Les meilleures plantes contre le cholestérol 

Notre santé cardiovasculaire est primordiale, et nous devons la préserver du mieux possible. Les plantes peuvent être véritables alliées face au cholestérol et à l’hypercholestérolémie. Voici une liste des meilleures plantes pour le cholestérol et leurs usages dans ce cadre.

Qu’est-ce que le « mauvais » cholestérol ?

Le cholestérol LDL désigne une forme nocive de cholestérol, que l’on appelle communément « mauvais cholestérol ». Cette forme de cholestérol de basse densité peut être à l’origine de maladies cardiovasculaires et autres accidents. En quantité importante, le mauvais cholestérol augmente le risque cardiovasculaire.

Le mauvais cholestérol s’échappe du foie où il ne peut être traité en intégralité, et se fixe aux vaisseaux sanguins, artères et organes. À l’inverse, le « bon » cholestérol est chargé de le transporter jusqu’au foie pour élimination. Une alimentation équilibrée doit permettre de maintenir un taux de cholestérol sanguin normal, voire plus riche en cholestérol HDL qu’en cholestérol LDL. Or, il n’est pas rare de souffrir d’hypercholestérolémie dans les pays où l’alimentation est riche en acides gras saturés et acides gras trans.

Les meilleures plantes contre le cholestérol

Heureusement, certaines plantes et solutions naturelles nous aident à garder un taux de cholestérol normal. Et même à réduire le taux de cholestérol LDL, néfaste pour la santé cardiovasculaire.

Quelles sont les meilleures plantes pour réduire le taux de cholestérol LDL (mauvais cholestérol) ?

plantes anti-cholestérol

Le curcuma

Le curcuma est une racine que l’on transforme en épice pour parfumer et colorer les plats. Cette plante s’illustre dans plusieurs études scientifiques portant sur la prévention de l’oxydation du mauvais cholestérol (1). De façon plus générale, le curcuma contribue à réduire le taux de cholestérol sanguin. La curcumine, son principe actif majeur, est à l’origine de ces effets. Le curcuma est un antioxydant naturel puissant, mais aussi un hypocholestérolémiant naturel. On sait que le curcuma contribue à réduire les risques cardiovasculaires (maladies coronariennes, maladies cardiovasculaires, artériosclérose, etc.).

Par ailleurs, il est intéressant de souligner ici qu’il réduit la tension artérielle et contribue à la perte de masse grasse. Ces deux facteurs aggravent l’hypercholestérolémie et augmentent le risque cardiovasculaire. Enfin, le curcuma possède des curcuminoïdes antioxydants qui préservent la santé cardiovasculaire (2).

Le gingembre contre le cholestérol

Le gingembre est une épice d’un autre genre, que l’on peut utiliser pour prévenir et lutter contre le mauvais cholestérol. En effet, il s’agit d’un excellent antioxydant naturel, qui préserve des maladies cardiovasculaires (3). Il soutient aussi le processus de digestion, qui permet une assimilation moindre des graisses présentes dans l’alimentation. À ce chapitre, il s’associe particulièrement bien à l’ail (nous allons y revenir) et au miel. Le gingembre est d’ailleurs un excellent anti-inflammatoire qui empêche la peroxydation des lipides et évite la synthèse du mauvais cholestérol par le foie (4). Il peut donc aider à prévenir l’excès de cholestérol ou à le réguler lorsque celui-ci est trop présent dans l’organisme. Le gingérol, le principe actif majeur de la plante, est à l’origine de ces bienfaits sur la santé cardiovasculaire.

Les oméga 3

Des acides gras pour lutter contre le cholestérol ? Oui, les oméga 3 peuvent être d’une aide considérable pour prévenir et lutter contre le cholestérol. On les trouve dans le poisson (huile de poisson) et dans les fruits de mer, mais aussi dans certaines huiles végétales telles que les huiles de lin, de périlla, de chanvre, de cameline ou de noix, par exemple. On sait que les oméga 3 aident à lutter contre l’hypertension artérielle, parfois causées par l’excès de cholestérol sanguin. Ils contribuent également à réduire le taux de triglycérides dans le sang de 15 à 30 % (5).

Les acides gras essentiels qui appartiennent à la famille des oméga 3 préviennent et limitent la formation d’amas et de plaques de cholestérol dans les différentes zones du système cardiovasculaire : artères, vaisseaux sanguins, etc. De plus, ces acides gras participent à l’acheminement du mauvais cholestérol vers le foie, de façon à préserver la santé cardiovasculaire (6).

Le chardon-Marie

Le chardon-Marie est l’une des meilleures plantes pour le foie, pour soutenir ses efforts et pour le préserver des maladies. On le sait, c’est le foie qui permet de traiter et d’éliminer une part important du mauvais cholestérol. Le chardon-Marie est une plante médicinale très populaire pour lutter contre le cholestérol, en raison de sa capacité à éliminer les graisses, les triglycérides et l’excès de cholestérol (7). Le chardon-Marie est l’une des meilleures plantes contre le cholestérol, et elle se trouve facilement en gélules ou comprimés (compléments alimentaires). Elle est d’ailleurs sécuritaire.

meilleures plantes contre le cholestérol

L’artichaut

Parmi les meilleures plantes contre le cholestérol figure l’artichaut. En plus d’être délicieux, il contient des fibres qui limitent l’assimilation des corps gras après les repas. Il est aussi purifiant et contribue à éliminer l’excédent de graisse dans l’organisme. L’artichaut favorise aussi la bonne circulation sanguine et contribue à décongestionner le foie, favorisant ainsi son travail sur la digestion.

Il faut souligner que l’artichaut possède des propriétés bénéfiques sur la santé digestive, et notamment sa feuille. On sait que la consommation régulière d’artichaut permet de réduire le taux de mauvais cholestérol dans le sang, et d’augmenter le bon cholestérol (8). L’artichaut se marie idéalement à l’ail dans le cadre de la lutte contre le cholestérol, et de la régulation des lipides sanguins.

L’ail

Nous en parlions : l’ail est aussi l’une des meilleures plantes contre le cholestérol. Il s’associe souvent à l’artichaut dans de délicieuses recettes de cuisine… et pour notre santé cardiovasculaire ! Ses propriétés sont considérables, alors qu’il reste un aliment souvent négligé en raison de sa forte odeur. Sa consommation régulière permet de profiter de vertus vasodilatatrices qui facilitent la circulation sanguine (9). L’ail est à consommer en prévention et en cas d’hypercholestérolémie, notamment pour réduire la pression sanguine. Il ne faut pas hésiter à l’intégrer à votre alimentation de façon plus régulière pour ses nombreux bienfaits !

Le soja parmi les meilleures plantes contre le cholestérol

Le soja (et notamment la lécithine de soja) souvent proposé en compléments alimentaires aux personnes atteintes d’hypercholestérolémie est aussi une plante à privilégier contre le cholestérol. Elle contribue très largement à réduire le taux de cholestérol des personnes qui la consomment. On sait également que la lécithine de soja favorise la solubilisation des corps gras dans l’organisme, dont le cholestérol fait partie (10). Enfin, cette substance extraite du soja permet aussi d’empêcher le dépôt du cholestérol dans les artères et les vaisseaux sanguins. D’une manière générale, les produits à base de soja contribuent à réduire le taux de cholestérol LDL dans l’organisme. Ils ont une action bénéfique sur le taux de lipides sanguins.

Le laurier

Le laurier offre de la saveur à vos plats de viande, mais constitue aussi l’une des meilleures plantes contre le cholestérol. En effet, cette herbe aromatique contribue à réduire les graisses présentes dans l’organisme. On observe alors une réduction considérable de triglycérides sanguins et du taux de cholestérol LDL. Le laurier a aussi pour effet d’augmenter le taux de cholestérol HDL (bon cholestérol). Pour profiter de ses bienfaits, il suffit de l’intégrer plus régulièrement à son alimentation. Utilisez-le dans vos plats ou en tisane !

meilleures plantes contre le cholestérol

Le pissenlit

Le pissenlit est une plante très souvent négligée. Elle compte pourtant de nombreux bienfaits pour la santé ! Ses vertus se montrent très utiles pour les personnes considérées risquant de souffrir d’hypercholestérolémie ou qui en souffrent déjà. Elle limite l’absorption des graisses et lipides par l’organisme, et augmente le métabolisme basal. En tisane ou en compléments alimentaires, le pissenlit se consomme très facilement. Parlez-en à votre médecin si vous êtes à la recherche de remèdes naturels contre le cholestérol.

La cannelle

La cannelle est une épice unique en son genre, tant son goût est particulier. Elle est très riche en antioxydants naturels, qui aident à lutter contre bon nombre de pathologies cardiovasculaires (11). En outre, les études montrent que cette plante est utile pour réduire les taux de glucides sanguins, et ainsi lutter contre le cholestérol. Elle contribue à réduire les triglycérides et le cholestérol LDL (12). La cannelle peut facilement être intégrée à l’alimentation à travers des recettes gourmandes, ou faire l’objet d’une supplémentation grâce à des compléments alimentaires qui en contiennent.

La vitamine B3 des plantes contre le cholestérol

Présente dans certaines plantes, la vitamine B3 (niacine ou vitamine PP) est idéale pour lutter contre l’hypercholestérolémie. Elle contribue à faire augmenter de façon significative le taux de cholestérol HDL (jusqu’à 30 %), et à réduire le taux de mauvais cholestérol (LDL) ainsi que de triglycérides (13). Ces effets sont liés à la présence d’acide nicotinique dans la composition de cette vitamine (14). La niacine permet également de prévenir les récidives d’accidents vasculaires. Or, il ne faut pas tenter l’automédication ici : un surdosage peut avoir des effets néfastes. Demandez conseil à votre médecin.

Vous pourrez toutefois augmenter votre consommation naturelle de niacine en l’intégrant plus largement à vos habitudes alimentaires. La vitamine B3 se trouve dans la levure de bière, les graines de sésame, les cacahuètes, les germes de blé, les graines de tournesol ainsi que dans l’avocat, les petits pois, les champignons et les céréales complètes. N’hésitez pas à intégrer ces aliments à votre alimentation pour lutter contre le cholestérol !

plantes anti-cholestérol

La réglisse

Idéale contre les troubles de la digestion, la réglisse est une plante que l’on peut privilégier pour prévenir et lutter contre le cholestérol. En effet, sa consommation régulière (sous forme de réglisse moulue) permet de considérablement réduire le taux de cholestérol présent dans le plasma sanguin. Si la poudre de réglisse peut avoir bien d’autres usages, elle reste bénéfique dans le cadre de la prévention cardiovasculaire. Il faut cependant ne pas en abuser, car elle a pour effet de diluer le sang et d’augmenter la pression artérielle.

Les phytostérols contre le cholestérol

Les phytostérols sont des stérols végétaux (lipides végétaux) dont la structure se rapproche de celle du cholestérol. Le cholestérol joue un rôle clé dans l’organisme : il doit être présent en quantité suffisante, mais pas en excès dans notre corps. Les phytostérols se trouvent dans la membrane des cellules végétales et donc dans les légumes, les fruits, les oléagineux et les noix. Les plantes en contiennent près de deux cents, dont le sitostérol fait partie. Mais en quoi nous intéressent-ils ?

En réalité, les phytostérols ont une action régulatrice majeure sur le cholestérol. Ils agissent véritablement sur le taux de cholestérol sanguin de chacun. En raison de leur structure similaire, leurs interactions sont considérables. Les phytostérols agissent sur le métabolisme du cholestérol, et réalisent quelques autres actions bénéfiques contre celui-ci. En d’autres termes, une alimentation riche en aliments contenant des phytostérols (des végétaux) est bénéfique pour réduire et réguler le taux de cholestérol sanguin. Faites confiance aux pouvoirs des plantes pour retrouver la santé ou la préserver !

Meilleures plantes contre le cholestérol : l’essentiel

Il existe de nombreuses plantes bénéfiques contre le cholestérol LDL et ses méfaits. Certaines d’entre elles peuvent facilement être intégrées à une alimentation saine et équilibrée. Pour d’autres, la supplémentation est une piste à explorer. Cependant, aucune plante ne peut se substituer à un suivi médical en cas d’hypercholestérolémie ou de problème cardiovasculaire. Demandez conseil à votre médecin.