Pourquoi manger moins de viande est bon pour la santé

Manger moins de viande, est-ce bon pour la santé ? Oui ! Selon les dernières études menées ces dernières années, la réponse est sans équivoque. Sans avoir à devenir végétarien, réduire sa consommation de viande apporte de réels bénéfices sur la santé. En effet, réduire de manière importante votre apport de viande au travers de votre alimentation vous apportera de nombreux atouts tant physiques que cérébraux. Voyons à présent pourquoi.

Une meilleure alimentation avec moins de viande

Premier avantage à réduire la part de viande dans votre consommation quotidienne, vous pouvez développer une alimentation plus variée. En effet, si vous réduisez la proportion de viande dans vos menus, alors cela signifie que vous allez ajouter une part croissante de végétaux, de produits céréaliers, de fruits et de légumes mais aussi avoir recours à d’autres sources de protéines comme le poisson ou les crustacés. Les messages de prévention ne cessent de le répéter depuis plusieurs années : il est important de manger varié et équilibré pour être et rester en bonne santé.

Ainsi, en ajoutant bien plus de légumineuses, de céréales, de fruits et de légumes dans votre alimentation, vous allez doper votre apport en protéines, en fibres mais aussi en antioxydants et autres nutriments.

Vous pensiez que seule la viande apportait des protéines ? Attention aux clichés et idées reçues. De bonnes protéines se trouvent ailleurs que dans la viande. De plus, en réduisant votre consommation de viande rouge ou de viande blanche, vous allez aussi réduire vos apports en gras. Moins de graisses saturées, c’est toujours meilleur pour la santé.

Une ligne retrouvée avec moins de viande

Deuxième grand atout d’une alimentation contenant moins de viande : les effets bénéfiques sur le physique. Si vous cherchez à perdre du poids et à affiner votre ligne, vous êtes sans doute déjà passé par des régimes qui vous imposent de réduire votre consommation en viande et notamment de viande rouge. Certains régimes privilégient en effet la consommation de viande blanche, et recommandent de limiter la présence de viande rouge à un ou deux repas maximum par semaine tout en veillant à choisir les morceaux les plus maigres (le rumsteck et le faux filet par exemple seront plus sains que l’entrecôte ou la côte de bœuf). En effectuant cet effort, et en apportant dans votre alimentation des substituts à la viande, vous allez continuer à disposer de protéines, tout en ayant également des fibres. Ces dernières sont totalement absentes de la viande, et elles ont pourtant un rôle essentiel sur le corps humain. Elles permettent de développer le sentiment de satiété, c’est-à-dire le sentiment d’avoir bien mangé. Ainsi, en ayant ce sentiment de manière plus forte grâce à une alimentation variée, vous allez naturellement moins manger. Une condition indispensable pour affiner votre ligne ! Lisez à ce sujet Ces aliments à bannir pour mincir plus rapidement et Comment mincir quand on aime bien manger ?.

Une meilleure prévention des maladies cardiaques

Parce que les protéines d’origine végétale disposent d’un taux de graisses saturées bien plus faibles voire parfois inexistant, et sont riches en fibres et en antioxydants comme nous venons de le voir, elles réduisent les risques de développer des maladies cardiaques. Plusieurs études américaines ont notamment prouvé des liens entre la consommation de viande rouge ou de viande transformée avec le risque de développer certaines maladies comme le diabète, voire même certains cancers.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la charcuterie comme cancérogène et la viande rouge comme cancérogène probable. « Les chercheurs ont ainsi pu établir que la consommation de viande transformée comme la charcuterie, la viande fumée, séchée ou la viande rouge était impliquée dans l’apparition du cancer colorectal et dans une moindre mesure, dans ceux du pancréas et de la prostate » peut-on lire en détail dans un article de RFI consacré au sujet « Viande et cancer: le vrai, le faux, la peur et la raison ».

Pour le détail complet des conclusions apportées par l’OMS, nous vous invitons à consulter la page très complète dédiée sur le site officiel : Cancérogénicité de la consommation de viande rouge et de viande transformée.

Le Professeur Henri Joyeux déclare notamment à propos de la consommation de viande  rouge qu’elle est indiquée une seule fois par semaine car elle contient des graisses cachées qui augmentent l’artériosclérose et les risques d’AVC (accidents vasculaires cérébraux ) et d’infarctus. Il déclare à ce propos que “la viande doit redevenir un aliment spécial”, c’est à dire que sa consommation doit rester le plus ponctuelle possible.

Comment remplacer la viande dans votre alimentation ?

Si les arguments que nous venons de développer vous ont convaincu de réduire vos apports de viande dans votre alimentation quotidienne, vous vous demandez sans doute comment réaliser cette transition. En effet, un adulte devrait consommer une portion de viande d’environ 150 g au maximum par jour (viande, volaille ou poisson cuits). Si vous décidez de varier votre alimentation et de manger moins de viande voyons donc par quoi vous pouvez la remplacer.

Il existe certains substituts naturels qui vont vous permettre d’avoir un apport suffisant en protéines, fibres et autres éléments essentielles au fonctionnement de l’organisme. Vous pouvez par exemple vous tourner vers le poisson et les crustacés riches en acides gras oméga 3. Pensez également aux œufs, dont l’apport en protéines est très élevé (voir à ce sujet Le jaune d’oeuf : bon ou mauvais pour la santé ?). Outre ces sources de protéines animales, il existe aussi des sources de protéines végétales auxquelles nous pensons moins et qui sont pourtant assez complètes comme par exemple le quinoa, le tofu, certaines graines, les oléagineuses comme les noix ou les amandes, mais aussi certains légumes aux vertus excellentes comme les haricots, les lentilles ou encore les pois chiches. La spiruline est aussi une excellente source de protéine végétale facilement assimilable.

Vous pouvez également essayer de manière progressive de développer un mode d’alimentation plus végétarien. Pensez par exemple à remplacer la viande hachée ou les petits morceaux de viande blanche dans certains produits par des substituts à base de soja. Essayez certains classiques associés historiquement à la viande en version végétarienne comme les burger aux légumes par exemple appelé aussi “burger vegan” dont le steak est composé d’un mélange pois chiches/oignons/haricots rouges. Vous verrez, c’est juste excellent!

Partager cette publication



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *