Service clients : 09 74 77 13 61 -    Livraison offerte à partir de 50€ d'achat

L’huile de coco dans le régime cétogène

        Nutrition

De plus en plus de régimes alimentaires voient le jour afin de pouvoir permettre aux personnes de bénéficier de différents bienfaits. Ces régimes ne sont pas forcément « minceur » et peuvent également être adoptés pour un bien-être plus général ou bien pour répondre à certaines préoccupations éthiques. Dans la liste des régimes qui s’offrent à nous, on retrouve celui du nom de cétogène. Pour vous faire une idée précise de ce qu’il implique, voici les informations essentielles à connaître à son sujet et la place que prend l’huile de coco dans ce régime.

Huile de coco et régime cétogène : Utilisation et bienfaits

Le régime cétogène : qu’est-ce que c’est ?

Si avez l’habitude de lire des blogs ou des magazines qui évoquent des notions telles que l’hygiène de vie ou l’alimentation saine, vous avez certainement déjà entendu parler du régime cétogène. Aux origines de ce régime, on retrouve une prescription alimentaire pour soigner les troubles épileptiques. Cette façon de procéder n’a cessé de gagner en popularité depuis son apparition au courant des années 1920.

Afin de pouvoir proposer différents bienfaits, ce régime se base sur un principe de réduction d’apports en glucides, c’est d’ailleurs pour ça que les anglophones le nomment Low Carb High Fat (LCHF). Pour mener à bien ce régime thérapeutique, il est recommandé de ne consommer que très peu de glucides. Cela concerne aussi bien les sucres, les fruits, les pommes de terres, les pâtes, le riz et bien d’autres. Grâce aux différentes recherches qui ont été faites à ce sujet, il a été possible de constater que le régime cétogène n’était pas uniquement bénéfique pour les personnes souffrant d’épilepsie mais qu’il pouvait aussi être d’une aide non négligeable pour aider les individus en surpoids ou bien celles qui présentent un diabète de type-2. Des recherches sont également toujours en cours afin de déterminer précisément le rôle positif que pourrait jouer le régime cétogène chez les patients atteints d’Alzheimer, de Parkinson ou bien encore de cancers.

Quelles sont les raisons qui peuvent pousser à suivre un régime cétogène ?

Vous l’aurez sans doute deviné, mais le régime cétogène ne se destine plus uniquement à un usage clinique et tout le monde peut décider de le mettre à profit afin d’en tirer des bienfaits. Outre le fait de pouvoir aider sur certains troubles, suivre un régime cétogène peut permettre d’obtenir une sensation de bien-être assez générale. Par exemple, parmi les principaux avantages de cette alimentation, on retrouver une optimisation certaines des capacités du cerveau et une amélioration du sommeil. Le régime cétogène peut également permettre de stabiliser la glycémie et d’améliorer notre sensibilité à l’insuline, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’il prend une importance certaine chez les personnes atteintes de diabète.

De façon générale, on considère également que le régime cétogène permet aux personnes qui le suivent de venir améliorer leur système immunitaire. Il peut également réduire les problèmes intestinaux et rééquilibrer le taux d’hormones. Certaines personnes qui ont suivi ce régime ont également pu remarquer qu’il était en mesure d’améliorer la qualité de la peau tout en diminuant les sensations de stress ou d’angoisse.

Le régime cétogène peut également se positionner comme un bon allié pour toutes les personnes qui souhaitent perdre du poids. En effet, ce changement d’alimentation permet de perdre de la graisse tout en augmentant sa masse musculaire. On remarquera également un regain d’énergie et un meilleur contrôle de la faim et de la satiété. C’est notamment pour ce genre de bienfaits que le régime cétogène peut-être conseillé pour les personnes souhaitant maigrir.

Quelles sont les différentes vertus santé de l’huile de coco ?

L’un des grands principes du régime cétogène est de réduire le taux de sucre présent dans le sang afin que notre organisme soit en mesure de produire ce que l’on appelle des cétones. Ces dernières seront produites via nos réserves de graisses et viendront jouer le rôle de carburant pour les différentes cellules de notre corps. C’est d’ailleurs la cétose qui sera à l’origine des nombreux bienfaits du régime cétogène. Une fois que l’on a décidé de réduire sa consommation de lipides, il faut se pencher d’un peu plus sur les ingrédients que l’on peut consommer, et c’est là que l’huile de coco entre en jeu. Concrètement, les recherches ont avancé que l’huile de coco était l’ingrédient qui produisait naturellement le plus de cétones, en comparaison à d’autres acides gras dont la production est nettement moins importante. De ce fait, l’huile de coco se positionne comme un indispensable pour toutes les personnes qui veulent suivre un régime cétogène.

Autres bienfaits de l’huile de coco

En plus de cela, il est important de rappeler que l’huile de coco possède de nombreux bienfaits sur la santé qu’il est important de ne pas négliger. Elle est notamment réputée pour venir donner un coup de boost à notre système immunitaire, notamment grâce à ses différentes propriétés antioxydantes. Les acides gras qui la composent ont souvent eu mauvaise presse. Cependant, les chercheurs ont désormais pu prouver que ces acides gras avaient, au contraire, les capacités de réduire le risque de maladies cardio-vasculaires et de cancers. Les personnes qui consomment régulièrement de l’huile de coco peuvent alors protéger au mieux leurs artères et limiter l’apparition de mauvais cholestérol dans leur organisme. L’huile de coco possède également des bienfaits certains au niveau du cerveau et, au même titre que le régime cétogène, elle est vivement conseillée chez les personnes qui souffrent de la maladie d’Alzheimer. Lorsque l’on va un peu plus loin, on constate que l’huile de coco peut également accélérer le métabolisme et donc permettre une brulage plus intense des calories. Cependant, pour les régimes minceurs, il sera conseillé de faire attention aux doses que l’on consomme pour ne pas être pénalisé.

Quels sont les autres ingrédients à ne pas oublier pour un régime cétogène complet ?

Évidemment, l’huile de coco n’est pas le seul et unique ingrédient que vous pouvez consommer lorsque vous vous attelez à un régime cétogène. Étant donné que vous allez restreindre votre apport en glucides, vous allez devoir compenser cette diminution avec d’autres éléments.

Dans un premier temps, il sera important de se pencher d’un peu plus près sur les huiles et les beurres. Les graisses saturées peuvent très bien être consommées dans un régime cétogène tout comme les monoinsaturés qui caractérisent des huiles telles que celle d’olivier, d’avocat ou bien encore de noix de macadamia. Si vous souhaitez consommer des graisses polyinsaturées, il faudra être vigilant à vous tourner vers des graisses naturelles (protéines animales et poissons gras) puisque les graisses transformées, comme par exemple la margarine, seront mauvaises pour votre santé. Dans tous les cas, il sera vivement conseillé de ne pas consommer des graisses transformées chimiquement, et ce peu importe si vous suivez un régime cétogène ou non.

Lorsque l’on veut apporter un supplément de graisses à son régime cétogène, il sera notamment intéressant de se tourner du côté des poissons gras, des avocats, des jaunes d’œuf et des différentes huiles que nous avons citées précédemment.

Lors d’un régime cétogène, il est également important de ne pas faire l’impasse sur les protéines et, là encore, le choix est varié. Pour pouvoir obtenir un maximum de bienfaits, il est conseillé de se tourner vers des produits élevés à l’état « sauvage », notamment en ce qui concerne les poissons. Pour le reste, il sera vivement recommandé de se tourner du côté d’une agriculture biologique afin de ne pas se retrouver avec des aliments ayant été altérés ou bien révélant la présence de produits chimiques.

Plus de fruits et légumes et moins de sucre

En ce qui concerne les légumes et les fruits, sachez que le régime cétogène vous recommande vivement d’éviter les produits trop sucrés. Ces éléments seront essentiels et font partie intégrante du régime cétogène. Cependant, il sera conseillé d’éviter des légumes trop sucrés comme par exemple les tomates, les aubergines ou bien encore les poivrons. Au niveau des fruits, la problématique sera la même, il ne faudra pas consommer des produits trop sucrés comme les fruits rouges ou bien les agrumes. De façon plus générale, on mettre de côté les légumes féculents tels que les pommes de terre et les fruits comme les bananes qui sont réputées pour être très riches en glucides.

Pour varier encore plus votre alimentation, n’oubliez pas de regarder d’un peu plus près la proposition faite par les produits laitiers ainsi que par les fruits à coques et les graines. Au niveau des boissons, il est conseillé de boire beaucoup d’eau. Il faut bien évidemment faire l’impasse sur les boissons trop sucrées. Vous pouvez néanmoins vous autoriser du café, du thé ou bien du lait de coco ou du lait d’amande s’il n’y a pas de sucre ajouté.

Comment trouver de l’huile de coco de qualité ?

Comme nous l’avons dit un peu plus haut, l’huile de coco fait partie des indispensables pour le régime cétogène. Cependant, lorsque l’on veut profiter d’un maximum de bienfaits, il est recommandé de choisir un produit de qualité. Tout d’abord, vous devez savoir que l’huile de coco se présente sous la forme solide puisqu’elle ne se liquéfie qu’à une température de 24°C. Si vous trouvez de l’huile de coco liquide, vous pouvez donc être certain que le produit a été modifié et que, de ce fait, il a perdu de ses vertus. Il en est de même pour les produits dits « désodorisés ». Une huile de coco qui n’a pas été transformée présente une odeur caractéristique de noix de coco. Si le produit est sans odeur, il a donc été transformé et, par conséquent, ses propriétés sont altérées.

Outre ces quelques éléments pour vous orienter dans votre choix, sachez également qu’il est préférable d’opter pour une huile de coco bio, vierge et pressée à froid. De ce fait, vous pouvez être sûr que votre huile de coco répond à des normes de production et de fabrication et que le produit n’aura pas été altéré par des méthodes de fabrication mettant à profit l’usage de produits à la fois chimiques et nocifs.

Partager cette publication



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *