Service clients : 09 74 77 13 61 -    Livraison offerte à partir de 50€ d'achat

Pourquoi le curcuma fonctionne vraiment

Épice douce et savoureuse, produit cosmétique de choix, plante médicinale aux mille bienfaits, quel est donc le secret du curcuma, petit tubercule ocre ancestral originaire d’Asie ? Si la médecine traditionnelle ayurvédique et la cuisine indienne l’utilisent, depuis près de 5,000 ans, pour ses innombrables vertus préventives et curatives, le curcuma peine encore à se faire un nom dans nos sociétés modernes occidentales. Et pourtant, ce ne sont pas moins de 10,000 études scientifiques, effectuées au cours des dernières années, qui mettent en avant les bienfaits presque infinis de cette épice fabuleuse ; antioxydant, anti-inflammatoire, dépuratif, ou encore antidépresseur, le curcuma offre une alternative 100% naturelle, et tout aussi efficace, à bon nombre de traitements médicaux classiques.

Alors, quels sont les bienfaits du curcuma sur la santé ? Comment l’utiliser, pour préserver toutes ses vertus et maximiser son efficacité pour l’organisme ?

Le curcuma : Pourquoi est il si efficace?

Qu’est-ce que le curcuma ?

De son nom scientifique « Curcuma Longa », le curcuma est une épice médicinale asiatique issue de la famille des Zingibéracées. Cousine du populaire gingembre, elle se présente comme une plante rhizomateuse, couramment utilisée en cuisine comme conservateur, mais aussi comme colorant alimentaire ; c’est en effet au curcuma que l’on doit la couleur jaune-doré du curry, d’où son surnom de « safran des Indes » ou « or jaune ». Cette épice ancestrale, cultivée principalement au Sri Lanka, au Bangladesh, ou encore en Inde, occupe aussi une place de choix dans la médecine ayurvédique.

Le curcuma, épice aux mille vertus

Réputé pour ses nombreux bienfaits préventifs et curatifs, le curcuma se distingue pour sa composition exceptionnelle ; avec plus d’une dizaine de principes actifs et oligo-éléments, il fait désormais partie de la liste très sélective des « superaliments », en particulier pour ses propriétés antioxydantes. Rien d’étonnant à ce que la médecine ayurvédique, la cuisine indienne, et, depuis peu, la communauté scientifique internationale, en vantent les innombrables vertus.

Parmi les principes actifs contenus dans le curcuma, on trouve notamment :

  • Des curcuminoïdes, parmi lesquels la curcumine, l’un de ses principes actifs les plus intéressants et les plus efficaces.
  • Des bioflavonoïdes, ou vitamine P, dont les qualités antioxydantes ne sont plus à prouver.
  • De nombreuses vitamines, dont celles du groupe C, E, K ou encore B1, B2, B3, B6, et B9.
  • Une quantité non négligeable de minéraux et oligo-éléments, comme le manganèse, le fer, le phosphore, le potassium, le zinc ou encore le magnésium.

On associe souvent les pouvoirs préventifs et curatifs du curcuma à la seule curcumine. Certes, si celle-ci est d’une importance capitale pour les propriétés antioxydantes du curcuma – plus la quantité de curcumine contenue dans les rhizomes est importante, plus les vertus médicinales du curcuma seront importantes – il faut savoir que sa richesse en vitamines, fibres et oligo-éléments lui confère également des propriétés anti-inflammatoires, anti-diabétiques ou encore anticancer.

Les innombrables bienfaits du curcuma sur la santé

L’ensemble des molécules présentes dans le curcuma contribuent à en faire une plante médicinale de premier choix. Saviez-que vous la recherche scientifique a mis en avant le rôle bénéfique du curcuma dans le traitement et la prévention de plus de 600 maladies ? Voici quelques-uns de ses bienfaits les plus importants.

Le curcuma fait partie des aliments les plus antioxydants au monde

Indispensable au bon fonctionnement de nos cellules, les antioxydants participent à la lutte contre les radicaux libres, générés par l’organisme au cours du processus de respiration et responsables du vieillissement prématuré de la peau et des cellules. Grâce à sa haute concentration en curcumine et bioflavonoïdes, le curcuma pointe dans le haut du classement des aliments les plus antioxydants connus à ce jour. C’est donc une épice particulièrement efficace pour prévenir et soulager certains troubles de la peau, comme l’acné ou le psoriasis, mais aussi pour améliorer le processus de cicatrisation, en cas de blessure cutanée. De même, elle rentre dans la composition de nombreux produits cosmétiques, dans la mesure où elle permet de conserver une peau douce, souple, et élastique.

Le curcuma est un formidable anti-inflammatoire

Arthrose, rhumatisme, brûlure d’estomac, fatigue chronique, inflammations des voies respiratoires ou digestives, peu d’affections chroniques résistent en effet à la puissante action anti-inflammatoire du curcuma. Antidouleur efficace, le curcuma améliore la mobilité des articulations de manière naturelle, sans aucun effet secondaire, ce qui n’est pas le cas des médicaments anti-inflammatoires classiques.

Le curcuma est un outil de prévention contre les maladies cardiovasculaires

coeur-en-bonne-santéLe curcuma, et notamment la curcumine qui le compose, participe activement à la lutte contre les maladies cardiovasculaires. En effet, il contribue non seulement au nettoyage des parois des vaisseaux sanguins, évitant ainsi les risques liés à l’athérosclérose (perte d’élasticité des artères en raison de l’accumulation de corps gras) et améliorant le flux sanguin, mais aussi à la réduction du stress oxydatif, responsable de nombreuses maladies cardiovasculaires. De plus, il joue un grand rôle dans la prévention et le traitement du diabète de type 2, en participant à la régulation des niveaux de sucre dans le sang et évitant l’obstruction des vaisseaux sanguins.

Le curcuma stimule la fonction cognitive et combat stress et dépression

Puissant agent antioxydant, le curcuma participe à l’amélioration du flux sanguin dans l’ensemble de l’organisme – notamment la fonction cérébrale – ce qui contribue alors à stimuler les capacités cognitives responsables de la mémoire, de l’apprentissage, ou encore de la concentration. Il est également prouvé que le turmérone, l’un des autres composants du curcuma, facilite la sécrétion de neurotransmetteurs aux effets stimulants, comme la sérotonine et la dopamine, aussi connues comme les « hormones du bonheur et du bien-être » ; le curcuma est donc efficace en période de stress et ou de dépression. Certaines études ont même démontré une efficacité parfois supérieure aux traitements antidépresseurs classiques. Enfin, en raison de sa concentration en vitamines C, B6 et minéraux comme le fer, le magnésium, ou le potassium, le curcuma agit aussi comme un puissant revitalisant et énergisant.

Le curcuma participe à la lutte contre certains types de cancers

Le cancer se caractérise par un développement anormal, rapide et incontrôlé, de certaines cellules de l’organisme. Si l’on en croit la recherche scientifique, la curcumine aurait des effets bénéfiques sur la croissance et la propagation des cellules cancéreuses, notamment pour les cancers du de la sphère ORL, du système digestif, ou encore de l’appareil reproducteur. Associée à la chimiothérapie ou radiothérapie classique, elle favorise la destruction des cellules cancéreuses tout en freinant le développement des métastases et de l’angiogenèse – apparition de nouveaux vaisseaux sanguins dans les cellules malignes.

Le curcuma agit en prévention de nombreuses maladies neuro-dégénératives

Ses vertus anti-inflammatoires et son action stimulante sur la fonction cognitive font du curcuma un véritable allié dans le cadre de la prévention et du traitement de la plupart des maladies neuro-dégénératives ; en particulier la maladie d’Alzheimer, véritable fléau de ce siècle. Cette épice aux mille vertus jouerait en effet un rôle bénéfique dans la destruction des plaques amyloïdes dans le cerveau, responsables de la maladie. Alors qu’il n’existe à l’heure actuelle aucun véritable traitement médical pour soigner la maladie, le curcuma, en contribuant au ralentissement de la progression de la maladie, peut constituer une lueur d’espoir, aussi bien pour les personnes affectées que pour leur entourage.

Le curcuma a des bienfaits dépuratifs

Le curcuma est également particulièrement reconnu par la communauté scientifique pour ses bienfaits sur la fonction digestive et ses vertus dépuratives. Excellent purifiant, il facilite le processus de digestion à tous les niveaux – foie, vésicule, intestins, estomac, … – et soulage les troubles digestifs de manière considérable, des aigreurs d’estomac aux nausées, en passant par les ulcères, voire les indigestions.

Comment consommer le curcuma pour en maximiser l’efficacité ?

Trouver la forme qui convient le mieux

Frais, en poudre, ou en gélule, le curcuma se décline dans le commerce sous de nombreuses formes.

  • La poudre de curcuma : il s’agit de la forme la plus couramment utilisée en cuisine. Attention néanmoins, il convient de bien vérifier la composition en curcumine de l’extrait de curcuma afin de s’assurer de ses qualités nutritionnelles, et de profiter de ses nombreux bienfaits sur la santé. On estime qu’un extrait de bonne qualité contient au minimum 55 à 60% de curcumine. Afin de trouver de telles concentrations de curcumine dans le commerce, il est souvent nécessaire de se tourner vers les variétés directement importées d’Inde ou de Chine.
  • Les gélules/comprimés de curcuma : facilement consommable en tant que complément alimentaire, le curcuma peut également s’acheter sous forme de gélules ou de comprimés. De la même façon que pour la poudre, veillez à choisir une complémentation de bonne qualité, hautement titrée en curcumine.
  • Le curcuma frais : plus difficile à préparer, en raison de sa peau rigide et de sa couleur tenace, le curcuma peut aussi se trouver sous forme de racines fraîches, comme c’est le cas pour le gingembre. Il est important de choisir des racines à l’odeur puissante, signe de maturité et de qualité. Le curcuma se conserve au frais et à l’abri de la lumière, afin de préserver toutes ses propriétés nutritionnelles et bienfaits médicinaux.

Intégrer le curcuma à la cuisine

Grâce à sa saveur plutôt douce, et légèrement acidulée, le curcuma peut facilement s’intégrer à toutes sortes de préparations, qu’elles soient salées ou sucrées, afin de colorer et relever délicatement soupes, sauces, salades, légumes, ou encore crèmes pâtissières. Il donnera à vos plats une couleur jaune orangé intense et une saveur unique. Il constitue d’ailleurs, avec la noix de muscade ou encore le gingembre, l’un des principaux composants du curry. Râpé, cru, ou cuit, le curcuma est aussi indiqué sous forme de thé ou d’infusion.
Afin d’obtenir des résultats efficaces, et garantir son action positive sur l’organisme, il est conseillé de consommer également 1 gramme de curcumine par jour en dehors des repas. Entièrement naturelle, cette plante médicinale ne connait aucune contre-indication, à l’exception des femmes enceintes ou allaitantes. Veillez, quoi qu’il en soit, à bien consulter votre médecin traitant avant de vous lancer dans une cure massive de curcuma.

Trouver les bonnes associations

L’un des (rares) inconvénients du curcuma est sa très faible biodisponibilité ; en effet, mal assimilée par l’organisme, la curcumine est difficilement absorbée par l’intestin. Par conséquent, sans une connaissance adéquate des associations positives, il existe le risque que la curcumine de vos plats soit tout simplement immédiatement éliminée par l’organisme, réduisant à néant ses innombrables vertus. C’est pourquoi il est nécessaire, non seulement de la consommer en grande quantité, mais aussi de l’associer aux divers ingrédients facilitant son assimilation par l’organisme.

Curcuma et omega 3, l’association idéale

Pour profiter au mieux des formidables vertus du curcuma et de son action antioxydante, il est ainsi particulièrement recommandé de le consommer avec des omégas-3, d’origine animale ou végétale (poisson, huile de chanvre, …). La spiruline (pour son action purifiante) et le gingembre (pour ses effets tonifiants et anti-inflammatoires) sont également des associations intéressantes afin de favoriser l’action de la curcumine dans l’organisme. En revanche, si l’association curcuma – poivre noir est souvent conseillée, elle a tendance à générer une perméabilité des intestins qui peut s’avérer contre-productive.

Les compléments à base de curcuma

Enfin, les compléments alimentaires eux-mêmes sont très efficaces pour l’absorption de la curcumine, en proposant des associations concentrées et adaptées à l’organisme. En effet, dès lors que l’on souhaite bénéficier pleinement de ses vertus curatives, voire de ses propriétés médicinales, la supplémentation à base de curcumine devient nécessaire. Veillez alors à choisir un complément alimentaire bio, hautement titré en curcumine et donc si possible associé à une source d’omega 3, qu’elle soit d’origine animale (huile de poisson) ou bien végétale (sacha inchi, chanvre, etc).

Partager cette publication



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *