Les bienfaits du jeûne intermittent

Vous avez probablement déjà entendu parler du fameux jeûne intermittent. Appelé en anglais fasting, ce dernier est surtout vanté pour sa capacité à lutter contre l’obésité et à maintenir en bonne santé. Si de nombreux experts affirment que le jeûne intermittent procure de nombreux bénéfices, nous avons enquêté afin d’en savoir davantage. Découvrez les arguments qui justifient les bienfaits de ce jeûne.

Les bénéfices du jeûne intermittent

Qu’est ce que le jeûne intermittent ?

Si le mot jeûne fait référence à une abstinence de nourriture, on peut définir le jeûne intermittent comme le fait d’alterner une alimentation normale et des moments de jeûne. Certains le font sur une journée tandis que d’autres l’étalent sur une semaine, voire plus. Dans tous les cas, s’il est bien exécuté, il contribue à rétablir une meilleure santé et un excellent équilibre du corps. Le jeûne intermittent aide aussi à brûler les graisses, détoxiquer le corps, lutte contre le vieillissement, etc, autant d’effets bénéfiques sur l’organisme.

Les différents bienfaits du jeûne intermittent

Un bon fonctionnement du corps humain et du métabolisme en particulier permet un plus grand épanouissement et de se sentir en meilleure santé. Or, le jeûne intermittent est qualifié par les spécialistes comme un activateur des fonctions du métabolisme et de la santé. En effet, ses bienfaits sur l’organisme sont considérables. Nous allons voir pourquoi il est intéressant de l’intégrer dans notre mode de vie. En jeûnant, vous protégez votre organisme contre diverses pathologies. Passons à présent aux explications nécessaires pour une meilleure compréhension.

Jeûner pour nettoyer le corps

Les toxines et les déchets produit par le corps humain lors de la digestion sont à l’origine de nombreuses maladies. Ces toxines proviennent en grande partie de notre alimentation, plus particulièrement lorsque l’alimentation est malsaine. Le corps humain a besoin d’éliminer ces toxines et d’assurer au mieux les éléments biochimiques au sein de l’organisme. Bien sûr, certaines pratiques quotidiennes, comme par exemple, boire davantage restent essentielles pour l’élimination des toxines. Malheureusement, le corps ne reçoit pas toujours une quantité d’eau suffisante pour éliminer toutes ces toxines. Une certaine quantité d’eau est en effet nécessaire à son bon développement (entre 1,5 et 2 litres d’eau) de l’organisme. D’autre part, avec le jeûne intermittent, le corps active son « système de nettoyage ». Cela est possible grâce à la loi de l’homéostasie.

Qu’est ce que l’homéostasie?

Le fait de manger sans repos met l’organisme dans une perpétuelle digestion. Dans ces conditions, le corps est incapable de mobiliser l’énergie vitale qui lui sest nécessaire pour l’activation de son « système de nettoyage ». Les spécialistes sont même formels à ce sujet et l’ont démontré au travers d’études : Trop manger inhibe l’auto-guérison de votre corps. C’est ainsi que diverses maladies surgissent. À contrario, lorsque le corps se prive de nourriture pour un temps, il active ses capacités d’auto-guérison. L’organisme entame ainsi son processus de nettoyage. C’est cette phase là que l’on appelle homéostasie.

Le jeûne intermittent pour combattre les maladies

En jeûnant de manière intermittente, chaque individu se protège d’une multitude de maladies. Le jeûne intermittent aide notamment à réduire les risques de maladies cardiovasculaires. On sait désormais qu’une alimentation mal adaptée favorise ce type de maladies. D’autre part, le jeûne intermittent réduit les risques de diabète et a des effets positifs sur le mauvais cholestérol. Si vous souhaitez faire baisser votre taux de mauvais cholestérol dans le sang, vous ne devriez pas hésiter à recourir au jeûne intermittent.

Un poids idéal grâce au jeûne

Que vous soyez une femme ou un homme, garder la ligne exige de se nourrir en fonction de ses besoins réels. Un non-respect de cette règle entraîne logiquement des kilos superflus. Une mauvaise alimentation n’est, toutefois, pas le seul ennemi du poids idéal. Il y a aussi le manque d’activité physique ou encore un mode de fatigant ou toxique. Le jeûne intermittent se révèle alors un fidèle ami d’une recherche de poids idéal. Le jeûne intermittent est un allié sûr pour la régulation du poids et de la satiété.

Une alimentation adaptée, la pratique d’une activité physique et le jeûne intermittent peuvent s’associer ensemble dans le but de se maintenir ou de rechercher un poids idéal.

Maigrir avec le jeûne intermittent

Aujourd’hui, beaucoup de gens dépensent de grandes sommes d’argent uniquement pour maigrir. D’ailleurs, ces divers régimes amincissants ne semblent pas apporter de solutions réelles et durables aux problèmes de poids. Tandis qu’il existe une solution gratuite pour aider à éliminer les amas de graisses qui rendent la silhouette moins présentable, certes, moins intéressantes pour les industriels qui souhaitent toujours plus vendre leurs produits amincissants. Assurément, le jeûne intermittent est donc un moyen efficace pour en finir avec les bourrelets de graisse. En jeûnant, le corps perd les surplus de graisses, que ce soit au niveau du ventre, des cuisses ou des hanches. Plusieurs chercheurs confirment d’ailleurs ce raisonnement. Les études réalisées par les chercheurs de l’Intermountain Medical Center (Murray) Utah ont démontré une augmentation du taux d’hormone de croissance (GH) dans le sang au cours du jeûne. Cette hormone de croissance est considérée comme un « brûleur de graisse naturel ». Le jeûne intermittent augmente aussi la production d’une autre hormone « brûleuse de graisse », le glucagon. Sa forte concentration dans le sang aide l’organisme à puiser son énergie dans les réserves de glycogène et les stocks de graisse, d’où, une diminution de la masse graisseuse. Avec une cure de jeûne, vous n’aurez, qui plus est, rien à débourser pour mincir en douceur. Seul le manque de volonté et la paresse sont vos pires ennemis si vous souhaitez mincir. Vous devez simplement, dans le cadre du jeûne intermittent, avoir un certain courage pour vous abstenir de nourriture.

Les inconvénients du jeûne intermittent

Bien que la pratique du jeûne intermittent apporte une meilleure santé, il est possible toutefois d’y voir des effets indésirables. Toutefois, ces effets n’empêcheront pas votre bon épanouissement au quotidien. Les effets indésirables qu’il est possible de rencontrer au cours de ce jeûne intermittent sont la somnolence, la fatigue, une certaine irritabilité, une baisse de vigilance et un risque de déshydratation. Pour éviter que la fatigue s’accentue, à la rupture du jeûne, vous pouvez consommer des aliments anti-fatigue, c’est‑à-dire des aliments riches en vitamine C tels que l’orange, le citron, le chou de Bruxelles, le cresson et le persil ou bien encore des aliments riches en magnésium.

Par ailleurs, en effectuant une cure de jeûne, vous pouvez aussi vous exposer à une mauvaise haleine. Il faut savoir que lors du jeûne, les corps cétoniques sont utilisés pour la fabrication d’énergie. C’est l’élimination de ces corps cétoniques qui entraîne une mauvaise haleine. Il est possible également, d’obtenir l’effet inverse de celui désiré lors d’un jeûne : Vous risquez une prise de poids dans le cas où vous réalisez des jeûnes trop sévères. Le corps peut faire des réserves et se mettre à stocker des réserves pour prévenir des carences alimentaires. C’est pourquoi vous devez éviter des privations trop prolongées.

Comment réaliser un jeûne intermittent?

Ce n’est pas parce que le jeûne intermittent à de nombreux avantages qu’il faut se jeter à l’eau sans prendre des précautions. Si vous voulez en tirer le plus de bénéfices, vous devez savoir vous organiser. Vous devez aussi connaître vos aptitudes, raison pour laquelle nous vous recommandons la consultation d’un médecin avant un quelconque jeûne. De plus, vous devez choisir le nombre de jours en fonction de vos capacités.

Le temps de jeûne

Concernant le temps, on distingue plusieurs durées de jeûne. Il peut s’agir de 16, 17 ou 18 heures de jeûne sur 24h. Certaines personnes vont au-delà de 18 heures. Il y a des jeûnes qui durent aussi plus de 24h. Mais, les privations trop prolongées peuvent exposer l’organisme à une prise de poids ou à des conséquences plus ou moins graves sur la santé. Il est recommandé de commencer avec la plus faible « cadence » si vous débutez dans le domaine du jeûne.

Sur combien de jours étaler sa cure

Un, deux, trois jours… A vous de choisir le nombre de jours que vous pouvez supporter. Il n’y a pas un nombre de jour exigé. Chacun jeûne en fonction de sa tolérance au jeûne, ses capacités, sa situation et des objectifs qu’il souhaiterait atteindre. Une personne, qui aimerait simplement détoxiquer son organisme, n’aura pas la même façon de jeûner que celle qui souhaite perdre des graisses en trop. Cependant, pour les débutants, cela ne servira à rien de courir. Il vaut mieux commencer par un jour dans la semaine. Vous allez augmenter progressivement la fréquence quand votre corps sera plus tolérant au jeûne. Alors, vous pourrez essayer deux ou trois jours dans la semaine, voire même plus. Le plus important à retenir est que vous devez pratiquer votre jeûne intermittent selon votre rythme et vos capacités.

Bien manger après l’abstinence de nourriture

Profitez des bienfaits d’une alimentation équilibrée. Privilégiez les protéines et les glucides (à index glycémique bas de préférence) sans oublier les bons lipides afin de recharger les batteries de votre corps. Modérez votre consommation de matières grasses. Consommez une bonne quantité d’eau, faites appel aux jus de fruits maison, au thé ou à des décoctions à base de plantes. Privilégiez les aliments qui se digèrent facilement. Par exemple, si vous devez choisir entre le poisson et la viande, préférez le poisson, car l’estomac le digère plus facilement, idem pour ce qui est des protéines végétales qui se digèreront aussi mieux que les protéines animales. L’idée est de manger des aliments légers sans se ruer sur la nourriture. On évite ainsi des problèmes de digestion et on repose l’appareil digestif, ce qui correspond à l’idée première du jeûne.

Conclusion

En s’adonnant au jeûne intermittent, vous en tirerez des bénéfices énormes : détoxication de l’organisme, développement d’une belle musculature, accélération du métabolisme, ralentissement du processus de vieillissement, etc. Les effets du jeûne intermittent sont si bénéfiques qu’il ne faudrait en aucun cas le négliger. Cependant, veillez à jeûner de la bonne manière et à respecter les règles énnoncées afin d’éviter de mettre votre santé en péril.

Partager cette publication



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *