à l’organisme, qui n’est cependant par capable de les synthétiser. Du nourrisson à la personne âgée, ils se montrent utiles tout au long de la vie, que ce soit pour booster les capacités d’apprentissage, garantir le bien-être général, renforcer la fonction cardiovasculaire, ou encore réduire l’apparition des maladies dégénératives.

Maintenir des niveaux satisfaisants d’oméga 3 dans l’organisme requiert non seulement une alimentation riche en ces acides gras essentiels, mais également une supplémentation efficace, sous forme de compléments alimentaires.

Alors, que faut-il savoir avant de se tourner vers les compléments alimentaires à base d’huiles de poisson ? Existe-t-il des contre-indications à la prise d’omégas-3 ? Explications.

Acheter des oméga 3 : pourquoi et comment ?

Qu’est-ce que les oméga 3?

Les oméga-3 font partie de la famille des acides gras polyinsaturés, principaux constituants des lipides. Il existe plusieurs types d’oméga 3 :

  • L’acide alpha-linolénique (AAL) : Il est le seul oméga-3 dit « essentiel », car il est indispensable à l’organisme, qui est incapable de le produire naturellement.

  • L’acide eicosapentaénoïque (AEP) : L’AEP peut être synthétisé par le corps humain, à partir de l’AAL. Cela dit, les taux de transformation étant assez faibles pour satisfaire les besoins journaliers, il est recommandé de consommer des aliments riches en AEP, comme les poissons gras, ou de se tourner vers un complément alimentaire à base d’huile de poisson.

  • L’acide docosahexaénoïque (ADH) : L’ADH est également fabriqué par l’organisme à partir de l’AAL. Mais, de la même façon que pour l’AEP, il est préférable d’adopter un régime alimentaire spécifique, la conversion naturelle de l’AAL par le corps étant très faible (moins de 10%).

Une alimentation riche en omégas 3 est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme ; en effet, ces corps gras interviennent dans de nombreux processus biochimiques, et agissent également favorablement sur les membranes cellulaires.

On retrouve principalement les oméga 3 dans les huiles végétales et certains poissons gras, parmi lesquels :

  • Les graines de lin et l’huile de lin

  • Les graines de chanvre et l’huile de chanvre

  • Les noix

  • L’huile de colza

  • L’huile de soja

  • Les poissons gras du type saumon, thon, maquereau, hareng ou sardine, de préférence issus de leurs habitats naturels (à la différence des poissons d’élevage).

En complément d’une alimentation riche en oméga 3, de nombreux suppléments alimentaires à base d’huile de poisson sont également disponibles sur le marché, pour combler certaines carences persistantes en ces acides gras essentiels.

Quels sont les avantages et bienfaits des oméga 3 pour la santé?

Les oméga 3 sont des éléments vitaux pour le corps humain ; ils jouent un rôle prépondérant dans la croissance, le développement, et le bien-être général de l’organisme, notamment sur les plans cardiaque et immunitaire.

Les oméga 3 améliorent la fonction cardiaque

L’importance des oméga 3 dans le bon fonctionnement de l’appareil cardiovasculaire et la réduction, a fortiori, des pathologies cardiaques, a été démontrée par de nombreuses études scientifiques. En effet, grâce à leurs vertus vasodilatatrices et anticoagulantes, ils améliorent à la fois l’élasticité des vaisseaux sanguins et la fluidité du sang, pour une meilleure circulation. Cela contribue à une diminution de la pression artérielle, pour les sujets présentant une hypertension.

Par ailleurs, les oméga 3 agissent également sur les taux de triglycérides et de « mauvais » cholestérol, réduisant ainsi les risques de déclencher une maladie cardiaque.

Les oméga-3 renforcent le système immunitaire

Les oméga 3 de type AEP se transforment en eicosanoïdes dans l’organisme, des éléments anti-allergènes et anti-inflammatoires qui contribuent à protéger et renforcer la fonction immunitaire.

Les oméga 3 participent au développement cellulaire général

Les oméga 3 sont les constituants principaux des membranes cellulaires ; ils participent donc pleinement à la formation cellulaire, ainsi qu’au bon développement et à l’intégrité de celles-ci dans l’organisme.

Les oméga 3 stimule la fonction cérébrale

Le rôle des oméga 3 dans le développement cellulaire est notamment reconnu en ce qui concerne la fonction cérébrale et le système nerveux. Il faut dire que l’AEP et l’ADH composent à plus de 33% la structure membranaire du cerveau ; ils participent donc à la conservation et au renforcement des fonctions cognitives comme la mémoire, la capacité d’apprentissage, ou encore la concentration. Ainsi, les oméga 3 sont particulièrement recommandés pour prévenir les risques de maladies neuro-dégénératives, en particulier Alzheimer.

Les oméga 3 favorisent ainsi l’équilibre et le bien-être mental, et contribuent à lutter contre les angoisses et les épisodes dépressifs.

Les oméga 3 améliorent la capacité visuelle

Au-delà de leur présence dans la zone cérébrale, les omégas-3 de type ADH se concentrent également en nombre dans les cellules rétiniennes, dont ils constituent les principaux composants. Ils favorisent donc l’acuité visuelle, que ce soit chez l’enfant, ou chez la personne âgée, limitant alors les effets des maladies dégénératives de la rétine, comme la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Les oméga 3 réduisent les troubles sexuels

On a vu que les propriétés anticoagulantes et vasodilatatrices des oméga-3 contribuent à améliorer la circulation sanguine dans l’organisme. Cela favorise donc l’afflux sanguin dans le pénis, réduisant alors les troubles de l’érection chez l’homme.

Les oméga 3 participent également à l’augmentation du nombre de spermatozoïdes et de leur mobilité.

Les effets des oméga 3

Recommandations

Les oméga 3 sont essentiels au bon fonctionnement de l’organisme ; l’ALA n’étant pas produit par le corps humain, et l’ADH et l’AEP y étant généralement présents en quantités insuffisantes, il est nécessaire de veiller à respecter les apports nutritionnels journaliers recommandés pour rester en bonne santé. Cela passe aussi bien par l’alimentation que par la supplémentation, avec des compléments à base d’huile de poisson.

Chez l’adulte, les AJR en ALA sont de 2 grammes chez l’homme, 1,6 grammes chez la femme. Cela représente environ 2 cuillères à soupe d’huile. Quant aux AJR en ADH, ils sont définis à 120 mg chez l’homme, 100 mg chez la femme, soit environ 100g de saumon.

Étant donnés leur caractère « essentiel », les oméga 3 sont particulièrement bien tolérés par l’organisme, et ne présentent que très peu de contre-indications, si ce n’est qu’il est préférable d’utiliser les huiles végétales en assaisonnement, plutôt qu’en friture, certaines ne supportant pas les chaleurs intenses. En ce qui concerne la prise de compléments alimentaires, il est recommandé de procéder par cures de 3 mois, avec une pause de 3 mois, également, entre chaque cure. Comme pour toute supplémentation alimentaire, dans les premiers jours de prise du complément, veillez à n’ingérer qu’une gélule par jour, au cours du repas, puis à augmenter progressivement la dose afin d’atteindre la quantité recommandée. Enfin, il convient aussi de ne pas dépasser la quantité de 3 grammes par jour, au risque de présenter certains effets indésirables, comme une fluidité trop importante du sang.  

Les oméga 3 pour les femmes enceintes sont-ils recommandés?

Les oméga 3 sont d’autant plus indispensables chez la femme enceinte qu’ils contribuent aussi bien à la bonne santé de la future maman qu’à la croissance normale du fœtus, et notamment à la formation de son système nerveux. De plus, ils jouent un rôle positif sur le moral de la jeune maman, diminuant ainsi le stress lié à la grossesse et les risques de baby-blues à la naissance du bébé. Enfin, certaines études ont également démontré le lien entre la consommation quotidienne d’oméga 3 et la durée de la grossesse.

Une alimentation riche en ces acides gras permettrait d’éviter les risques de naissance prématurée. Pour autant, tous les poissons ne sont pas aptes à être consommés durant la grossesse. En premier lieu, les poissons crus et autres sushis sont à bannir, en raison des risques de listériose. Certaines espèces de poissons prédateurs, dont la chair est susceptible d’être contaminée au mercure, sont également à éviter ; c’est le cas du requin, de l’espadon, ou du thon. Le saumon, la truite ou le hareng sont à privilégier.

Les oméga 3 chez l’enfant

Déjà durant la grossesse, les apports en oméga 3 doivent être suffisants pour mener à bien les processus de formation du cerveau et du système nerveux. Et dès la naissance, il est indispensable de continuer à alimenter régulièrement le nourrisson en oméga 3, que ce soit par le lait maternel (qui en contient naturellement), ou par les laits infantiles industriels, de manière à favoriser son éveil et sa croissance, et développer ses capacités cognitives.

Effets des oméga 3 chez les sportifs

Au vu des nombreux bienfaits évoqués précédemment, une alimentation riche en oméga 3 est parfaitement compatible avec une activité sportive intense et régulière. Elle contribue d’ailleurs à améliorer, de façon considérable, les performances physiques de l’athlète. En effet, de nombreuses études ont démontré les effets bénéfiques des omégas-3 sur la fonction neuromusculaire. Les oméga 3 sont très appréciés pour la pratique de la musculation.

Les oméga 3 génèrent plus de force musculaire, tout en améliorant la résistance du sportif à la fatigue et en réduisant les inflammations musculaires post-exercice, grâce à leur action stimulante sur la membrane cellulaire des muscles sollicités.

De la même façon, le rôle positif des oméga 3 sur la fonction nerveuse favorise également la capacité de concentration, d’apprentissage, et de réaction, autant de qualités fondamentales lors de la pratique d’une activité sportive.

Maigrir avec les oméga 3 : mythe ou réalité ?

Les études sur la question sont plutôt partagées ; en effet, si l’huile végétale ou les poissons gras sont d’excellents aliments pour l’organisme, ils n’en restent pas moins assez caloriques si consommés en grande quantité. Alors que certaines recherches mettent en avant le rôle positif des oméga-3 sur le processus de lipolyse (mise à disposition des graisses destinées à être « brûlées »), entraînant une diminution plus rapide de la masse graisseuse, la consommation d’oméga-3 dans le cadre d’un régime amincissant doit rester raisonnable, au risque de provoquer l’effet inverse.

Les oméga 3 ont ils des effets secondaires ?

Sous réserve d’une consommation normale et respectueuse des doses journalières recommandées, les oméga-3 ne présentent aucun effet secondaire, à l’exception de quelques troubles digestifs bénins (nausées ou brûlures d’estomac). Cela dit, comme dans tout processus de supplémentation alimentaire, il est nécessaire d’en discuter au préalable avec un médecin traitant, afin d’éviter toute contre-indication liée à un éventuel traitement médical en cours ; une prise simultanée d’anticoagulants et d’oméga 3 peut en effet entrainer une fluidité excessive, d’où de possibles hémorragies.

De plus, certains poissons peuvent déclencher des réactions allergiques plus ou moins importantes selon le sujet.

Quels oméga 3 choisir ?

Acheter des compléments d’oméga 3 : quelle forme choisir?

Au vu des faibles taux de transformation de l’organisme, une supplémentation est souvent nécessaire en complément d’un régime alimentaire riche en oméga 3. Les oméga 3 se présentent dans le commerce le plus généralement sous forme d’huile de poisson encapsulée. L’huile de poisson ayant un goût et une odeur assez prononcées, il est conseillé de se tourner vers les capsules, plus faciles à ingérer, que l’on retrouve facilement en complément alimentaire.

Où trouver le meilleur complément en oméga 3?

Privilégiez les huiles de poissons « sauvages »

Il est préférable de porter son choix vers un complément naturel et de qualité supérieure, de préférence à base d’huile de poisson sauvage.

L’huile de poisson Natura Force, riche en oméga-3 de type AEP et ADH est obtenue de manière naturelle, par pressage. Elle utilise, à travers un processus rigoureux, 4 types de poissons sauvages issus des eaux froides de l’Atlantique : anchois, harengs, sardine, maquereau.

Nos compléments en oméga-3 agissent directement sur le bien-être général, pour une amélioration de la fonction cardiaque et des capacités cognitives.

Partager cette publication



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *