Pourquoi consommer des oméga 3 durant l’hiver?

Les bénéfices de l’huile de poisson sur la santé

Pourquoi ne pas privilégier des omega 3 d’origine végétale

L’EPA et DHA ont tous deux des propriétés anti-inflammatoires, ce sont des acides gras présents dans les huiles issues de poissons. Malheureusement les sources d’oméga 3 présentes, par exemple, dans les graines de lin n’ont pas ces propriétés car elles possèdent l’acide alpha linolénique (ALA) jusqu’à ce qu’il soit transformé en EPA et seulement en toute petite quantité dans l’organisme. Pour profiter pleinement (biodisponibilité) des bons gras il vaut mieux trouver directement la source dans les huiles de poissons de bonne qualité. Les graines de lin comme d’autres graines nous apportent d’autres choses importantes !!

Quelle quantité de poisson absorber pour obtenir la même quantité d’EPA/DHA ?

2 tranches de saumon sauvage dépourvu de mercure ou PCB (donc bio) de 170 gr chacune apportent 6 grammes d’oméga 3.
2 tranches de thon en conserve apportent environs 3 gr d’oméga 3.
1 saumon de l’atlantique et un thon en conserve apportent eux 4,5 gr d’oméga 3.
En conclusion soit 2 tranches de saumon sauvages frais qui seront très difficiles à trouver chaque semaine et assez onéreux, ou 3 à 4 portions de poissons dépourvus de mercure. Ce n’est pas une chose facile à obtenir d’une manière assidue chaque semaine, à moins d’habiter proche de la mer ou d’un bon poissonnier.

Association omega 3 et omega 6

Il est important d’équilibrer la ration d’omega 3 et d’omega 6. Alors qu’aujourd’hui notre consommation d’omega 6 a presque triplée, notre consommation d’omega 3 a baissé. Ces deux acides gras agissent ensemble sur l’ensemble de l’organisme pour le maintenir en santé. Il vous faut donc consommer de bons oméga 3 que vous trouverez dans le saumon sauvage, le hareng, le maquereau, l’anchois et la sardine. Il est bon d’associer ces omega 3 avec des légumes verts, des oméga 6 (acide linoléïque) contenus dans le germe de blé et de l’huile de noix les pépins de raisin, le tournesol et des oméga 9 (huile d’olive).

Quelles sont les avantages de consommer des omega 3 en Hiver ?

Les omega 3 sont les précurseurs biosynthétiques d’une famille appelée les eicosanoïdes (prostaglandines, thromboxanes, leucotriènes). Ces substances s’apparentent à des hormones qui aident à préserver et à renforcer le système immunitaire, et qui, par ce fait, nous protègent des maladies hivernales.

Si vous pratiquez des sports d’hiver, il est intéressant de savoir que la DHA est un composant de la rétine et ça peut vous aider à gérer la réverbération qui parfois provoque une fatigue visuelle à la fin d’une belle journée ensoleillée !

Les omega 3 participent aussi au principe de thermogenèse qui fait augmenter la chaleur dans le corps et permet de se protéger du froid.

On dit souvent que l’hiver est une saison qui favorise la prise du poids car « on fait du gras » ; et bien là encore cela dépend du type de gras. Les omega 3 issus de poissons aident à éliminer le cholestérol LDL, c’est à dire le mauvais cholestérol, ainsi que les triglycérides. Les omega-3 issus de poissons gras qui nagent en eau froide sont rapidement mobilisables dans l’organisme. Nous pouvons donc compter sur ce stock quand le froid se présente et ,du coup, cela engendrera moins de fatigue et la récupération sera plus rapide.

Les autres vertus des oméga 3 contenus dans l’huile de poisson

Les bons acides gras jouent aussi un rôle essentiel sur la déprime, qui peut se présenter en fin de longues périodes d’hiver. Il ne faut pas oublier aussi que lorsqu’il fait froid notre peau est agressée souvent par manque d’oxygène. Les omega 3 luttent aussi contre les inflammations.

Étant aussi composants de la membrane cellulaire, les oméga 3 participent aux échanges avec l’environnement et apportent à la peau protection, souplesse, adaptabilité et régulation de ses lipides.

N’oubliez pas que les esquimaux s’adaptent au froid grâce à la consommation de bons oméga 3 depuis la nuit des temps. Leur source alimentaire principale restant le poisson frais ou séché.

En associant les omega 3 avec la vitamine D vous collaborez à votre bien être aussi bien physique que mental. En effet, la vitamine D aide à fabriquer la sérotonine cette fameuse hormone du bonheur qui protège nos os, nos articulations, et nos muscles.

Pour un hiver en pleine santé, optez donc pour une cure d’oméga 3 !

Article rédigé par Marie Hélène Bonnet, naturopathe chez Naturensemble

Partager cette publication



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bienvenue dans l'univers Natura Force

Abonnez-Vous à Notre Newsletter

Soyez Informés Des Dernières Actualités Et Profitez d'Offres Exclusives !

Bienvenue dans l'univers de Natura Force !