Service clients : 09 74 77 13 61 -    Livraison offerte à partir de 50€ d'achat

Acérola : bienfaits et mise en garde

        Santé
Acérola : bienfaits et mises en garde

L’acérola est une plante qui trouve ses origines aux Antilles, dans les Caraïbes donc, et en Amérique du Sud. Elle génère différents bienfaits sur l’organisme, notamment en raison de son exceptionnelle teneur en vitamine C. Mais comme pour la plupart des aliments (et des compléments alimentaires), sa consommation doit toujours se faire avec parcimonie. Voici ce que vous devez savoir au sujet de celle que l’on surnomme « la cerise des Barbades ».

Bienfaits et contre indications liés à l’acérola

L’acérola, la cerise des Barbades

C’est au Brésil que la cerise des Barbades (ou « cerise des Antilles ») est principalement cultivée. Elle se développe dans les forêts sèches et son arbre peut aisément atteindre plusieurs mètres de hauteur. En Europe, on la trouve rarement sous sa forme de fruit. Elle est donc le plus souvent consommée sous la forme de compléments alimentaires.

Une composition unique

L’acérola est connu pour sa forte concentration en vitamine C, qui est l’une des plus exceptionnelles au monde. C’est d’ailleurs la présence de cette vitamine qui en fait un « super fruit ». On estime qu’elle en contient vingt à trente fois plus que les oranges ! Outre la vitamine C présente en abondance dans sa chair, l’acérola contient aussi des vitamines A, B1 et B6.

On y trouve quelques sels minéraux, à l’image du potassium, du fer, du calcium, du magnésium et du phosphore. Cette cerise exotique est un véritable concentré de tonus et de vitalité, en plus d’être antioxydante. Et cette composition unique et stupéfiante lui confère certaines propriétés pour le corps humain.

Les bienfaits de l’acérola

La vitamine C contenue dans l’acérola est à l’origine de nombreux bienfaits du fruit. Cette petite cerise exotique a beaucoup de vertus à nous proposer.

Faire le plein d’énergie

En premier lieu, il est important de souligner que l’acérola est un fruit gorgé de vitamine C, une vitamine connue pour ses actions sur la forme, la vitalité et la réponse immunitaire. Cette vitamine C est parfaitement naturelle et assimilable par l’organisme. Elle peut donc se consommer pour lutter contre la fatigue passagère ou chronique ainsi que les baisses de vitalité dues aux changements de saison…

bienfaits de l'acérola

Par ailleurs, la composition de la cerise des Antilles est bénéfique à notre système immunitaire. La vitamine C renforce nos défenses naturelles face aux attaques extérieures. Il peut être tout à fait intéressant de commencer une cure d’acérola à l’approche de l’hiver, en particulier si notre organisme est sensible au retour du froid. Ce super-fruit originaire du bout du monde est une arme de taille face aux virus et autres affections hivernales.

La cerise des Antilles contre le stress

L’acérola est un fruit qui est souvent recommandé dans le cadre des traitements liés au stress. On le conseille souvent pour lutter contre les effets du surmenage. Ses nombreuses vitamines, dont la vitamine C, stimulent la production de HDL dans le sang. Ainsi, une forte concentration de cette vitamine dans notre sang permet de réguler certaines hormones ainsi que la pression artérielle. L’acérola peut donc nous aider à nous relaxer et à nous détendre. Consommer ce fruit est une option à envisager durant les périodes très stressantes, comme à l’approche d’examens importants ou d’un projet professionnel conséquent, par exemple.

Dans la même logique, la vitalité qu’apporte l’acérola peut se montrer bénéfique durant les périodes éprouvantes de la vie. Il est donc possible de se tourner vers la cerise des Barbades pour se détendre et retrouver une certaine forme.

La vitamine C, un agent antioxydant

Dans le monde, seuls deux fruits contiennent plus de vitamine C que l’acérola. Il s’agit du terminalia ferinandiana et du camu-camu. Et ces fruits ne sont pas les plus faciles à trouver. Cette importante teneur en vitamine C, combiner à la présence de flavonoïdes faite de l’acérola un fruit antioxydant par excellence. Consommer des cerises des Barbades permet de protéger son organisme contre les effets des intoxications de l’organisme. Par ailleurs, la vitamine C contribue à réduire la toxicité des métaux lourds tels que le nickel, le plomb, le mercure ou de cadmium.

À notre époque, il est très facile de favoriser le développement des radicaux libres dans l’organisme. La pollution, une alimentation déséquilibrée, la consommation de tabac ou d’alcool, le stress… Ce sont tous des facteurs qui participent à oxyder notre corps. Grâce à une composition exceptionnelle, l’acérola nous aide à libérer notre corps de ces substances et de leurs effets néfastes sur les cellules. La vitamine A contenue dans le fruit joue aussi un rôle important dans cette mission.

bienfaits de l'acérola

Un fruit contre l’anémie

L’anémie est une forme de carence qui touche les globules rouges (ou les hémoglobines). Elle peut avoir plusieurs causes, dont l’une des plus fréquentes est un manque de fer. La vitamine C tient un rôle majeur dans l’absorption du fer par l’organisme. Ce dernier se trouve dans de nombreux aliments. Ainsi, l’acérola est utile pour prévenir et pour guérir cette forme d’anémie.

Associée à la spiruline, la cerise des Barbades est une solution de taille contre l’anémie. En effet, le fer contenu dans la spiruline a besoin d’être consommé avec une importante quantité de vitamine C pour être assimilé par l’organisme. Cette association entre les deux aliments permet de favoriser l’absorption du fer par l’organisme, et ainsi lutter contre les éventuelles carences en fer. Pour que cette synergie fonctionne, il ne suffit pas de consommer de l’acérola et de la spiruline le même jour. Ces deux éléments doivent être ingérés ensemble.

Par ailleurs, consommer de l’acérola ou un complément à base de ce fruit permet aussi de prévenir et de guérir le scorbut, qui désigne une carence en vitamine C.

L’acérola dans la prévention cardiovasculaire

Les maladies cardiovasculaires sont un véritable fléau. Elles tuent des milliers, voire des millions de personnes dans le monde chaque année. Autrefois, cette maladie concernait essentiellement les personnes âgées. Mais aujourd’hui, tout le monde est concerné : notre alimentation et le stress que nous subissons nous rendent vulnérables à ces maladies.

Un apport continu en vitamine C permet de réguler le taux de mauvais cholestérol (LDL), et même de le faire baisser. Le bon cholestérol (HDL) en profite alors pour reprendre le dessus. De plus, consommer de l’acérola régulièrement dans le cadre de cures (ou non) est une solution naturelle pour renforcer la paroi des capillaires sanguins. En effet, une trop faible quantité de vitamine C dans le sang va favoriser l’hypertension artérielle.

L’acérola contre le cancer ?

En 2004, une étude (l’étude de Motohashi) a permis de mettre en évidence un autre bienfait de l’acérola. Ce fruit serait toxique pour les lignées de cellules tumorales. Cela implique que la cerise des Antilles pourrait être dotée de propriétés anticancéreuses. En 2002, une autre étude (Nagamine) indiquait qu’un extrait d’acérola pouvait bloquer la croissance des cellules cancéreuses sur une espèce de souris. Dans ce domaine, de nombreuses recherches doivent encore être menées. Mais il ne serait en rien étonnant que l’acérola soit bénéfique dans la prévention et la lutte contre différents types de cancers.

Mises en garde et conseils

Comme pour tous les autres aliments et compléments alimentaires, il est préférable d’opter pour une introduction douce de l’acérola dans vos habitudes alimentaires. Commencez par des dosages faibles et augmentez-les au fil des semaines de la cure. Si vous rencontrez des effets indésirables, réduisez votre consommation d’acérola jusqu’à leur disparition. Mais s’ils persistent, stoppez votre cure et rencontrez votre médecin traitant dès que possible.

Acérola : bienfaits et mises en garde

Des effets indésirables ?

À l’heure actuelle, il n’existe aucune donnée scientifique qui indiquerait un quelconque effet toxique du fruit. Or, il est conseillé de ne pas le consommer en trop grandes quantités en raison de sa haute teneur en vitamine C.

En règle générale, l’acérola ne présente pas d’effets secondaires lorsqu’elle est consommée dans un cadre alimentaire. Mais dans un cadre médicinal, le fruit peut être à l’origine d’effets secondaires. Et ce, notamment en cas de surdosage. Des nausées, des diarrhées, des crampes d’estomac, des insomnies peuvent alors survenir. Pour éviter de subir ces effets, il est conseillé de toujours respecter les dosages préconisés sur le flacon. Si ces effets apparaissent, il est nécessaire de diminuer les dosages jusqu’à leur disparition totale. La cure pourra être poursuivie en ré-augmentant progressivement les dosages. S’ils persistent, il est préférable de mettre fin à la cure.

Contre-indications à la consommation d’acérola

En cas de grossesse ou d’allaitement, il faut toujours solliciter l’avis de son médecin traitant avant d’introduire un nouvel aliment à ses habitudes. Le professionnel de santé pourrait décider d’ajouter l’acérola à votre alimentation, ou la bannir totalement. De plus, la cerise des Barbades est un aliment déconseillé en cas de goutte ou de néphrolithiase. Dans ces deux cas, une quantité importante de vitamine C pourrait être néfaste. Il est donc toujours préférable de se référer à votre médecin traitant. Les personnes ayant des antécédents de calculs rénaux éviteront aussi de consommer de l’acérola.

Enfin, les personnes qui sont allergiques à l’acérola ou à l’un de ses composants ne devront pas consommer le fruit. Cela est aussi valable pour les compléments alimentaires et les autres produits à base d’acérola.

Les interactions médicamenteuses

La cerise des Antilles peut avoir des interactions avec des médicaments contenant de la fluphenazine. Un taux élevé de vitamine C pourrait donc bloquer l’action du médicament dans l’organisme, et le rendre inefficace. Si vous suivez un traitement qui en contient, il est préférable d’éviter de consommer de l’acérola. Il en est de même dans le cadre de traitements à base d’anticoagulants et de bêta-coagulants. Ainsi, il est conseillé de consulter son médecin avant de débuter une cure. Une grande quantité de vitamine C peut agir de manière négative sur la coagulation du sang.

Enfin, l’acérola peut être à éviter dans le cadre d’un traitement hormonal, notamment à base d’œstrogènes. Si cette situation vous concerne, consultez votre médecin traitant avant de consommer de l’acérola sous toutes ses formes. Cette dernière peut bloquer les effets des œstrogènes et rendre le traitement obsolète.

acérola bienfaits

Pour conclure

L’acérola se distingue par sa haute teneur en vitamine C, et par sa composition unique. Ce fruit exotique peut se montrer utile dans diverses circonstances et peut nous apporter différents bienfaits. Associée à la spiruline, la cerise des Antilles est une solution de taille face à l’anémie causée par une carence en fer. Il existe de nombreuses raisons de consommer ce super-fruit, mais il faut toujours le faire avec parcimonie.

Partager cette publication



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *