Comment combattre les effets de la ménopause

La ménopause est l’arrêt des règles qui survient vers la cinquantaine, en moyenne en France à 52 ans avec des variations entre 48 et 56. Elle correspond à l’arrêt du fonctionnement hormonal des ovaires. L’âge de la ménopause ne varie pas avec l’âge de la puberté, le nombre d’enfants, l’âge de la dernière grossesse, la prise ou non de la pilule ni la pratique ou non de techniques de procréation médicalement assistées (induction de l’ovulation, FIV).

Lutter contre la ménopause et ses différents effets

Nous vous invitons à travers cet article à découvrir les méthodes naturelles 100% efficaces pour combattre les différents effets de la ménopause.

Quels sont les signes de la ménopause

Les signes avant-coureurs de la ménopause sont fréquents :

  • Le raccourcissement des cycles, par exemple les règles surviennent tous les 25 jours au lieu des 28 habituels.

  • Leur irrégularité : les règles sautent un mois.

  • Des seins tendus, douloureux avant les règles et /ou un ballonnement abdominal en rapport avec l’absence de progestérone.

Avec l’absence de règles les signes suivant confirment la ménopause :

  • Les bouffées de chaleur ou bouffées vasomotrices (BVM) peuvent survenir au cours de la journée ou durant la nuit. Elles se déroulent classiquement en trois phases :
  • Une première phase incontestable, appelée aura ou prodrome, consiste en la survenue de frissons, de tremblement, de malaise et/ou de vertiges.

  • Une deuxième phase avec sensation de chaleur débute au niveau du thorax et des épaules puis s’étend au cou et à la face avec l’apparition de rougeurs et de sueurs.

  • Vient enfin la phase de résolution avec hyper-sudation, palpitations et retour lent à l’état normal.

  • Les sueurs nocturnes peuvent survenir de façon isolée sans bouffées de chaleur. Elles ont tendance à réveiller la femme.

  • Les troubles génito-urinaires avec essentiellement la sécheresse vulvo-vaginale, surviennent et s’aggravent avec le temps. Ils occasionnent des douleurs lors des rapports sexuels et par voie de conséquence une diminution du plaisir et du désir.

    La femme peut également se plaindre de :

    • Troubles urinaires : infection et irritations urinaires, gêne pour uriner et impériosités mictionnelles.

    • Douleurs articulaires : elles sont fréquentes, peuvent toucher toutes les articulations avec « dérouillage matinal »

    • Troubles du sommeil par effet dit « domino », secondaires au réveil nocturne engendré par les bouffées vasomotrices

    • Fatigues ou asthénie

    • Trouble de l’humeur avec un caractère irritable.

Il faut souligner que la ménopause n’est pas une maladie, mais une étape dans la vie, la fin de la période ou une femme peut avoir des enfants, c’est pour cette raison qu’il convient de franchir cette étape avec philosophie en s’aidant si possible de remèdes naturels.

Pourquoi ne pas avoir recours à un traitement hormonal (THM)

Certaines personnes croient que le traitement hormonal de la ménopause est le seul traitement efficace contre les troubles ; les bouffées de chaleur, les insomnies et la sécheresse vaginale en oubliant que ces traitements sont basés sur des produits chimiques de synthèses qui vont pénétrer dans la circulation sanguine et qui pourront avoir des effets secondaires.

Avec un traitement hormonal, le risque d’accident thromboembolique (phlébites, embolies pulmonaires) est multiplié par 3, surtout s’il y a des facteurs de risque (antécédents de phlébite, obésité, faible mobilité, etc). Les traitements hormonaux n’ont pas d’effet protecteur démontré sur les troubles cognitifs et les risques de démence.

Une étude scientifique anglaise d’Oxford a par ailleurs démontré que le risque de cancer du sein augmente suite aux traitements hormonaux. Sous ces traitements, on peut voir réapparaitre des saignements.Des fibromes peuvent aussi grossir ou une endométriose se réveiller. Au vu de tous ces effets indésirables, voire dangereux, nous vous conseillons de vous retourner vers des traitements naturels et sans effet secondaire.

Quelques règles fondamentales d’hygiène de vie

  • Pratiquer une activité physique régulière (30 à 45 minutes de marche rapide par jour).

  • Arrêter le tabac (demander de l’aide au médecin si le sevrage pose problème.)

  • Limiter la prise d’alcool, de café et de sucre
  • Avoir une bonne hygiène alimentaire

  • Privilégiez un régime équilibré et pauvre en graisses (basculer si possible vers un régime cétogène)

  • Avoir un rapport suffisant en calcium et en vitamine D.

La quantité recommandée de calcium est de 1 200 à 1 500 mg/j. Il faut privilégier la prise alimentaire de cette dose avec plusieurs produit laitiers ou bien d’autres sources (amandes, haricots verts, épinards, brocoli, etc).

Pour la vitamine D, une exposition au soleil de 15 à 30minutes par jour peut suffire mais l’absorption cutanée diminue avec l’âge. Compte tenu de la fréquence des déficits en vitamine D, un apport de 800 UI par jour ou de 100 000 UI de vitamine D3 par trimestre est conseillé.

  • Les préparations à base d’herbe ou de plantes contenant essentiellement des phyto-œstrogènes (soja, trèfle…) ou de l’homéopathie peuvent être prescrites.

  • La vitamine E, la bêta-alanine et la clonidine atténuent les bouffées vasomotrices. Des antidépresseurs de la famille des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine peuvent également être prescrits.

Remèdes 100% naturels

Nous allons vous livrer plusieurs recettes naturelles pour lutter contre la ménopause en fonctions de ses effets.

  • Remède contre les bouffées de chaleur

Les bouffées de chaleur, classiques à la ménopause, survenant indifféremment de jour comme de nuit, peuvent gâcher la vie quotidienne et le sommeil. Elles peuvent être soulagées et espacées avec des plantes et des huiles essentielles aux propriété « hormone-like » (comme nos hormones), qui aident à réguler le système hormonal très déséquilibré à cette période.

Versez 2 cuillères à café d’un mélange de sauge et d’huile essentielle de giroflier dans 25 cl d’eau bouillante. Laissez infuser 10 minutes et filtrez.

Plongez dans la tasse ¼ de cuillère à café de miel dans laquelle vous aurez versé 1 goutte d’huile essentielles de sauge sclarée. Buvez 2 à 3 tasses par jour, en cures de 20 jours.

  • Remède contre les troubles de l’humeur

Quand on ne se sent vraiment pas bien à cause de la ménopause, mieux vaut confier son mal-être aux plantes.

Versez 2 cuillères à dessert de gentiane dans 1 litre d’eau froide. Laissez macérer 12 heures et filtrez.

Plongez dans chaque tasse 1/2 cuillère à café de miel (pour contrer un peu l’amertume de la gentiane) dans laquelle vous aurez versé 1 goutte d’huile essentielle de verveine citronnée ou d’angélique. Buvez votre litre dans la journée, entre les repas, en plusieurs tasses tiédies si vous le souhaitez (plus agréable). Faites une cure de 20 jours.

  • Remède contre la sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale suite à la ménopause conduit parfois à des douleurs intenses qu’on ne sait plus comment « apaiser le feu ». Pour lutter contre la sécheresse et les douleurs :

Versez 1 cuillère à dessert d’anis vert dans 25 cl d’eau froide. Portez à ébullition, laissez bouillir 3 minute, puis coupez le feu et faites infuser 5 minutes. Filtrez.

Plongez dans la tasse ¼ de cuillère à café de miel dans laquelle vous aurez versé 2 gouttes d’huile essentielle de fenouil.

Buvez 2 tasses par jour tant que la sécheresse et les douleurs persistent.

Les compléments alimentaires, un remède efficace contre les effets de la ménopause

La ménopause entraîne de nombreux problèmes sanitaires. Les compléments alimentaires réduisent efficacement ces problèmes. Ces compléments de plus en plus utilisés à travers le monde apportent de nombreuses vitamines, des minéraux et des oligo-éléments extrêmement utiles afin de faire face aux effets de la ménopause.

Les compléments alimentaires à base de spiruline, d’oméga 3 et de maca sont assez bénéfiques pour lutter contre les problèmes de la ménopause. Ils compensent les risques de carence et améliorent la circulation veineuse et le bien-être.

La spiruline est l’aliment le plus complet qui soit connu dans la nature. Cette micro algue composée de 70% de protéines et riche en minéraux, vitamines, zinc ainsi qu’en calcium et en magnésium vous apportera de l’énergie. Elle vous permettra de diminuer les effets de la ménopause.

comprimés de spiruline

L’huile de poisson riche en oméga 3 aide à diminuer les troubles liés à la ménopause. Les oméga 3 améliore l’équilibre moral en assurant un soutiens psychologique et en diminuant le stress. Ils agissent comme un antidépresseur naturel et permettent de diminuer les bouffées de chaleur.

Consommer régulièrement des compléments alimentaires permet de compenser la consommation d’aliments industriels caloriques dépourvus de vitamines et minéraux comme les pizzas, les sodas, les pâtisseries ou encore l’alcool.

Partager cette publication



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *