Service clients : 09 74 77 13 61 -    Livraison offerte à partir de 60€ d'achat

Aloe vera et maladie de Crohn : une solution naturelle et efficace ?

     
Aloe vera et digestion

Les personnes qui souffrent de la maladie de Crohn sont nombreuses. Parmi les remèdes qui existent et qui permettent réduire les symptômes de cette affection, certaines solutions naturelles sont souvent mises en avant, à l’image de l’aloe vera. Cette plante est-elle réellement efficace pour soulager les douleurs ? Comment l’utiliser dans ce cadre ? Toutes les réponses avec Natura Force.

La maladie de Crohn, une maladie inflammatoire chronique

La maladie de Crohn est une maladie inflammatoire chronique qui touche le système digestif. Elle évolue et oscille entre les poussées (ou crises) et les phases de rémissions. La maladie se caractérise généralement par d’intenses douleurs abdominales et d’importantes diarrhées. Ces symptômes peuvent se manifester durant des jours, des semaines et parfois, durant des mois entiers. Elle peut entraîner certains effets néfastes comme une importante fatigue, une perte de poids conséquente ou de la dénutrition notamment si elle n’est pas convenablement traitée. Certains symptômes non digestifs peuvent aussi s’associer à la maladie, et touchent généralement les articulations, les yeux et la peau.

Avec la maladie de Crohn, l’inflammation peut atteindre tout ou partie du tube digestif. Dans la majorité des cas, celle-ci touche la jonction de l’intestin grêle et du côlon. Ainsi, il n’est pas rare de la confondre avec la colite ulcéreuse, qui est une maladie inflammatoire courante de l’intestin. Pourtant, il est indispensable de faire la différence entre ces deux maladies, qui diffèrent de nombreux points. Sans traitement, la maladie peut s’aggraver et impliquer d’importantes complications. Face à elle, il est indispensable de consulter son médecin afin de débuter un traitement adapté. L’aloe vera est un complément naturel visant à améliorer les effets du traitement et à réduire les symptômes de la maladie.

Aloe vera et maladie de Crohn

L’aloe vera est une plante contenant des centaines de composés nutritifs et d’éléments bénéfiques à l’organisme. Ainsi, elle propose un grand nombre de vertus intéressantes pour l’être humain. L’aloe vera n’est pas un remède miracle capable de soigner la maladie de Crohn. Cependant, la plante influe sur ses symptômes, permettant de les diminuer et de les soulager efficacement. Comme nous allons le voir, l’aloe vera agit sur l’équilibre général de notre système digestif. Ses pouvoirs permettent de réduire l’incidence des affections extérieures sur l’organisme et sur le tube digestif. Mais ce n’est pas tout. La plante permet également de limiter les symptômes de la maladie, tout en prévenant leur récidive.

Ulcères et inflammations gastro-intestinales

Les préparations à base d’aloe vera sont très largement recommandées pour traiter l’ensemble des maladies inflammatoires qui touchent le tube digestif. On l’utilise notamment contre les ulcères et les maladies inflammatoires. Les études menées au sujet de l’aloe vera sont prometteuses, mais elles ne sont pas toutes concluantes (1). Les effets de l’aloe vera sur la maladie de Crohn sont essentiellement démontrés par l’efficacité de la plante sur les inflammations diverses de l’intestin, la maladie de Crohn étant une inflammation chronique. Or, il peut être intéressant de se pencher sur les autres bienfaits de l’aloe vera sur le tube digestif.

Les bienfaits de l’aloe vera sur le système digestif

Il faut savoir que l’aloe vera est une plante unique en son genre. Elle se montre particulièrement efficace sur notre système digestif, en plus de l’être sur diverses autres fonctions de notre corps. Voici les bienfaits avérés de l’aloe vera sur notre transit.

L’aloe vera contre la constipation

L’Organisation mondiale de la santé, la Commission E. et l’ESCOP reconnaissent les bienfaits de l’aloe vera sur le tube digestif. Mieux encore, ces institutions en reconnaissent l’efficacité sur les cas de constipation occasionnelle. Le latex d’aloès, qui est présent dans le gel de la plante, se révèle être un puissant laxatif stimulant, totalement naturel (2). Cette propriété est rendue possible en raison de la présente d’anthranoïdes dans sa composition, ou anthraquinones. Ce sont essentiellement de la barbaloïne ou de l’aloïne (3) (4) (5). Par ailleurs, les personnes qui souffrent de constipation chronique peuvent consommer de l’aloe vera en complément de psyllium ou de célandine, afin d’améliorer leur quantité de selles ainsi que leur qualité.

Les maladies intestinales et l’aloe vera

Les composants de la plante et leurs principes actifs participent à réduire les symptômes et à soulager les douleurs causées par plusieurs types de maladies intestinales. L’efficacité de la plante a d’ailleurs pu être démontrée contre la colite ulcéreuse, une maladie très proche de la maladie de Crohn (Randomized, double-blind, placebo-controlled trial of oral aloe vera gel for active ulcerative colitis. Langmead L, Feakins R.M., et al. Aliment Pharmacol Ther. 2004). Pour profiter de ces vertus, il faut consommer l’aloe vera sous la forme de cures régulières qui durent le plus souvent quatre semaines.

Une plante efficace contre les difficultés gastro-intestinales

On utilise l’aloe vera contre la plupart des difficultés gastro-intestinales, qu’elles soient liées à la maladie ou non. La plante soulage l’estomac, mais permet aussi d’améliorer la digestion. Et ce n’est pas tout. Son gel dispose également de propriétés désinfectantes, coagulantes et cicatrisantes, en plus d’importantes vertus bactéricides. Ainsi, l’aloe vera préserve notre système immunitaire des agressions extérieures. De plus, la plante est aussi réputée pour ses effets anesthésiants sur les ulcères. Ainsi, les boissons confectionnées à partir d’aloe vera aident à réduire les sécrétions d’acide gastrique. Cela est rendu possible par le pH neutre de la plante et de ses composants.

Une meilleure digestion permise par l’aloe vera

Il faut savoir que l’aloe vera agit d’une manière globale sur l’organisme. Ses composants agissent donc sur le procédé de digestion pour le rendre plus confortable et efficace. Le jus d’aloe vera permet notamment une meilleure détérioration des aliments durant la digestion, ce qui favorise l’assimilation des nutriments par l’organisme. De plus, les bienfaits de la plante ciblent également le gros intestin, ce qui a pour effet de renforcer notre confort intestinal. La plante stimule et soutient les défenses de l’organisme face aux agressions extérieures, et notamment face aux affections gastro-intestinales. Chaque jour, cette plante nous aide à mieux digérer (6).

Comment consommer l’aloe vera ?

L’aloe vera peut se consommer de différentes manières. Pour lui permettre d’agir sur notre système digestif et sur les symptômes de la maladie, il se consomme oralement. On le trouve alors sous plusieurs formes : en jus, en gel ou en gélules !

Aloe vera en jus

Consommé de manière ponctuelle ou régulière (cures), le jus d’aloe vera se montre très bénéfique pour l’organisme. Vous pourrez le confectionner vous-mêmes à l’aide d’une plante fraîche. Mais si vous le souhaitez, vous trouverez aussi du jus d’aloe vera en bouteille, prêt à être consommé.

Si vous optez pour cette seconde solution, assurez-vous de choisir un jus naturel, extrait d’une plante cultivée dans l’une de ses régions d’origine. Dans l’idéal, la plante ne doit pas être entrée en contact avec des agents chimiques (traitements chimiques comme les pesticides). Elle doit aussi avoir subi un processus de transformation le plus naturel possible. L’objectif étant d’en conserver les nutriments et les bienfaits sur le corps. Natura Force vous propose un jus d’aloe vera de qualité, extraits des feuilles de la plante.

Avec le jus d’aloe vera, vous pourrez réaliser des cures à différents moments de l’année. Ainsi, en plus de soulager les symptômes liés à la maladie de Crohn, vous pourrez également les prévenir durant les phases de rémission. Les cures de jus d’aloe vera se montrent efficaces contre tous les problèmes intestinaux. En règle générale, les cures durent quatre semaines et s’espacent par un temps de pause allant d’une à deux semaines. Buvez un quart de verre entre trois et quatre fois par jour en cours de traitement. En prévention, réduisez légèrement ces doses.

aloe vera et maladie de crohn

Aloe vera en gel

En utilisant des feuilles fraîches de la plante, on peut extraire du gel afin de le consommer. Pour cela, il faut en couper une en deux à l’aide d’un couteau afin de racler le gel. Cependant, il est préférable de ne pas récolter l’aloïne (il s’agit de la substance jaune qui coule lorsqu’on tranche les feuilles). Il faut alors prélever le gel transparent. On le consomme alors rapidement après extraction dans un liquide froid (smoothie, jus, gaspacho…) ou dans une préparation chaude (en fin de cuisson, juste avant de servir).

Pour remédier aux douleurs chroniques, la consommation de gel sera quotidienne. Dans ce cas, il est généralement plus pratique d’avoir recours aux jus d’aloe vera. Pour des maux occasionnels, vous pourrez opter pour de l’aloe vera fraîchement extrait de ses feuilles.

Aloe vera en gélules

L’aloe vera peut se trouver en compléments alimentaires sous la forme de gélules. C’est ici une autre forme de cure possible à laquelle recourir face aux crises et aux douleurs liées à la maladie, bien qu’elle soit nettement moins efficace qu’à l’état liquide, lorsque le jus est extrait directement de la plante. Dans ce cadre, il est important de respecter les doses indiquées sur le flacon ainsi que la durée de la cure. Respectez aussi un temps de pause entre chaque cure. Cette méthode de prise est assez simple : il suffit de prendre les gélules chaque jour durant une certaine période. Or, il est important de veiller à la qualité du produit et à sa composition, qui doit être la plus naturelle possible. Si vous souhaitez débuter une cure d’aloe vera, vous pouvez tout à fait demander conseil à votre médecin.

Les contre-indications et les effets secondaires de l’aloe vera

Comme pour la plupart des laxatifs stimulants, le latex d’aloès ne doit pas être consommé en cas d’inflammation intestinale aiguë, de grossesse, de douleur abdominale d’origine inconnue, d’appendicite, de troubles rénaux, d’obstruction intestinale, d’ulcère, de maladies cardiaques ainsi que de vomissements et de nausées. Pour tout usage, il est préférable de ne pas abuser de cette plante en raison de ses puissants effets. En cas de doute ou de traitement, n’hésitez pas à consulter l’avis de votre médecin traitant. Si votre consommation d’aloe vera entraîne un ou plusieurs effets secondaires, réduisez-la. Si cela ne suffit pas, arrêtez-la complètement.

Le latex présent dans le gel d’aloès peut provoquer des crampes et des douleurs abdominales. Mais il peut aussi être à l’origine d’une perte de potassium, de diarrhées, d’une hématurie et d’une perte de poids. À forte de dose, cette substance peut aussi causer des dégâts considérables aux reins (A double-blind trial of a celandine, aloe vera and psyllium laxative preparation in adult patients with constipation. Odes HS, Madar Z. Digestion. 1991). Néanmoins, il faut rappeler qu’à doses réduites et raisonnables, la consommation d’aloe vera n’entraîne pas d’effets secondaires. La plante ne représente donc un danger qu’en cas d’abus du consommateur.

aloe vera et maladie de crohn

Ce qu’il faut retenir

Maladie de Crohn et aloe vera semblent liés, en raison de l’influence de la plante sur les symptômes de la maladie. Réaliser des cures régulières est un bon moyen de maintenir un certain équilibre dans le tube digestif, et de prévenir l’apparition des symptômes liés aux crises. D’un point de vue général, l’aloe vera est une plante très bénéfique pour le corps humain. N’hésitez pas à profiter de ses bienfaits !

Partager cette publication



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *